Samedi 17 novembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

JAYSON MTANOS – "Le parascolaire pourrait offrir une société émergente pour distinguer le Canada"

Par Lepetitjournal Montreal | Publié le 16/06/2016 à 20:31 | Mis à jour le 17/06/2016 à 14:26

 

À peine 18 ans et Jayson Mtanos en fait déjà beaucoup pour sa région. Jeune ambassadeur du Grand-Montréal, rédacteur en chef d'un magazine scientifique et bientôt représentant canadien dans une délégation de jeunes en Chine, le jeune homme a soif de nouveaux challenges.

"Un problème qu'on a à Laval, c'est que ce n'est pas un bassin facile pour les jeunes qui veulent démarrer une entreprise. Une de mes missions est d'essayer de voir comment on pourrait améliorer ça." Jayson Mtanos, Lavallois de 18 ans, a été ambassadeur du Grand-Montréal au Caucus national des jeunes ambassadeurs du Canada (NYAC) du 3 au 7 juin 2016.

Le but de ce caucus était de développer des stratégies afin de fortifier les régions pour distinguer le Canada à une plus grande échelle. Jayson Mtanos adore le Grand-Montréal et est toujours impatient face à de nouveaux projets. Il s'est dit que ce serait une belle façon de promouvoir son territoire.

Global Vision, organisateur de cet évènement, donne aux jeunes ambassadeurs des responsabilités qui ne sont généralement pas octroyées à des personnes de leur âge, comme discuter avec des parlementaires sur des problèmes actuels et avoir leur confiance. "On est gâté, s'émerveille Jayson Mtanos. On a une responsabilité, on est content."

Pour lui, être en équipe est l'occasion d'aller plus loin. Raison pour laquelle, il fera aussi partie d'une délégation d'une quarantaine de jeunes en Chine, du 27 juillet au 14 août 2016. Ils tenteront d'établir une économie entre les deux pays, avant l'arrivée d'hommes d'affaires, d'ici quelques mois.

Un petit génie scientifique

Féru d'éducation et de sciences, Jayson Mtanos a déjà participé à plusieurs Expos Sciences : diminution du niveau de pollution visuelle, création d'un moteur intelligent, d'un moteur physio-tech et d'un nouveau type d'EpiPen pour les jeunes qui souffrent d'allergies? Le jeune homme ne s'arrête jamais !

Il a aussi créé le Boom Scientifique, un magazine fait "par des élèves, pour des élèves". Accessible à tous, de l'ado en seconde à l'adulte de 40 ans, la dernière édition a atteint 10.000 lecteurs en trois semaines. "On voudrait même vulgariser les recherches publiées", explique-t-il.

Son équipe de 25 personnes propose aussi des activités parascolaires pour que les jeunes découvrent le marché du travail avant leur premier emploi. L'objectif : se demander s'ils aiment vraiment ce qu'ils font, sur le terrain.

D'ailleurs, cela fait partie des lignes directrices de Jayson Mtanos : "Think outside the box ! Aller à l'école et revenir, c'est bien beau, mais le parascolaire pourrait offrir une société émergente pour se distinguer !"

Un jeune à l'écoute des jeunes Parfois, on souligne à Jayson Mtanos qu'il a seulement 18 ans. Mais pour lui, son jeune âge lui permet de mieux approcher les ados. Ils auraient plus tendance à l'écouter plutôt que des adultes.

Il les aide à s'organiser : être entrepreneur et étudiant, "ce n'est pas quelque chose d'incroyable ou de magique", selon Jayson Mtanos.Pour lui, la clé du succès est facile : "Je suis mon horaire." Aller en cours, c'est faire 70% du travail. Après, il ne reste plus que les 30% à la maison.

Pour les conseiller, Jayson Mtanos s'appuie sur sa propre expérience : "Je leur dit que moi aussi, j'ai rencontré des difficultés et pourtant, je suis là?" Il considère qu'il aide "la relève" et leur demande : "Osez ça ! Ne vous inquiétez pas des risques !"

Kim Chaze (www.lepetitjournal.com/montreal) jeudi 16 juin 2016

0 Commentaire (s)Réagir

Communauté

PORTRAIT

Marion Lovell, l’abnégation au profit du Téléthon

Touchée par des drames personnels liés à une maladie génétique rare, Marion Lovell-Virte est coordinatrice du Téléthon des Français de l’étranger. Elle rêve de mobiliser en force et en nombre...

Sur le même sujet