Vendredi 16 novembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

CHAMBRE DE COMMERCE – L'Ambassadrice souligne l'importance des échanges économiques franco-mexicains

Par Lepetitjournal Mexico | Publié le 25/09/2014 à 18:13 | Mis à jour le 13/10/2014 à 01:37

Hier après-midi, mercredi 24 septembre, le rendez-vous mensuel du traditionnel "Queso, Pan y Vino" de la CFMCI (Cámara Franco-Mexicana de Comercio e Industria) a fait salle comble pour accueillir l'invitée d'honneur Mme Maryse Bossière, nouvelle Ambassadrice de France au Mexique. Cet événement représentait le cadre idéal pour l'Ambassadrice de rencontrer les entrepreneurs qui intègrent la Chambre et souligner l'importance des relations franco-mexicaines dans le commerce et l'économie des deux pays. 

L'Ambassadrice s'est exprimée en espagnol sur l'importance des relations économiques franco-mexicaines ; un discours écouté et applaudi par les professionnels et chefs d'entreprises présents au traditionnel rendez-vous "Queso, Pan y Vino" de la Chambre de Commerce. (photos Jean-Marie Legaud)

Le Mexique et la France ont en effet une longue histoire d'échanges sur les plans culturel, historique et commercial. À ce propos, l'intérêt des deux gouvernements pour consolider cette relation privilégiée les a mené à établir le Consejo Estratégico Franco-Mexicano, instrument unique intégré par des personnalités des secteurs entrepreneurial et intellectuel des deux pays. 

Dans ce contexte, Mme Maryse Bossière a profité de cette occasion pour exprimer, devant les assistants, les trois directions que l'Ambassade considère indispensables pour les relations commerciales. "La défense des intérêts économiques communs ainsi que la compréhension des défis partagés sont au premier rang de ces échanges bilatéraux. D'autre part, il est important de faire connaître en France les opportunités que le marché mexicain offre afin que les protagonistes français connaissent le développement économique et commercial du Mexique, en particulier après les grandes réformes du gouvernement fédéral.

De façon complémentaire, la troisième action est, justement, "faire connaître le visage innovateur de la France au Mexique". Certes, la présence française en terres aztèques n'est pas nouvelle, néanmoins, il est nécessaire pour l'Ambassadrice de montrer la capacité industrielle et commerciale de la France en tant que 5e économie mondiale. À ce propos, la présentation de Schneider Electric a rendu compte du caractère innovateur de la France pour un développement soutenable et respectueux de l'environnement. 

Dynamisme, mobilité et investissement seront donc les signes qui définiront les relations franco-mexicaines dans ce moment d'opportunité historique. A ce propos, M. Alfred Rodriguez, Président de la CFMCI, a rappelé que "les indicateurs montrent une croissance économique dans les années à venir au Mexique". Dans ce contexte, l'intégration des entreprises mexicaines, particulièrement les PYMES (PME), sera l'occasion pour apporter non seulement la "manufactura" (Ndla : la main-d'oeuvre) mais surtout la "mentefactura" (Ndla : la valeur ajoutée intellectuelle), un changement loin d'être négligeable dans ce nouveau contexte.

Les rendez-vous "Networking" "Queso, Pan y Vino" de la CFMCI sont un lieu de rencontres et d'échanges entre professionnels. (photos Jean-Marie Legaud) 

Pour en savoir plus sur l'auteur de l'article : Juan Rodríguez, étudiant mexicain à l'ENA  

Juan Rodríguez pour (www.lepetitjournal.com/mexico) Jeudi 25 septembre 2014

0 Commentaire (s)Réagir

Vivre à Mexico

EXPATRIATION

VOTRE AVIS - Partagez votre vision et expérience du «choc» culturel !

Quelles comportements et habitudes de votre pays d’accueil vous ont surpris (que ce soit agréablement ou négativement) ? Avez-vous dû modifier les vôtres pour vous insérer professionnellement ?

Sur le même sujet