Mercredi 26 septembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

EXPOSITION – « Sogni, memorie e fantasie » de Francesca Dalla Benetta à la Casa de Arte Malagada

Par Lepetitjournal Mexico | Publié le 28/11/2015 à 00:56 | Mis à jour le 28/11/2015 à 01:01

La Casa de Arte Malagada propose une visite guidée de l'exposition « Sogni, memorie e fantasie » de la sculptrice italienne Francesca Dalla Benneta. L'expérience marquante de l'expatriation l'a inspiré pour cette exposition.A travers ses sculptures, l'artiste propose au public de partager et revivre ce voyage intérieur.  

L'expatriation comme muse 

Comme beaucoup d'entre nous, l'artiste plastique Francesca Dalla Benetta est tombée sous le charme du Mexique. Il y a maintenant dix ans, elle y a donc élu domicile. C'est cette expérience marquante qu'est l'expatriation qui l'a inspiré pour cette exposition. A travers ses sculptures, ce que l'artiste propose au public c'est en effet de partager et revivre le voyage à l'intérieur d'elle-même que cette expérience unique a généré chez elle.

L'expatriation ne se fonde en effet jamais sur un terrain vierge et vient s'ancrer sur une expérience de vie déjà bien entamée dans son pays d'origine. Pour ceux qui osent s'y aventurer, elle provoque ainsi un voyage à l'intérieur d'eux-mêmes, une remise en question enrichissante basée sur la rencontre entre deux univers : celui de son pays natal et celui de sa terre d'accueil. A travers l'expatriation, de nouveaux souvenirs, rêves ou fantasmes viennent en effet se superposer sur d'autres déjà existants et propres à sa culture et ses racines. De cette confrontation entre deux mondes et du travail sur soi-même qu'elle génère, il en ressort un délicieux mélange, une personnalité hybride, à l'intersection entre deux cultures.

Une réflexion sur l'identité personnelle

Directement inspirés de ses souvenirs intimes, ses sculptures, esquisses, pensées écrites, ou dessins de Francesca Dalla Benetta entreront pourtant sans aucun doute en résonance avec votre propre expérience d'expatriation. Et pour cause : ce que propose l'artiste c'est une réflexion générale sur l'identité personnelle et familiale, la conscience collective, les souvenirs, les émotions et les rêves. A travers sa proposition figurative, Francesca Dalla Benetta montre en effet à quel point notre identité et notre perception de soi se basent sur nos souvenirs, nos rêves et nos fantasmes. Or, qu'on le veuille ou non, d'une manière ou d'une autre, ceux-là sont toujours intimement liés à l'histoire de notre peuple. La particularité de l'expatriation c'est donc qu'en superposant à ces anciens souvenirs de nouvelles expériences propres à notre pays d'accueil, elle bouleverse la perception que l'on avait de soi et nous forge finalement une nouvelle identité.

Informations pratiques : Casa de Arte Malagada, Malaga 92, entre Algeciras y Actipan, Col. Insurgente Mixcoac, 06700, México D.F. 

Inauguration : Jeudi 26 novembre à 19h00

Clôture : Vendredi 11 décembre à 19h00

Ouverte du lundi au vendredi de 10h à 19h et le samedi de 10h à 14h

Entrée libre 

Margot Cariou (Lepetitjournal.com/mexico) Vendredi 27 novembre 2015

0 Commentaire (s)Réagir

Vivre à Mexico

Un monastère mexicain, dernier refuge de salamandres aquatiques

Le ronronnement des filtres à aquariums trouble la quiétude du monastère: plusieurs heures par jour, des religieuses mexicaines interrompent leurs prières pour prendre soin de leur élevage d'achoques

Sur le même sujet