Mercredi 13 novembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

ECONOMIE - Michel Bichot, président d’EFM

Par Lepetitjournal Mexico | Publié le 17/10/2007 à 02:00 | Mis à jour le 13/11/2012 à 11:18
EFM, Empresas Francesas en Mexico, rassemble environ 40 entreprises françaises au Mexique mettant en commun leur expertise et un budget pour développer des actions de mécénat social et culturel. Entretien avec son président, Michel Bichot

Michel Bichot, président d'EFM

LPJ - Résumez nous votre parcours au Mexique
...
Michel Bichot : Depuis 23 ans à Mexico, je suis directeur de Nifax, filiale du Groupe de Recherche Servier. Je suis ingénieur chimiste de formation. Nous travaillons depuis 20 ans, essentiellement dans l'état de Veracruz, tentant de satisfaire à une logique de développement durable écologique et social. Nous produisons des principes actifs pharmaceutiques à partir de plantes médicinales.

EFM, la chambre, la mission économique… Ce paysage est parfois obscur. Pouvez vous nous expliquer la spécificité de EFM ?
EFM s'inscrit dans une logique de complémentarité avec la Chambre et la Mission. Les coeurs de métier de la Chambre sont l'animation de la communauté d'affaires franco-mexicaine, les services aux membres et l'appui aux entreprises. J'ai présidé cette chambre de 2001 à 2004, et c'est donc à dessein que je parle de complémentarité, puisqu' EFM a été créée en 2003 avec une double mission : permettre aux entreprises françaises implantées au Mexique, depuis peu ou historiquement, de contribuer au développement social et culturel de leur pays hôte et tirer profit de ce développement durable et citoyen par le retour d'image, grâce aux opérations que nous finançons. Plus généralement, c'est l'image de la France et de ses entreprises que nous tâchons de promouvoir par un mécénat constructif.

Comment se passe la sélection des projets que vous financez. Pouvez-vous nous en décrire quelques-uns ?
Le Comité Directeur présélectionne une vingtaine de projets. L'assemblée générale annuelle les évalue et les classe par ordre de préférence. Une douzaine d'entre eux sont réalisés en fonction des ressources disponibles. Récemment, nous investissons davantage dans l'action sociale, et plus particulièrement vers les "niños de la calle": jeunes sans ressources, de tous âges, parfois délinquants. Nous finançons depuis trois ans un orphelinat (Hogar de la Salette) ou des centres de réintégration (Infancia y Calle, Ipoderac), qui encadrent des jeunes par des projets éducatifs et de formation professionnelle, visant à terme à une totale intégration dans la société. Tous ces projets obéissent indéniablement à une logique de développement durable. Je pourrais parler des heures de ces initiatives souvent merveilleuses, alors le plus simple est de rappeler le Colloque de demain, jeudi 18 octobre, à la casa de Francia, à 18 h, sur le thème de la responsabilité sociale des entreprises. Des ONG, entreprises et experts seront présents. Nos entreprises auront l'occasion d'apprécier combien ces démarches peuvent être bénéfiques.
Quant aux projets culturels, évoquons la restauration du site maya de Rio Bec (Campeche), qui devrait s'ouvrir au public en 2008. Nous sommes sponsors de poids dans l'attribution chaque année du Prix Littéraire Antonin Artaud qui prime un auteur mexicain, ou encore la Palmita EFM (meilleur court métrage mexicain) lors du Festival de Cine Francés (EFM est partenaire). La remise aura lieu cette année le 8 novembre, lors de la cérémonie inaugurale du festival.
Propos recueillis par D. ROBERT. (www.lepetitjournal.com - Mexico) mercredi 17 octobre 2007

Lien EFM : www.efmex.org
1 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

X dim 28/07/2019 - 19:38

J'ai plutôt le souvenir d'un délégué CGT ! Pas du tout ingénieur a l'époque !

Répondre

Expat Mag

Chennai Appercu
FAITS DIVERS

Un jeune couple assassiné pour s’être aimé entre castes

L’histoire fait froid dans le dos. Un jeune couple est décédé la semaine dernière des suites d’une lapidation. Leur péché ? S’être aimés entre castes. Comment est-ce possible encore aujourd"hui ?

Sur le même sujet