Lundi 15 octobre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Gouvernement populiste : la fin du feuilleton politique italien

Par Marie-Astrid Roy | Publié le 01/06/2018 à 10:36 | Mis à jour le 01/06/2018 à 10:42
Photo : Giuseppe Conte, premier ministre du nouveau gouvernement italien
Goueseppe conte italie gouvernement

Suite à un accord signé jeudi soir, le nouveau gouvernement populiste italien doit prêter serment aujourd’hui à 16h. Les marchés financiers se montrent rassurés.

A 88 jours des élections du 4 mars, après une crise politique sans précédent digne des plus grands feuilletons, les Italiens ont enfin un gouvernement. Jeudi soir, le président de la République Sergio Mattarella a validé la liste des ministres d’un gouvernement d’union présentée par Giuseppe Conte. Après le revirement de dimanche dernier suite à l’abandon précoce du juriste de 53 ans comme président de Conseil et la désignation de Carlo Cottarelli chargé de former un gouvernement d’experts, le premier est finalement revenu pour diriger un gouvernement d’union populiste M5S-Ligue du Nord.
Le point de discorde, Paolo Savona, économiste considéré comme favorable à la sortie de l’Italie de l’euro, a été résolu. Ce dernier a été placé à un ministère moins exposé que celui initialement souhaité par les leaders politiques Luigi Di Maio (M5S) et Matteo Salvini (Ligue du Nord), à savoir celui des Affaires européennes et non pas celui de l’Economie.
Dans ce gouvernement composé de 18 ministres, dont 5 femmes, Luigi Di Maio, représentant le parti antisytème et Matteo Salvini celui de l’extrême-droite, se voient ainsi devenir vices-Premiers ministres. Le premier est chargé du Développement économique, le second de l’Intérieur.
A la tête du ministère des Affaires étrangères, on retrouve Enzo Moavero Milanesi, caractérisé comme très européen, l’homme politique ayant travaillé pendant 20 ans à Bruxelles et ayant déjà été ministre des Affaires européennes de Mario Monti et d'Enrico Letta (2011-2014).

Marchés rassurés

Après l’impasse politique la plus longue de l’histoire italienne, la Bourse accueille favorablement le nouveau gouvernement avec une hausse de +2,7%. Tout comme les principales bourses européennes : Londres augmente à 0,5%, Francfort à 0,55% et Paris à 0,78%. Le spread quant à lui chute à 222 points après avoir grimpé jusqu’à près de 300 ces derniers jours.
La parade militaire du 2 juin, jour de fête nationale (fête de la République) aura donc un premier ministre italien, comme le G7 organisé au Canada la semaine prochaine.

 

Nous vous recommandons

0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

ECONOMIE

L’Italie au sommet pour ses disparités régionales selon l’OCDE

Le rapport Panorama des régions et des villes 2018, publié par l’OCDE la semaine dernière, pointe du doigt l’Italie et ses disparités régionales dans deux domaines. Zoom sur la Lombardie et sa capital