Mardi 20 février 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

PÉDIATRIE – Les bébés allemands pleurent moins !

Par Lepetitjournal Munich | Publié le 05/04/2017 à 08:45 | Mis à jour le 05/04/2017 à 08:51

 

 

Certains nourrissons pleurent plus que d'autres. Des chercheurs ont mis en avant des différences notables en fonction des pays. Les facteurs environnementaux, sociaux et génétiques pourraient donc avoir une influence.

Les nourrissons pleurent plus au Royaume-Uni, au Canada, aux Pays-Bas et en Italie que dans d'autres pays. A l'inverse, les bébés danois, allemands et japonais pleurent en moyenne moins que les autres.

C'est ce qui ressort d'une étude réalisée par des chercheurs de l'université de Warwick (Royaume-Uni) et publiée dans le Journal of Pediatrics. 8.700 enfants âgés de moins de 3 mois ont été étudiés. L'étude n'a pas pris en compte de bébés nés en France.

Ces psychologues ont quantifié le nombre moyen de pleurs d'un nourrisson : 2 heures par jour pendant les deux premières semaines de vie. Les pleurs augmentent ensuite progressivement pour atteindre 2 heures 15 minutes par jour à l'âge de 6 semaines. Ils diminuent enfin pour atteindre une moyenne de 1 heure 10 par jour à la 12e semaine de vie.

Selon les chercheurs, il faut maintenant examiner les cultures dans lesquelles les bébés pleurent en moyenne moins afin d'en tirer des bonnes pratiques. Ces résultats peuvent être liés au rôle et à la place des parents mais également à la grossesse ou encore à la génétique.

Par exemple, il semble que les enfants du Royaume-Uni, du Canada et de l'Italie souffrent plus de coliques que les autres. Et les taux de coliques les plus bas ont été trouvés au Danemark et en Allemagne.

Dans un premier temps, ces recherches vont permettre de déterminer si un nourrisson pleure autant que la moyenne ou plus. Un nombre de pleurs plus élevé que la moyenne devra alerter le corps médical. A terme, ces recherches permettront peut-être d'isoler les facteurs ayant une influence positive sur le nombre de pleurs des jeunes bébés.

Crédit photo: Pixabay

Anne Beckers (Lepetitjournal/munich), mercredi 5 avril 2017

0 CommentairesRéagir
Sur le même sujet