Dimanche 11 avril 2021

MEXICO/GASTRONOMIE – Qu’est-ce qu’on cuisine pour Noël?

Par Lepetitjournal Mexico | Publié le 23/12/2009 à 01:00 | Mis à jour le 13/11/2012 à 14:06

J moins un avant le grand soir. Noël frappe déjà à nos portes et il est temps de réfléchir sérieusement au dîner du réveillon si ce n'est pas encore fait. Pour les retardataires pas de panique, lepetitjournal.com vous propose quelques idées pour un repas de fête aux saveurs franco-mexicaines

Table de réveillon (Crédit photo: Google image, photo libre de droits)

Pour choisir ce que l'on servira le soir de Noël, les possibilités sont multiples à DF. Déjà comment passer à côté de la dinde traditionnelle. Vous pouvez en trouver quasiment à tous les coins de rues. La question est de savoir à quelle sauce la manger? Version mexicaine on préfèrera un mole poblano, cette sauce au chocolat pimentée. Côté français, la bête sera fourrée aux marrons. Petit truc de famille: pour éviter qu'elle ne se dessèche, glissez quelques tranches de foie gras sous la peau de la dinde avant de l'enfourner.
Mais les traditions culinaires mexicaines sont riches, surtout pour cette période de l'année. Ainsi, on pourra tout aussi bien servir du cochon rôti, le 'bacalao a la vizcaina' (recette à base de morue et de tomates), des 'romeritos' (un légume qui évoque l'aspect du romarin), sans oublier quelques 'tamales'.

Des menus prêts à servir
Le problème de toutes ces recettes: le temps de préparation et surtout de cuisson. Donc si vous n'avez pas de four suffisamment grand pour une dinde de 7kg ou tout simplement si votre emploi du temps est trop chargé, on peut toujours tricher un peu? Par exemple les restaurants Le Bouchon à Polanco/Santa Fe proposent des menus de Noël à emporter. Dans les marchés, comme celui de San Juan dans la colonia Centro, vous pouvez aussi trouver des romeritos et autres mets mexicains. Il n'y a plus qu'à réchauffer.
Autre possibilité: préférer un menu composé d'huîtres, de tranches de foie gras et de saumon fumé. Et avec ça, on reste quand même dans l'esprit de noël en y ajoutant quelques bulles de champagne.

Treize desserts, bûche ou panetone

Pour ce qui est de la touche sucrée, là aussi les choix sont nombreux. On peut par exemple opter pour les 13 desserts, typiquement provençaux! Pour les quatre mendiants (noix ou noisettes, amendes, figues sèches et raisins secs) pas trop de problèmes. On peut en trouver dans à peu près tous les hypermarchés. Direction ensuite une bonne dulceria pour se procurer un peu de nougat blanc (turron en espagnol). Par contre, on oubliera le noir? Si trouver une fougasse s'avère plus délicat, ce n'est toutefois pas impossible. Il suffira de se rendre à la panaderia française rue Coahuila (col. Roma). Ajoutez ensuite sur votre table quelques oranges ou mandarines, du raisin blanc, des dattes, des fruits confits, des pommes et des poires, du melon de Noël. Et enfin les calissons d'Aix étant introuvables à Mexico, on les remplacera par quelques croquants aux amandes.
Plus classique: quelques restaurants de cuisine française, comme le bistrot Mosaico, vous propose des bûches à emporter. Enfin version mexicaine, quelques bunuelos (ressemblants de nos beignets) seront très appréciés par petits et grands. 
Bon appétit et joyeuses fêtes!

Charlotte Tyrel (www.lepetitjournal.com/Mexico) mercredi 23 décembre 2009

A lire:
Relooker votre maison pour Noël
Une petite sélection d'activités "Spécial Noël"à Mexico

Retrouvez également nos articles:
Boulangerie dans la Roma

Le Bouchon fête ses 8 ans

0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

SANTÉ

Confinement : ces sports qui sauvent du burn-out

Finies les longueurs dans la piscine, les restrictions sanitaires ont eu raison du sport en salles. Reebok établit le palmarès des activités sportives favorites, pour éviter le burn-out à la maison.

Sur le même sujet