Mardi 20 novembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

LE VIEUX MONTRÉAL - Le choix d'une vue panoramique sur le fleuve !

Par Lepetitjournal Montreal | Publié le 04/03/2015 à 23:00 | Mis à jour le 05/03/2015 à 13:01

 

Comme la plupart des Montréalais, on pensait connaître le Vieux-Montréal comme LE quartier historique et touristique par excellence de cette ville, jusqu'à ce que... Claude Vigneault, nouveau propriétaire et heureux client de HP&Associés, nous ouvre la porte de sa résidence de luxe. Comme un vent d'air frais, la porte grande ouverte sur la vue panoramique du Fleuve Saint-Laurent vient de jeter à terre toutes nos images "cartes postales" du Vieux-Montréal ! À la (re)découverte de ce quartier, guidée par les impressions de Claude Vigneault.

 

Claude Vigneault


Un havre de tranquillité, avec le fleuve pour horizon...

Sous son jour le plus connu, le quartier du Vieux-Montréal éveille une série de clichés touristiques, forts plaisants au demeurant : un quartier animé d'activités et d'attraits multiples, des rues pavées et des ballades en calèches, un lieu habité de galeries d'art et de terrasses de café, des amuseurs publics en tout genre... Avant d'emménager dans sa résidence située à l'est de la Rue de la Commune, Claude partageait aussi cette perception classique de ce quartier traditionnel. "Je suis le Montréalais le plus typique, qui vit à Montréal et qui ne connais pas le Vieux-Montréal. Quand tu y vis, c'est tout autre chose" confie-t-il.

 Ex-"inconditionnel" du Plateau-Mont-Royal, il découvre un tout autre espace de vie : "tu découvres tous les avantages de vivre dans un quartier où tu n'as pas les inconvénients de la densité démographique". Du moins six mois par an, précise-t-il. "En période hivernale, une fois que le touriste n'y est plus, le Vieux Montréal nous appartient". En dehors de l'Igloofest - une nuit chaude de musique électronique en plein hiver - le quartier du Vieux-Montréal a les allures d'un havre de tranquillité, avec le Fleuve Saint-Laurent pour horizon et une vue directe sur le quai de l'horloge, l'Île Sainte-Hélène et le vieux port de Montréal. Il faut dire - avouons-le - que la terrasse de quelques quarante pieds de longueur contribue beaucoup à élargir le regard (et les perceptions), n'est-ce pas ?

 
Du petit port de pêche à la Marina du Vieux-Montréal

Quand on questionne Claude sur ses habitudes de résident du Vieux Montréal, il évoque volontiers l'attrait culinaire : "Le Vieux-Montréal possède les plus belles tables de Montréal". Il apprécie le développement économique de ce quartier et son attractivité : "Paris a sa Tour Eiffel, nous on a le Cirque du Soleil !" Il profite pleinement de la proximité des principales infrastructures de ville : "J'ai une voiture qui passe 90 % du temps dans le garage. Je fais tout à pied, en transport en commun ou en bixi". Tout ou... presque car Claude a aussi le pied marin. Au-delà de tous ces avantages du quartier, Claude révèle le principal atout de cet emplacement à ses yeux : la Marina du Vieux-Port et l'accès à ses eaux navigables !

Passionné de navigation, originaire d'un petit village de pêcheurs dans la Moyenne-Côte-Nord[1], pouvait-il rêver mieux que de vivre face au Fleuve Saint-Laurent - "le seul endroit où l'on peut voir le fleuve couler" note-t-il - et à quelques mètres du quai où l'attend son bateau de plaisance ? Quand il n'arpente pas la ville à pied, à deux ou à quatre roues, il fend les flots du fleuve jusqu'aux îles de Boucherville, sur le canal de Lachine et La Ronde à proximité. "Je peux aussi me rendre aux États-Unis, aux Grands Lacs ou les écluses du Vieux-Port" souligne Claude. Ce faisant, Claude clame une règle d'or de l'immobilier : un logement bien placé est un bon placement !

 

 


Une qualité de vie attachée à une résidence prestigieuse

Au-delà la localisation privilégiée de l'immeuble en bordure de la Marina, Claude n'est pas homme à se lancer dans l'achat d'une résidence luxueuse à la légère. Passant de la location à l'accession à la propriété, il lui importait de compter en toute confiance sur des courtiers immobiliers avisés et fiables. "Heïdy Pinsonneault et Arnaud Denis m'ont donné toute l'information disponible" affirme Claude. Se décrivant lui-même comme quelqu'un d'"excessivement exigeant", Claude juge que le lien de confiance est essentiel à l'achat d'un bien immobilier. Il n'hésite pas à qualifier sa relation avec l'agence HP&Associés de partenariat d'affaires à long terme. D'ailleurs, Heidy Pinsonneault, directrice de l'agence immobilière, a été responsable des relations avec le promoteur tout au long des différentes phases de construction de l'immeuble tout en effectuant les vérifications qui s'imposent. "Je n'ai eu aucune surprise dans la rédaction de l'offre et des clauses qui s'y rattachent" souligne Claude. Claude vit en couple dans leur appartement depuis six mois. Ils apprécient la qualité de vie de leur résidence prestigieuse laquelle offre une superficie habitable de 1235 pc, avec une spacieuse pièce à aire ouverte qui laisse entrer la lumière naturelle dans le salon, la cuisine et la salle à manger. Particulièrement sportif, Claude profite aussi des espaces communs de l'immeuble : deux piscines intérieure et extérieure, et une salle de sport. Le nom de ce lot de quatre immeubles haut de gamme ? "Le Solano" désignant "ce vent marin venu d'Espagne"... un nom bien inspiré pour un plaisancier comme Claude en quête de tranquillité et de liberté !

 
[1] La Moyenne-Côte-Nord est une sous-région de la région administrative de la Côte-Nord. Longue de 300 km, elle s'étire sur la rive nord du Saint-Laurent entre les rivières Moisie et Natashquan.

 


 Myriam Jézéquel, (Lepetitjournal.com/Montréal) Jeudi 5 mars 2015

0 Commentaire (s)Réagir

Communauté

PORTRAIT

Marion Lovell, l’abnégation au profit du Téléthon

Touchée par des drames personnels liés à une maladie génétique rare, Marion Lovell-Virte est coordinatrice du Téléthon des Français de l’étranger. Elle rêve de mobiliser en force et en nombre...

Sur le même sujet