Lundi 19 novembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Un Italien condamné pour covoiturage de sans-papiers depuis la France

Par Lepetitjournal Milan | Publié le 02/09/2018 à 22:42 | Mis à jour le 02/09/2018 à 22:47
Photo : (Wikipedia, ©Michal Beim)
BlaBlaCar covoiturage France Italie

Un Italien, pour la première fois client de Blablacar, a été condamné pour avoir transporté en covoiturage deux clandestins qui tentaient de passer de France en Italie.

Le 10 août dernier, un jeune Italien de 26 ans, résident en région parisienne avec sa compagne française, décide d’utiliser pour la première fois la plateforme de covoiturage BlaBlaCar pour se rendre à Rome pour les vacances et ainsi réduire les frais du voyage. Mais à la sortie du tunnel du Mont-Blanc, la police italienne arrête la voiture pour un classique contrôle des pièces d’identité à la frontière.

Alors que l’Italien et sa compagne présentent les leurs, les deux passagers covoiturés disent ne pas les trouver dans leurs affaires. Au commissariat pour un contrôle plus approfondi, la police découvre qu’il s’agit de deux sans-papiers, tentant d’entrer de façon clandestine en Italie.

Alors qu’il affirme ne pas connaître les deux passagers, le véhicule est immédiatement confisqué. Jugé en comparution immédiate le lendemain, le conducteur plaide coupable sur les conseils de son avocat commis d’office, ce qui lui a valu une condamnation à 9 mois de prison et 24.000 euros d’amende avec sursis, pour aide à l'entrée illégale sur le sol italien, a révélé Franceinfo ce vendredi 31 août.
Sur son site, BlaBlaCar rappelle qu’il revient au conducteur de s’assurer que les passagers pris en covoiturage détiennent bien une pièce d’identité valide. Le message précise en outre que c’est « le conducteur qui est responsable de ses passagers et de leurs bagages ».

 

lepetitjournal.com Milan

Lepetitjournal Milan

LePetitJournal.com de Milan, c'est le média de référence en français sur Milan et l'Italie.
3 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Caro mar 04/09/2018 - 09:36

Bonjour et merci pour le précédent commentaire qui reprend tous les arguments que j’aurais pu donner moi même au sujet de cette inculpation choquante. Je rajouterais que pour voyager tous les mois entre nos 2 pays depuis 6 ans je n’ai jamais été contrôlé à la frontière. Je suis aussi déçu de la position du site de co-voiturage qui se dédouane en nous demandant de tenir un rôle de policier et qui n’a pas l’air de se sentir concerné dans cette affaire....rechercher les profils de réservation, aider la police à remonter la filière des passeurs qui ont dû prendre au passage leur dû malhonnête, quid aussi d’une éventuelle dénonciation....etc. Où est le travail de la justice là ? Devons nous vivre dans une société où tout le monde doit surveiller son prochain alors que des professions existent pour ce faire et que pour ma part je n’ai pas choisi de les exercer. Dans quelle société de méfiance allons nous vivre ?

Répondre
Commentaire avatar

de couvreur lun 03/09/2018 - 17:27

Pour quelle raison son avocat lui a-t-il conseillé de plaider coupable , s'il était innocent ?C'est du grand n'importe quoi . On ne sait être condamné que si on est rattaché à cette infraction ,il faut établir l'intention délictuelle càd le conducteur doit savoir que son passager était sans papier , pour être condamné . De plus un simple citoyen ne peut procéder à un contrôle d'identité ? Quelle histoire bizarre !!!! Une autre chose , pour quelle raison la SNCF ou les Cie aériennes n'ont jamais été inculpées de trafic de drogue quand on a retrouvé de la drogue dans les bagages des personnes transportées ?Et le conducteur du train ou le pilote n'ont pas été arrêtés ? C'est pareil .....

Répondre
Commentaire avatar

Christianedh mer 05/09/2018 - 13:47

en tant qu'avocate ( en pension ....) je n'aurais JAMAIS conseillé à mon client de plaider coupable !!! et oui, en effet blablabla qui s'assure un revenu devrait demander ces documents. Moi j'ai eu des gardiennages et la société avait toutes ces infos !!!

Répondre

Que faire à Milan ?

ÉVÉNEMENT

La musique envahit Milan pendant une semaine

Du 19 au 25 novembre Milan va vibrer au rythme de plus de 170 rendez-vous musicaux entre concerts, showcase et expositions, organisés à l’occasion de la deuxième édition de la « Milano Music Week ».