Mardi 21 août 2018
Nouvelle-Calédonie
Nouvelle-Calédonie
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Signature d’une convention entre la Nouvelle-Calédonie et le RSMA

Par Lepetitjournal Nouvelle-Calédonie | Publié le 12/12/2017 à 09:29 | Mis à jour le 12/12/2017 à 09:36
signature convention RSMA et Vice-Rectorat Nouvelle-Calédonie

Une convention de partenariat a été signée mardi 12 décembre entre la Nouvelle-Calédonie et le Régiment du service militaire adapté de Nouvelle-Calédonie, représentés respectivement par JeanCharles Ringard-Flament, vice-recteur, directeur général des enseignements, et Christian De Villers, lieutenant-colonel au RSMA, en présence d’Hélène Iékawé, membre du gouvernement en charge de l’enseignement.


 
Le RSMA en Nouvelle-Calédonie : une implantation en plusieurs étapes  

Le service militaire adapté a été créé en 1961 aux Antilles et en Guyane sur l’initiative du Général Nemo. Depuis, il n’a cessé d’évoluer et se trouve maintenant présent dans l’ensemble de l’Outre-mer Français. Un détachement est également implanté à Périgueux.
 
En Nouvelle-Calédonie, le Service Militaire Adapté voit le jour en 1986, sous l’appellation de détachement du service militaire adapté (DSMA). Il s’implante à Koumac et comprend un état-major et une compagnie de formation professionnelle. En 1992, une deuxième compagnie est créée à Koné et c’est en 1996 que le DSMA prend l’appellation de groupement du service militaire adapté de Nouvelle-Calédonie (GSMA-NC), il est alors détenteur de l’étendard du 41e régiment d’artillerie de Marine, unité dissoute un an plus tôt en métropole.

Dans le cadre du plan SMA 6000, le GSMA devient régiment du SMA de Nouvelle-Calédonie (RSMA-NC) et reçoit son propre drapeau le 1er juillet 2012. L'objectif du régiment est alors d'augmenter son effectif jusqu'à atteindre le chiffre de 575 bénéficiaires à l'horizon 2017. (Extrait du site du haut-commissariat de Nouvelle-Calédonie).


La genèse du partenariat           

Le partenariat a pris effet le 11 mars 2014 sous la forme d’une convention qui a permis de structurer un certain nombre de points d’accord parmi lesquels nous en retiendrons trois pour la clarté de l’exposé :
 
1. favoriser l’insertion professionnelle de jeunes calédoniens de 17 à 25 ans ;  
 
2. préparer cette insertion professionnelle grâce à une mise à disposition d’enseignants spécialisés du vicerectorat sur les sites du RSMA situés à Koumac et à Koné ;
 
3. remettre à niveau les compétences de base des volontaires stagiaires en vue de la validation du certificat de formation générale (CFG). Le CFG est un élément constitutif du certificat d’aptitude personnelle à l’insertion (CAPI) qui sanctionne la fin de la formation au RSMA.  
  

De nouvelles perspectives inscrites 

La conjugaison des grandes ambitions du PENC avec l’objectif d’augmentation des effectifs du RSMA à l’horizon 2017 a conduit le vice-rectorat et les autorités du régiment à actualiser la convention signée le 11 mars 2014. Ainsi des avancées majeures ont-elles pu être inscrites dans la nouvelle convention.
 
Il s’agit en premier lieu de confirmer le RSMA comme un dispositif de formation, connexe à la formation de jeunes calédoniens et se situant dans le prolongement de la scolarité obligatoire et d’un parcours post-3e. Cette volonté de continuité et d’articulations de l’accompagnement de jeunes calédoniens est de nature à renforcer le partenariat notamment entre les signataires de la convention.      
 
Le deuxième point de progrès consiste à solliciter le RSMA, pour participer à la prévention de l’illettrisme en lien avec les ambitions du projet éducatif de la Nouvelle-Calédonie.
 
Le troisième axe de progrès se traduit par un accompagnement significatif de vice-rectorat de NouvelleCalédonie, en termes de personnes-ressources puisque le périmètre de la mise à disposition initiale a été doublée. Depuis la rentrée 2016, ce sont en effet trois enseignants à temps plein qui sont mis à disposition, à titre gratuit. Compte tenu de la répartition des effectifs du RSMA, deux enseignants exercent sur le site de Koumac et un enseignant sur celui de Koné.

 
Outre les missions afférentes à tout enseignant, il est également demandé au personnel du vice-rectorat de contribuer à la formation des assistants pédagogiques dont le rôle de répétiteurs, consiste à stabiliser les acquis et à consolider des compétences.    

 

0 CommentairesRéagir

Référendum 2018

RÉFÉRENDUM 2018

Le groupe de dialogue fait le bilan de 30 ans de vie politique

Le groupe de dialogue mis en place pour préparer le référendum du 4 novembre sur l'indépendance de la Nouvelle-Calédonie dresse dans un document le bilan politique des accords de Matignon et Nouméa

Communauté

TRADITIONS

Le rodéo, ADN du pays

La célèbre foire de Bourail vient de fermer ses portes. L’occasion pour nous de revenir sur l’une de ses attractions phares : le rodéo.

Que faire en Nouvelle-Calédonie ?

25e édition du Mois du Patrimoine

Une nouvelle dimension est donnée au Mois du Patrimoine au travers de cette 25e édition qui propose de belles perspectives sur l’ensemble de la province Sud, du samedi 25 août au dimanche 23 septembre

Entreprises d'ici

Perth Appercu
COACHING

Stratégie indépendant, coopératif ou proximité

Si vous voulez tirez le meilleur de vous-même, de vos employés, de votre équipe ou même encore de vos enfants : vous devez apprendre quel modèle stratégique est en place dans leur travail.