Dimanche 23 septembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

AFFAIRES - Qu'est-ce que le management interculturel ?

Par Lepetitjournal Mexico | Publié le 10/10/2007 à 02:00 | Mis à jour le 13/11/2012 à 11:18

Le Petit Journal a le plaisir de présenter une série d'articles sur le management interculturel à l'attention des cadres expatriés français et francophones se trouvant au Mexique mais pas seulement. Mieux comprendre son profil culturel et celui des mexicains vous permettra de vous intégrer avec plus de succés. "Qu'est-ce que le management interculturel?"

L'interculturel géré par la commission européenne (Photo: COE)

Loin d'être un produit de la globalisation, l'interculturel a toujours existé, mais il prend une place nouvelle avec la mondialisation des échanges. Interdisciplinaire, il fait appel à l'anthropologie, la communication, la gestion, la sociologie des organisations, la psychologie, la politique, le droit, l'histoire pour tenter de répondre à la question suivante: "comment établir les tendances à la globalisation et les spécificités culturelles qui ont toujours existé entre les différents groupes humains".

Le but du management interculturel est de prendre en compte des facteurs culturels jusque-là ignorés et de comprendre dans quelle mesure ils peuvent influencer l'activité professionnelle et la vie de l'organisation. Son champ d'action ne se limite d'ailleurs pas à la dimension internationale, même si c'est là que les problèmes sont les plus intenses: les situations déstabilisantes et problématiques dues aux écarts culturels sont fréquentes à l'intérieur d'un même pays. Un individu originaire de Monterrey n'aura pas nécessairement la même notion du temps qu'un habitant de Mérida.

Une discipline qui tend à devenir chaque fois plus concrète
Aussi fait-on souvent appel à ces aspects du management dans les situations les plus diverses: transactions commerciales à distance, rapports entre maison mère et filiales installées à l'étranger, fusions, joint-ventures, gestion internationale des ressources humaines, négociations internationales, expatriations, transfert de technologie et know-how, études de marché, application du système juridique et des lois locales, rapports avec les autorités et les clients? Récemment introduite de manière définitive dans les cursus des principales écoles de commerce et des universités, la discipline tend à devenir chaque fois plus concrète: il s'agit par exemple de préparer des familles à l'expatriation, d'apprendre à mener une négociation à l'étranger ou à gérer des équipes multiculturelles. Sous forme de séminaires ou d'ateliers, on traitera de la gestion du temps, des rapports hommes-femmes, de la résolution des conflits, du poids du contexte religieux?

Les fusions acquisitions retrouvent le devant de l'actualité, les déplacements professionnels se développent, les expatriations repartent, les investissements étrangers et à l'étranger se multiplient? Mais pour profiter au maximum de cette reprise, les entreprises doivent préparer leurs équipes au contact de l'autre et de l'étranger. La concurrence est de plus en plus nombreuse, compétente et agressive. L'erreur par manque de préparation coûte de plus en plus chère et fait perdre du temps !

30% des expatriations sont des échecs
Seuls 11% des expatriés français sont correctement préparés à leur nouveau pays d'accueil. Cela explique certainement que 30% des expatriations sont des échecs. Encore trop d'entreprises envoient leurs cadres à "l'aventure". Comment être opérationnel et compétent dans un environnement que l'on ne maîtrise pas face à des concurrents qui eux se sont préparés? Comment imaginer bien négocier, bien vendre, bien argumenter, bien aborder un marché dans un environnement où l'on ne connaît pas les us et coutumes, alors que tout prospect dispose aujourd'hui d'un choix planétaire?
Nous entendons encore trop souvent des entreprises nous dire: "nous nous débrouillerons..." Le business à l'international n'est pas une question de "bidouillage" mais de professionnalisme! Le cadre est un sportif de haut niveau: il doit s'entrainer pour mieux affronter. Le management interculturel c'est justement l'outil qui lui permettra de se préparer à gérer les différences culturelles.

Olivier Soumah-Mis (www.lepetitjournal.com/mexico) mercredi 10 octobre 2007

0 Commentaire (s)Réagir

Vivre à Mexico

Un monastère mexicain, dernier refuge de salamandres aquatiques

Le ronronnement des filtres à aquariums trouble la quiétude du monastère: plusieurs heures par jour, des religieuses mexicaines interrompent leurs prières pour prendre soin de leur élevage d'achoques

Sur le même sujet