Lundi 22 juillet 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

MANAGEMENT – Condition de la femme dans l'entreprise mexicaine (publi-partenariat)

Par Lepetitjournal Mexico | Publié le 20/01/2016 à 06:47 | Mis à jour le 07/01/2016 à 05:40

Quelle que soit votre situation - conjointe d'expatrié ou expatriée volontaire - vous vivez au Mexique et vous voulez y travailler. Seulement voilà, vous vous dites que le côté encore très ?misogyne? mexicain va entraver votre carrière.
Vrai ou faux ? Réponse ici, grâce aux vécus de Mexicaines mêlés à celui d'une expatriée.

(illustration Romain Thieriot)

Le concept de la femme, au Mexique
Culturellement, la femme endosse un rôle très traditionnel : considérée comme la mère responsable de l'éducation des enfants, celle qui prend soin de son mari, elle est l'Âme de la maison.

La plupart des femmes de la génération des années 50-60, ne voulaient pas travailler en entreprise. Elles ambitionnaient plutôt de trouver un mari qui leur assurerait une vie confortable. Accomplissant parfaitement leur rôle de femmes au foyer - qui est, soit dit en passant, un travail à part entière non rémunéré - elles atteignaient leurs ambitions de vie en ayant une famille heureuse, matériellement comblée.

C'est aussi à cette génération que nous devons le progrès social naissant en faveur des femmes, au Mexique. En effet, ces mères ont voulu que leurs enfants apprennent à lire et à écrire, voyagent en dehors du Mexique, ce qu'elles n'ont pas pu faire en leur temps. Ainsi, dans les familles mexicaines les plus aisées, beaucoup de jeunes sont déjà partis à l'étranger lorsqu'ils commencent leur carrière. Et la volonté de connaître ce qui se passe ailleurs autorise une ouverture d'esprit, notamment sur la perception des femmes au travail.

Le stéréotype traditionnel de la femme au foyer tend à s'effacer grâce à ces mexicaines qui mènent de front réussites professionnelle et personnelle.

Comment évoluer en entreprise au Mexique quand on est une femme ?
Certes encore peu représentées dans les Conseils d'administration et, au niveau du management, elles y sont pourtant de plus en plus nombreuses. En effet, les entreprises étrangères, implantées au Mexique, montrent l'exemple en embauchant, puis faisant évoluer professionnellement de plus en plus de femmes.
Une compétence indispensable si vous avez des ambitions de carrière au Mexique, est d'avoir du caractère et d'être moralement solide. En effet, la femme subit parfois les railleries de ses collègues. Elle n'a, bien souvent, aucune excuse, alors que le Mexicain, lui, peut justifier une absence par quelle que raison que ce soit, sans subir le sarcasme de ses collègues, pendant plusieurs jours ! Il se peut aussi, que des activités intéressantes auxquelles elle peut prétendre, soient attribuées à un homme.

Mais, paradoxalement, une femme qui réussit peut être valorisée au Mexique comme nulle part. En effet, la mère de famille est considérée comme ?une sainte?. Par conséquent, atteignant ses objectifs professionnels tout en ayant des enfants, elle suscite l'admiration et le respect de ses collègues masculins.

Si la société mexicaine a les paradigmes lourds, les verrous de l'évolution professionnelle des femmes ont bel et bien sauté. Vous pouvez très bien faire carrière au Mexique, dans votre domaine d'activité et selon vos aspirations professionnelles même si vous êtes une femme : paroles de Mexicaines ? et d'au moins une étrangère !

Pour aller plus loin dans votre intégration professionnelle en tant qu'étrangère au Mexique, et pour la rendre la plus efficace possible, vous pouvez me contacter à melanie@expat2work.com

Mélanie Simon-Razé pour Expat2work.com                                                 Logo Expat

Publi-partenariat (lepetitjournal.com/mexico) Mercredi 20 janvier 2016 (republication)

0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

"Pires que la prison": les centres pour mineurs philippins sont le théâtre d'abus

Le crime de Jerry, un Philippin de 11 ans? Avoir violé les lois sur le couvre-feu des mineurs après avoir fui la violence à la maison. Son châtiment? Un séjour en centre de détention pour la ...

Sur le même sujet