Vendredi 21 septembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

LE COIN PSY - Restaurez la communication en famille !

Par Lepetitjournal Munich | Publié le 22/06/2017 à 22:00 | Mis à jour le 25/10/2017 à 14:57
L'adolescence n'est pas une maladie. C'est un âge charnière, un passage vers un nouvel état. Souvent explosive, et pour cette raison appelée crise, elle épuise les parents. Démunis, pris dans leurs propres questionnements (travail, couple?), ils subissent l'adolescence de leurs enfants comme un échec personnel. Et tant qu'ils s'arque-boutent sur les règlements du passé, sur des rapports de force, physiques, intellectuels, les résistances augmentent, les portes claquent, les fugues et les comportements à risque viennent sommer les parents de repenser leur relation à leurs enfants.
Mais par où commencer ?
Oui, vous en avez marre des cris, des exigences, des mauvaises notes, des mensonges, de l'insatisfaction, du désordre, de l'ingratitude?.. Mais rappelez-vous, vos adolescents n'ont pas inventé cette mauvaise crise ! Comment avez-vous traversé cette période vous-même ?
Les parents sont donc invités à prendre l'initiative de l'arrêt des hostilités et à sortir le drapeau blanc. Pour s'interroger : Qu'est-ce que mon enfant cherche à me dire ? Il a grandi et veut plus d'autonomie et de confiance ? Son agressivité est un appel au secours masqué ? Il se bat contre les parois d'un vase trop étriqué ? Ce contenant lui convenait petit, mais aujourd'hui la structure doit s'assouplir et s'adapter, tout en restant solide. Au parent de baliser la puberté plutôt que de l'étouffer. Le "non" ouvre sur le dialogue et l'échange. On dit sans juger, on écoute sans interrompre, on interroge sans avis préconçu. Le lien est maintenu. Ainsi chacun est assuré d'être aimé parce que protégé. Et puis, c'est OK d'avoir des opinions différentes ; on peut néanmoins s'entendre ! L'ado est en quête de limites parentales structurantes même si sa curiosité l'engage parfois vers des voies « interdites ». Petit à petit ? et plus on commence tôt, mieux c'est ? la communication s'améliore, même si ça paraît long ! Il n'y a qu'à regarder les enfants des amis qui sont passés par là : pour la plupart ils mènent aujourd'hui une vie d'adulte équilibré.
Alors, parents d'ado ! Prenez de la hauteur, gardez le sens de l'humour et échangez avec les autres parents. Vous vous sentirez moins seuls?.
Crédit photo: Pixabay
Guylène Pentek (www.lepetitjournal.com/munich) vendredi 23 juin 2017 (rediffusion)
0 Commentaire (s)Réagir

Vivre à Munich

Berlin Appercu
LEPETITJOURNAL.COM

Devenez notre correspondant en Allemagne

Vous aimez écrire ? Vous souhaitez être votre propre patron ? Vous voulez découvrir l'Allemagne autrement et faire des rencontres inoubliables ? Nous recherchons un(e) correspondant(e)