Dimanche 8 décembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

CALLIGRAPHIE - EL SEED se surpasse au Caire

Par Lepetitjournal Tunis | Publié le 10/09/2019 à 01:00 | Mis à jour le 10/09/2019 à 04:18
el seed le caire

L'artiste franco-tunisien "El Seed", calligraphe et graffeur, a déjà à son actif une belle carrière internationale. Du street art à Louis Vuitton, sa "patte" est désormais visible sur les murs des grandes capitales comme sur les objets de luxe.

Il vient d'achever une fresque incroyable au Caire, visible dans son ensemble, uniquement du point le plus haut, le monastère du Mokattam, au dessus du quartier Manshiyat Nasr, habité par de nombreux chiffonniers. 

Dans ce quartier où sont déposés 75 % des déchets de la ville, trente mille personnes recyclent inlassablement carton, papier, verre, métaux, organiques ..

Trois semaines de travail suspendu au-dessus des déchets en train d’être triés au coeur du Caire, trois semaines de peintures sur 50 immeubles, autant de fragments de son « calligraffiti ».

Une oeuvre d'art inspirée une citation d’Athanase d’Alexandrie qui remonte au IIIe siècle : « Quiconque veut voir la lumière du soleil se doit de s’essuyer les yeux. », qui a demandé une organisation discrète en raison du régime, après de nombreux pourparlers avec le prêtre des chiffonniers et les habitants.  

De Gabès à Melbourne

Gabès, Paris, Doha, Londres, Montréal, Berlin, Tunis, Dubaï, Chicago, Los Angeles, Le Caire, Melbourne : un simple aperçu de l'étendue de ses "calligraffitis", qui prônent des messages d’amour, d’espoir et de paix.

Né en France en 1981, El Seed fut très remarqué en septembre 2012 en utilisant ses bombes de peinture sur le plus haut minaret de Tunisie, 47 mètres de haut, à Gabès, sa ville d'origine.

Après une première collaboration pour le projet « Foulards de Vuitton », eL Seed a travaillé sur trois valises mises aux enchères chez Christie's' Modern, Contemporary Arab, et Turkish Art Sale. Il s'agit du modèle vedette de Louis Vuitton, la valise à parois rigides Alzer, sur laquelle il a placé son graffiti, dans des teintes dorées et flashy.

el seed
EL SEED collabore avec VUITTON

Tour13


El Seed a "graffé" une façade de Tour13, évènement initié par un autre tunisien, Mehdi Ben Cheikh. Destiné à la démolition, cet immeuble parisien de 9 étages dans le 13e à PARIS, va devenir la plus grande exposition collective et éphémère de Street Art de France.

Plus de 100 graffeurs de 16 nationalités différentes, venus à leurs frais, ont investi les lieux pour cette carte blanche exceptionnelle, la première à cette échelle dans l'univers du Street Art. L'immeuble était ouvert au public du 1er au 31 octobre 2013. Une galerie d'art éphémère puisque toutes les oeuvres seront détruites avec l'immeuble.

Un autre artiste tunisien Hosni Hertelli, 35 ans, a également contribué à l'élaboration de ce projet. Issu du milieu des sciences sociales, il finira par se consacrer à l'art et plus particulièrement à l'art urbain.

 

el seed
façade de l'institut du monde arabe IMA par EL SEED

L'amour est le miracle des civilisations

Le 12 juin 2014, il présente une fresque monumentale sur la façade de l'Institut du Monde Arabe (IMA).

À l'invitation de Jacques Lang, le directeur de l'IMA, l'artiste a travaillé durant une semaine pour couvrir les 800m² de la façade avec d'élégant "calligraffitis" bleus et argentés.

L'oeuvre s'inspire d'une citation de Stendhal "L'amour est le miracle des civilisations" traduite en arabe, explique l'artiste. "Pour moi, elle résume l'esprit de l'IMA, qui est de rapprocher les cultures, d'être un pont entre Orient et Occident" résume El Seed.

Cette même année il présente son livre "Voyage à travers la Tunisie, Les murs perdus" et participe ensuite à Djerbahood, l'événement très remarqué qui a réuni de nombreux artistes à Erriadh.

En 2015, une fresque horizontale remplacera les fameux cadenas du Pont des Arts à Paris.

Il est lauréat du Prix UNESCO-Sharjah pour la culture arabe 2017


 

Nous vous recommandons

0 Commentaire (s)Réagir

Vivre à Tunis

TRADITIONS

TRADITIONS - Le mariage tunisien

Traditionnellement, le mariage tunisien dure 1 semaine pendant laquelle la mariée est le centre du monde. Par le passé, la mariée ne portait pas moins de 7 robes de cérémonie, aussi lourdes que

Expat Mag

Bangkok Appercu
TOURISME

A la découverte du patrimoine thaïlandais reconnu par l’UNESCO

Réputée pour ses plages tropicales et parcs nationaux, ses temples, ses ruines anciennes, la Thaïlande ne manque pas de charme et plusieurs sites ou villes sont d'ailleurs reconnus par l’UNESCO

Sur le même sujet