Mardi 23 avril 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Mois de la Femme : rencontre avec Agnès de Villarson

Par Rachel Scharly | Publié le 20/03/2019 à 10:00 | Mis à jour le 20/03/2019 à 10:00
Photo : Agnès de Villarson
Agnes de Villarson

Agnès de Villarson grandit à la campagne. Un de ses plus beaux souvenirs d’enfance, cueillir des fleurs avec sa grand-mère, dans le jardin de la propriété familiale. Les fleurs s’inscrivent dans son ADN, font partie de sa vie. Ce sont elles qui lui permettront d’ailleurs, de passer un cap de sa vie.

Diplômée d’une maîtrise de Mathématiques, à l’Université Pierre et Marie Curie de Paris, puis de l’Institut de Statistiques et d’Actuariat, elle s’expatrie très vite à l’étranger. Bangkok, Sydney, New York, elle a conscience qu’en suivant son mari dans sa carrière à l’étranger, elle doit se lancer dans une carrière qui lui permette la flexibilité de changer régulièrement de pays. Elle devient professeure de Mathématiques et enseigne dans les Lycées Français des villes où, elle et sa famille, posent leurs valises.

Puis un jour, il y a ce qu’elle appelle pudiquement « un accident de la vie ». Une séparation lui fait revoir la route de sa vie. Bourrée de courage, pour elle et pour ses enfants, elle décide de recommencer, de changer de vie. Et dans une ville incroyable où « on peut se réinventer sans cesse », elle cherche ce projet qui lui permette de vivre et d’élever ses enfants, mais qui lui nourrisse aussi l’âme.

Ce projet, elle le trouve dans un domaine qui lui tient à coeur depuis toujours : les fleurs. Un peu comme pour oublier l’amertume de certaines étapes d’une vie, quoi de plus beau que s’entourer de vie justement ?

Agnès de Villarson s’inscrit au New York Botanical Garden où elle suit une formation de Design Floral. Puis, elle se lance. Elle commence à faire des bouquets pour son entourage, puis, petit à petit, le bouche à oreille fait son chemin, et son business de Floral Design commence à éclore, puis à fleurir dès lors qu’elle commence à collaborer avec des hôtels, restaurants et bureaux de la ville. Elle réalise que son champ d’action est illimité. Aujourd’hui, à la tête de son business, Agnès de Villarson apporte élégance florale et raffinement européen à des mariages, des banquets, des évènements, mais aussi dans l’industrie hôtelière de la ville. Agnès propose aussi des bouquets pour particuliers, pour une occasion spécifique ou pour fleurir un appartement de manière récurrente. Apporter du bonheur dans les intérieurs est un peu sa signature...

Ce qu’elle aime le plus dans la ville qui ne dort jamais, la réinvention de soi, la liberté absolue. Sans oublier la sécurité. Cette maman de jeunes filles se sent libre, tout comme elle sait élever ses enfants dans une ville de liberté.

Agnès de Villarson le dit « il faut se faire plaisir, il faut faire quelque chose qu’on aime ». Dans cette ville de tous les possibles, Agnès a su se réinventer et elle fait, depuis 2010, quelque chose qu’elle aime et qui lui fait du bien à l’âme.

 

Un immense merci, chère Agnès, d’être parmi les 31 femmes du Mois de la Femme. Et merci pour cette belle leçon de vie...

 

Pour découvrir l’entreprise d’Agnès de Villarson :

https://www.agnesdevillarson.com

 

 

 

Rachel Scharly

Rachel Scharly

Expatriée à New York depuis 2012, Rachel Scharly est la Rédactrice en chef de l’édition New York du Petit Journal
0 Commentaire (s)Réagir