Dimanche 15 juillet 2018
New York
New York
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

La 3e édition du Guide de survie alimentaire aux USA en préparation

Par Anaïs Digonnet | Publié le 15/06/2018 à 08:59 | Mis à jour le 22/06/2018 à 14:38
Photo :
guide_survie_alimentaire_USA

“Quand on arrive aux USA pour la première fois, on n’est pas préparé à autant de différences entre les ingrédients européens et américains.” C’est en partant de ce constat qu’Estelle Tracy a écrit la première édition du Guide de survie alimentaire aux USA. Fraîchement arrivée en Pennsylvanie, depuis les Yvelines en France, en juin 2002, elle vit alors ses premières courses comme une série d’obstacles. “Lors de mon premier passage au supermarché, je ne savais pas quoi choisir alors j’ai mangé une pizza”, se souvient-elle.

 

La farine américaine plus lourde que la française

 

À force de décrypter les étiquettes des produits pour comprendre ses différences, de naviguer sur le site de la Food and Drug Administration, l’organisme national en charge des denrées alimentaires, cette chimiste de formation décide de consigner ses premières trouvailles sur un blog : Le Hamburger et le Croissant. “J’ai par exemple compris que la farine américaine était plus lourde que la française, ce qui a son importance quand on prépare des gâteaux.”

 

De nombreuses différences dans les produits laitiers

Et d’ajouter : “Au début, les produits laitiers et pâtissiers apparaissent comme ceux entre lesquels il y a le plus de différences avec ce que l’on utilise tous les jours. En France, on parle de lait entier, demi-écrémé alors qu’ici on fait plutôt référence à son pourcentage de gras. Les yaourts ne sont pas non plus conditionnés de la même manière. La crème fraîche n’est pas non un produit de consommation courante aux USA : on utilise ici beaucoup plus la sour cream mais qui ne tient pas à la cuisson.”

Avec ce constat que cette mauvaise compréhension des produits alimentaires américains est source de nombreuses erreurs en cuisine et de découragement, qui s’ajoutent parfois aux frustrations administratives d'un nouvel immigré aux USA, elle décide de graver dans le marbre 10 ans de recherches et d’informations compilées sur les correspondances culinaires entre son pays natal et d'adoption dans un livret.

 

1000 exemplaires visés pour la 3e édition

Naît alors le premier Guide de survie alimentaire aux Etats-Unis qui se se vend à 250 exemplaires. Une petit succès pour cette Francilienne expatriée qui décide alors de sortir une seconde édition il y a 3 ans, tout en quittant le travail pour lequel elle avait traversé l’Atlantique. “De 12 pages, le guide est passé à 52 avec toujours l’idée de donner des clés aux nouveaux arrivants pour réussir leur arrivée aux fourneaux américains comprendre les produits laitiers, pâtissiers, la viande et le bio”, ajoute Estelle Tracy. Il s'écoulera à plus de 500 livrets, notamment grâce un à un lectorat majoritairement féminin.

 

Une campagne de financement participatif jusqu'au 20 juin

“Ce sont à 80% des femmes qui ont la trentaine, de jeunes mères de familles qui viennent d’arriver ou sont là depuis deux ans et qui apportent le guide avec elle quand elle font leurs courses.” Pour produire la troisième édition du Guide de survie alimentaire aux USA, l’auteure a décidé de lancer une campagne de financement participatif qui servira à réaliser une mise en page professionnelle par une graphiste. Elle se termine le 20 juin prochain.

0 CommentairesRéagir