Mardi 25 septembre 2018
Montreal
Montreal
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

CULTURE - Démarrage réussi pour la semaine Under Pressure

Par Lepetitjournal Montreal | Publié le 06/08/2015 à 02:02 | Mis à jour le 06/01/2018 à 16:16

 

Lancé hier soir au Foufounes Electriques, la semaine Under Pressure a réuni plus de 400 personnes pour un événement unique ayant pour objectif de rassembler la communauté et de réaffirmer les valeurs de l'art de rue

 

 

Bien à l'abri derrière une vitre, assez loin pour que personne ne puisse y toucher, protégées par des alarmes et entourées de gardiens, les oeuvres d'art sont bien conservées dans le monde des beaux arts. Mais une fois placé dans cette organisme vivant qu'est la rue, c'est une autre histoire. La notion d'éphémère reste et demeure l'élément clef qui constitue les mouvement du graffiti et du street art. Enfermé dans des parloirs mondains, monétisé ou mis sur le marché, la culture urbaine ne perd pas que de son sens. Elle perd de sa substance, de son âme et finalement ne redevient qu'un produit de consommation qui ne lui à jamais appartenu. L'art de rue restera à la rue au sens large, les oeuvres demeureront éphémères, inaliénable, hors du système, propriété de tous. 

Et c'est ce que l'événement Beaux Dégâts tend à exprimer. Un parallèle avec la réalité des artistes de la rue et le monde des beaux arts. Oubliez les vernissages embourgeoisés, les attitudes, l'élitisme et les égos ! Beaux Dégâts était là pour ramener ce qui a été trop longtemps oublié par les institutions d'arts en se réappropriant la substance même de l'art de rue et celle de ses artistes: l'importance de la communauté, le partage, l'accessibilité, l'inusité.

 

" Under Pressure réaffirme une fois de plus l'importance de sa présence dans la culture de rue "



Pour la première fois et pour plus de deux heures, 12 équipes d'artistes ont improviser des murales de 8ft X 8ft sur des thématiques distribuées le soir de l'évènement. Chaque équipe a ainsi rechercher à s'approprier des références visuelles pour conceptualiser leur production devant le public. Tous les médiums était autorisés sauf le spray-paint. Impliqué, le public a pu voter pour leur mural préféré grâce à leur canette de bière. Un digne retour au source d'un art que l'on à tendance à vouloir enfermer dans une petite boite doré qui sent fort le capital.

Crédit Photo: Sébastien Vergne

Under Pressure réaffirme une fois de plus l'importance de sa présence dans la culture de rue. Au delà des évènements, des performances et des shows, il est important que des institutions culturelles aussi respectable que celle-ci sensibilise le public à des problématiques trop souvent ignorées. Les valeurs qui animent la valeureuse équipe montréalaise devrait faire office de leçon à ces générations d'humains assoiffés qui ont oubliés, dans ce monde à six vitesses, qu'ils étaient mortelles, et que l'art, comme la vie, est éphémère.

 

Sébastien Vergne (www.lepetitjournal.com/montreal) Jeudi 6 août 2015

 

 

 

0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet