Mardi 11 décembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

SORTIR - Agenda culturel du 22/10 au 29/10 – Octobre #3

Par Lepetitjournal Mexico | Publié le 23/10/2015 à 01:01 | Mis à jour le 06/01/2018 à 17:37

Cette semaine, les cinéphiles sont à l'honneur avec le lancement du Festival International de Morelia, la retransmission du spectacle « ceci n'est pas un rêve, lanterne magique » proposé par le Festival Cervantino au CNA, ou encore la programmation du ciné club des Alliances Françaises de México. Les mélomanes ne seront pas en reste avec, pour les amateurs de musique électronique, une représentation de Takami Nakamoto et Sebastien Benoits proposé par le Mutek et, pour les plus classiques, un concert du pianiste russe Alexeï Lubimov au CNA ou encore la retransmission du concert des pianistes Alice Sara Ott et Francesco Tristano proposé par le Festival Cervantino à l'Alliance Français de Polanco. Les amateurs de littérature seront eux comblés par la programmation du « Hay Festival » et enfin, les habitants de Mexico désireux de redécouvrir leur ville seront heureux d'assister au compte rendu des observations et interprétations faîtes sur México par les invités de « (D)escribir la ciudad ».

CINEMA

23/10 (jusqu'au 01/11): Lancement du Festival International de Cinéma de Morelia

Depuis 2003, le Festival International de Cinéma de Morelia est un point de rencontre annuel entre les cinéastes mexicains, le public de Michoacán et la communauté cinématographique internationale. Cette année, le célèbre festival est heureux d'accueillir une délégation française composée de 13 personnes dont la célèbre actrice Isabelle Huppert. Son lien avec la France ne s'arrête pas là puisque, depuis sa création en 2003, le Festival International de Cinéma de Morelia est associé avec « la Semaine de la Critique », section parallèle au Festival de Cannes, spécialisée dans la découverte de jeunes talents et mettant donc à l'honneur les premières et secondes ?uvres d'artistes du monde entier. Comme chaque année, le FICM présentera donc une sélection de films retenus par « la Semaine de la Critique » et aura l'honneur de recevoir quelques de leurs réalisateurs ou acteurs.

Pour plus d'informations : http://moreliafilmfest.com/

25/10 : « Ceci n'est pas un rêve, lanterne magique » à 13h30 au Centre National des Arts

En 1895, quand le cinéma a été inventé, il existait déjà un dispositif optique capable de retransmettre des images sur un écran dans l'obscurité complète. Ce dispositif, connu sous le nom de «lanterne magique», fonctionnait grâce à la combinaison de la lumière émise par une lampe à huile et de plaques de verre peintes et permit de faire naitre des histoires, des légendes et des rêves sur un écran.

Le pianiste Alexei Lubimov et la chanteuse, actrice et artiste visuelle Louise Moaty se sont donnés pour objectif de reconstruire cette expérience pour faire connaître au public contemporain l'émerveillement des générations passées à la découverte de ce processus novateur. Ainsi, durant leurs spectacles, ils projettent, à partir d'une « lanterne magique » moderne une série d'images créées par Moaty, lesquelles dialoguent avec la musique d'Erik Satie et John Cage interprétée par Lubimov en trois types de pianos.

Informations pratiques : Circuito Interior ó Av. Río Churubusco 79, Coyoacán, Country Club Churubusco, 04220 Ciudad de México, D.F., Mexique. - Ce spectacle s'inscrit dans le cadre de la collaboration entre les Alliances Française et le Festival International Cervantino

27/10 : « Bye Bye Blondie » (Virginie Despentes, France, 2010, Comédie dramatique, 1h38, VOSTES) à 20h à l'Alliance France de Polanco

Gloria et Frances se sont rencontrées dans les années 80, alors qu'elles étaient adolescentes. Elles se sont aimées comme on s'aime à seize ans : d'un amour passionnel et irrationnel. Cependant, la vie les a séparées et elles ont emprunté des chemins très différents. En effet, à 40 ans, Gloria n'a pas de travail, pas de famille, pas de domicile fixe et passe le plus clair de son temps dans les bars de Nancy alors que de son côté, Frances habite à Paris où elle est présentatrice télé et vit avec son mari, Claude, un célèbre écrivain. Cependant, si en public le couple semble filer l'amour parfait, à huis clos, Frances et son mari sont homosexuels et ne partagent aucune intimité. Un secret bien gardé que Gloria va faire exploser en revenant chercher son amour de jeunesse, Frances, plus de vingt ans après.

Informations pratiques : AFM, Centro Polanco, Sócrates # 156 Col. Los Morales Polanco C.P. 11510 México, DF.

! Attention : des scènes, propos ou images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs

28/10 : « De bon matin » (Jean-Marc Moutout, France, 2011, Drame, 1h33, VOSTES) à 19h30 à l'Alliance Française de San Angel

En apparence, c'est un matin comme les autres pour Paul Wertret ; comme tous les matins, le quinquagénaire prend le chemin de son entreprise, une banque où il est chargé d'affaire. Cependant, à huit heure tapante, alors qu'il arrive au siège de la banque qui l'emploie, Paul sort un revolver de son sac et abat deux de ses deux supérieurs hiérarchiques. Attendant l'inévitable arrivée de la police, il s'enferme dans son bureau et l'homme, jusque là sans histoire, se remémore les moments de sa vie qui l'ont conduit à commettre ce terrible acte. Ce récit en « flash-back » laisse apparaître un cadre dynamique modèle croyant en son entreprise mais si investi dans sa carrière qu'il en néglige sa vie privée et son mariage. Une négligence qu'il va payer cher lorsqu'à cinquante ans, il s'aperçoit qu'il est devenu le paria de son entreprise tandis qu'il a ruiné son mariage et n'a pas été l'homme qu'il voulait être, ni dans son travail, ni dans sa vie personnelle.

Au premier abord, « De bon matin » laisse présager un film sur la souffrance au travail et l'inhumanité de la gestion des ressources humaines. Cependant, Jean-Marc Moutout parvient à créer la surprise par la suite : il s'intéresse en effet moins aux mécanismes du harcèlement moral qu'au portrait psychologique d'un homme dont l'existence vacille, il décourage longtemps l'identification avec cet anti-héros qui, tout victime du système, est loin d'être un sain et, paradoxalement, confie ce personnage à l'acteur Jean-Pierre Darroussin dont le physique attire la sympathie.

Informations pratiques : AFM Centro San Angel, Plaza San Luis Potosí # 26 ?Esq. Insurgentes Sur con M.A.Quevedo, Col. San Ángel CP.01000 México, DF.

MUSIQUE
24/10 : Takami Nakamoto et Sebastien Benoits dans le cadre du Mutek à partir de 19h au Foto Museo Cuatro Caminos
Le parisien Takami Nakamoto, guitariste, artiste visuel et ancien architecte est connu des festivaliers du monde entier pour ces performances scéniques audiovisuelles levant toutes les barrières entre le réel et le virtuel. Depuis peu, il s'est associé à Sébastien Benoits, batteur de « Doyle Airence », pour proposer à son public « Reflections », un spectacle aussi bien fait pour les yeux que pour les oreilles puisqu'il s'agit d'un projet audiovisuel combinant musique électronique et performance visuelle à partir de stroboscopes, projecteurs et barres LED.

Informations pratiques : Foto Museo Cuatro Caminos, Av. Ingenieros Militares 77, Lomas de Sotelo, 53390 Naucalpan de Juárez, Méx., Mexique
Pour plus d'informations :


25/10 : Le pianiste Alexeï Lubimov en concert à 18h au Centre National des Arts

Alexeï Lubimov a étudié l'art du piano à l'Ecole centrale de musique de Moscou et au Conservatoire Tchaïkovski et compte donc parmi ses professeurs Heinrich Neuhaus, réputé pour avoir enseigné à Sviatoslav Richter et Emil Guilels. En début de carrière, le jeune pianiste s'intéresse notamment au répertoire contemporain et joue ainsi Boulez, Cage, Ives, Ligeti, Pärt, Penderecki, Schnittke, Stockhausen, Volkonski ou encore Webern. Cependant, au milieu des années 1970, il étend son répertoire à la musique baroque et co-fonde le « Quatuor baroque de Moscou » avec Anatoly Grindenko, la violoniste Tatiana Grindenko er le flutiste Oleg Khudiakov. En 1981, Lioubimov donne des représentations, sans précédentes en Union Soviétique, de Mozart et Haydn au pianoforte. Dans le même temps, en collaboration avec l'Académie de musique de chambre de Moscou, il donne également une série de représentations nommées « L'âge d'or du clavecin (1650-1750) » et étend donc son répertoire aux compositeurs allemands, britanniques, italiens, et français. Cela lui vaut l'intérêt de plusieurs éditeurs de renommée internationale comme Sony, Érato, ou Melodia avec lesquels il enregistre notamment au clavecin l'intégrale des sonates de Mozart. Aujourd'hui, le pianiste est toujours porté sur la musique classique et ancienne qu'il enseigne au Mozarteum de Salzbourg.

Informations pratiques : Circuito Interior ó Av. Río Churubusco 79, Coyoacán, Country Club Churubusco, 04220 Ciudad de México, D.F., Mexique. - Ce spectacle s'inscrit dans le cadre de la collaboration entre les Alliances Française et le Festival International Cervantino

27/10 : Concert de « Quatuor Eclisses » à 20h00 à l'Alliance Française de San Angel

Le groupe français « Quatuor Eclisses » compte quatre jeunes et talentueux guitaristes s'étant rencontrés au cours de leur formation, au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris. Ancré dans le paysage musical français depuis 2012, les quatre jeunes hommes tentent de donner un nouveau souffle à la guitare classique et proposent de redécouvrir l'instrument à travers des transcriptions ambitieuses et innovantes du grand répertoire pour piano ou orchestre. Pari réussi, puisque, aujourd'hui, les quatre amis connaissent une carrière internationale brillante, les ayant conduit à se produire au-delà les frontières de l'hexagone ; aux Etats-Unis, en Suisse, en Indonésie, en Jordanie et en Algérie. Directement venus de France pour leur tournée mexicaine du 20 octobre au 2 novembre, l'Alliance Française de San Angel ne pouvait que les inviter à faire un détour par le District Fédéral pour proposer à ses habitants de redécouvrir cet instrument pourtant classique qu'est la guitare. Seule date dans le District Fédéral, ne ratez pas cette occasion !

Informations pratiques : AFM San Angel - Plaza San Luis Potosí # 26 ?Esq. Insurgentes Sur con M.A.Quevedo, Col. San Ángel CP.01000 México, DF.

Entrée Gratuite dans la limite des places disponibles.

28/10 : Retransmission du concert de Alice Sara Ott et Francesco Tristano au Festival International Cervantino à 20h à l'Alliance Français de Polanco

Informations pratiques : AFM, Centro Polanco, Sócrates # 156 Col. Los Morales Polanco C.P. 11510 México, DF.

29/10 : Retransmission du concert de Alice Sara Ott et Francesco Tristano au Festival International Cervantinoà 20h à l'Alliance Française de San Angel

Depuis des années, la pianiste germano-nipone Alice Sara Ott et le pianiste luxembourgeois Francesco Tristano entretiennent un dialogue musical à deux pianos pour sublimer les célèbres ballets de Ravel, Rimsky-Korsakov ou encore Stravinsky. Excellant dans l'exécution du répertoire classique, ils cherchent à dépasser la simple reprise de ces illustres ballets pour en proposer des versions renouvelées. C'est par exemple le cas de leur reprise à deux pianos du célèbre ballet de Stravinsky « Le sacre du printemps ».

Programme :

PREMIERE PARTIE
- Ravel, « Boléro » -
- Debussy, « Trois nocturnes » -
- Ravel, « La Valse » -

SECONDE PARTIE
- Tristano, « A Soft Shell Groove Suite » -
? Stravinsky, « Le sacre du printemps » -

Informations pratiques : AFM Centro San Angel, Plaza San Luis Potosí # 26 ?Esq. Insurgentes Sur con M.A.Quevedo, Col. San Ángel CP.01000 México, DF.

LECTURE

23/10 (jusqu'au 25/10) : Pour sa 2ème édition, le «Hay Festival» envahit México !
Depuis maintenant cinq ans, le «Hay Festival» réunit des dizaines d'écrivains, journalistes, cinéastes, musiciens et scientifiques du monde entier pour proposer au public une sélection du meilleur de la culture nationale et internationale et ainsi encourager la démocratisation de la lecture et de la culture. Avec sa programmation internationale, plus généralement, le « Hay Festival » célèbre et encourage la rencontre, le dialogue et l'échange culturel entre les pays. Un projet qui lui a valu de s'imposer comme l'un des rencontre culturelle et littéraire incontournable du monde hispanique.
Pour cette 6ème édition, du 23 au 25 octobre, le «Hay Festival» envahit le District Fédéral et propose, en seulement trois jours, une cinquantaine d'activités culturelles diverses et variées :
? 23/10 : Présentation du roman « Quai des enfers » par l'auteure française Ingrid Astier à 20h au centre culturel Elena Garro
A l'occasion de la traduction en espagnol de son désormais célèbre roman policier « Quai des enfers », l'auteure française Ingrid Astier présentera ce livre qui lui a valu quatre prix de littérature en France (dont le Grand Prix Paul-Féval de Littérature Populaire) et répondra aux questions de l'écrivain, journaliste et &éditeur colombien Felipe Restrepo Pombo.
Résumé : Un matin d'hiver à Paris, la brigade fluviale découvre avec horreur le corps sans vie d'une jeune femme dans une barque amarrée au quai des Orfèvres. Le commandant Desprez de la Criminelle se trouve alors embarqué dans une enquête obsédante qui va l'amener à brasser tous les secrets de la Seine.
Informations pratiques : Centre culturel Elena Garro, Calle Fernández Leal No. 43, Coyoacán, La Concepción, 04020 Ciudad de México, D.F., Mexique - Traduction simultanée du français à l'espagnol offerte.
? 24/10 : « Café Gua-Ouah » avec l'écrivain français Eric Chevillard à 12h au Centre Culturel Elena Garro
Le « café Gua-Ouah » est un dialogue sur les littératures française et mexicaine et leurs traductions. Ce 24 octobre, la conversation sera animé par Raphaël Metz, écrivain et attaché culturel de l'ambassade de France, et Eric Chevillard, écrivain français à succès, qui parlera de son premier livre traduit en espagnol, « Oreille rouge ».
Résumé : Invité en résidence d'écriture au Mali, « Oreille rouge » ambitionne d'écrire un grand poème sur l'Afrique. En public, il se vante à qui veut l'entendre de son futur voyage mais, à huit clos, en bon écrivain casanier, il multiplie les précautions et les vaccins. Arrivé en Afrique, l'écrivain affirme que les terres africaines n'ont plus de secret pour lui et qu'il est désormais Africain. Ce dont on peut douter. Mais, peu importe. Conformément à son projet, il écrira bien son livre sur l'Afrique, un livre « inédit » contant les secrets des animaux de la savane, la force du baobab, la magie, les contes, les proverbes, la beauté des femmes et les coutumes exotiques. Et quand il reviendra, il se vantera de ce voyage qui aurait transformé sa vie mais qu'il oublie finalement aussi vite que la lubie d'écrire un poème sur l'Afrique lui était venue.

Bref, dans « Oreille rouge », Eric Chevillard se moque des idées reçues et des stéréotypes sur l'Afrique contés par la littérature de voyage et ancrés dans l'imaginaire collectif occidental. Il s'amuse du touriste émerveillé par l'Afrique tout en niant sa réalité difficile et dénonce la folie éditoriale des carnets de voyage qui recensent tous les clichés en les faisant passer pour des observations originales et se font passer pour des récits inédits livrant les secrets de telle ou telle destination. Il invite ainsi le touriste qui a voyagé en Afrique à remettre en question son expérience et l'écrivain a se méfier des clichés quitte à décevoir les attentes des lecteurs et se différencier des récits de voyage classiques.

Informations pratiques : Centre culturel Elena Garro, Calle Fernández Leal No. 43, Coyoacán, La Concepción, 04020 Ciudad de México, D.F., Mexique - Traduction simultanée du français à l'espagnol offerte.
? 24/10 : Projection du documentaire « Cavanna même pas mort » de Denis Robert à 19h au Cinéma-IFAL
Synopsis : Avec son documentaire « Cavanna même pas mort », Denis Robert rend hommage à Cavanna, fondateur d'Hara-Kiri et de Charlie Hebdo tandis qu'il en profite pour dénoncer les magouilles de Philippe Val, l'ancien directeur de publication et Richard Malka, l'avocat de l'hebdomadaire. On y voit notamment François Cavanna raconter, quelques mois avant sa mort, son travail de journaliste et d'écrivain, sa passion pour l'écriture et sa maladie de Parkinson tandis que des interviews de ses proches, tournés avant, après ou pendant son enterrement, soulignent son influence sur l'humour, son combat pour la liberté d'expression et sa grande bonté.
Un documentaire touchant et poignant, ponctué par des passages tantôt drôles, tantôt tristes.
A la suite de la projection, Denis Robert, écrivain et journaliste français, entouré de Raphaël Metz et de « el Fisgón », auteur des caricatures du quotidien mexicain « La Jornada », répondra aux questions du public.
Informations pratiques : Cinéma-IFAL, Río Nazas 43, Cuauhtémoc, 06500 Ciudad de México, D.F., Mexique - Projection en VOSTES
? 24/10 : Rencontre avec Matthias Picard à 17h à la Casa de Francia
Matthias Picard, diplômé de l'école d'Arts Décoratifs de Strasbourg, est à l'origine du Collectif Troglodyte. Il est également l'auteur de « Jeanine », un livre qui lui a été inspiré par sa rencontre avec sa voisine strasbourgeoise, une femme de 65 ans qui était autrefois prostituée. Plus récemment, fin 2012, il a publié « Jim Curious » un voyage au c?ur de l'océan et publiera, en novembre prochain, « la B.O. De -M- », un livre musical en collaboration avec le célèbre chanteur et musicien Mathieu Chedid.
En raison de la récente publication de « El Curioso Jim » par les éditions SextoPiso, Matthias Picard est en voyage à México et présentera une exposition sur ce livre au Centre National des Arts en novembre et à la Casa de Francia en décembre.
Informations pratiques : Casa de Francia, Havre 15, Juárez, Cuauhtémoc, Ciudad de México, D.F., Mexique
? 25/10 : Dialogue entre Denis Robert et Carolina Robino autour des scandales financiers à 13h à l'Auditorio Simon Bolivar
A l'occasion du « Hay Festival », Denis Robert, journaliste d'investigation français et co auteur de la série «El négocio de los negocios» dans laquelle il décrit la connexion entre la corruption politique et les paradis fiscaux échangera avec la journaliste de la BBC Monde, Carolina Robinon autour du sulfureux thème des scandales financiers.
Informations pratiques : Auditorio Simon Bolivar, Justo Sierra 16, Centro Histórico, 06020 Ciudad de México, D.F., Mexique - Traduction simultanée du français à l'espagnol offerte.
Pour plus d'informations sur la programmation du « Hay Festival » : 

ATELIERS et CONFERENCES
29/10 : Compte rendu des observations et interprétations faîtes sur México par les invités de «(D)escribir la ciudad» à 20h à la Casa de Francia

(D)escribir la ciudad » est un projet de l'ambassade de France au Mexique et d'Arquine proposant une collaboration inhabituelle entre architecture et littérature pour repenser l'espace urbain.
Pour cette septième édition de « (D)escribir la ciudad », l'ambassade française au Mexique et Arquine invitent l'auteure française Ingrid Astier et l'architecte mexicain Javier Sanchez à parcourir la ville de México pendant toute une semaine. Le 29 octobre, les deux invités feront part au public de leurs impressions sur la capitale. Une occasion pour ses habitants de la redécouvrir à travers les interprétations graphiques et narratives de deux artistes de nationalités différentes.

Informations pratiques : Casa de Francia, Havre 15, Juárez, Cuauhtémoc, Ciudad de México, D.F., Mexique

RESIDENCE
29/10 : Ouverture des candidatures pour la résidence dans la ville internationale des arts, à Paris
Le programme de résidence à la ville internationale des arts est destiné aux créateurs étrangers désireux de développer un projet de recherche à Paris pendant trois mois minimum. Pour les 70 artistes sélectionnés, cette résidence au c?ur de Paris est une expérience unique leur permettant de développer leur créativité et d'approfondir leurs recherches en dehors de leur contexte quotidien.
Pour la première fois, cette édition 2016 du programme de résidence dans la ville internationale des arts la sélection des artistes n'est plus réservée aux Instituts et Alliances françaises et les structures culturelles françaises et étrangères peuvent donc désormais proposer des candidats. Par ailleurs, pour cette édition 2016, la collaboration entre l'Institut Français et le Ministère de la Culture et de la Communication a permis de multiplier la capacité d'accueil habituelle des artistes étrangers de l'Institut français.
Disciplines artistiques concernées : art vidéo, arts de la rue, du cirque et des marionnettes, art numérique, arts visuels, roman graphique, cinéma, danse, dessin, gastronomie, littérature, artisanat, mode, musique actuelle et jazz, musique classique et contemporaine, photographie et théâtre.

Pour télécharger la convocation

Margot Cariou (Lepetitjournal.com/mexico) Jeudi 22 octobre 2015

0 Commentaire (s)Réagir

Vivre à Mexico

LEPETITJOURNAL.COM

Devenez notre correspondant au Mexique

Vous aimez écrire ? Vous voulez découvrir le Mexique autrement et faire des rencontres inoubliables ? Nous recherchons un(e) correspondant(e) pour développer notre contenu localement !

Sur le même sujet