Mardi 13 novembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

ENEMIGO DENTRO - Un livre bouleversant sur les agressions sexuelles au sein de l'armée américaine

Par Lepetitjournal Mexico | Publié le 10/12/2015 à 21:00 | Mis à jour le 06/01/2018 à 18:40

Photo-journaliste québécois, François Pesant présente son livre Enemigo Dentro, résultat d'une longue enquête, réalisée avec une collègue journaliste française, sur les agressions sexuelles au sein des forces armées américaines. Son travail se décline aussi sous forme d'exposition qui sera inaugurée vendredi le 11 décembre à 18h00, dans la Galerie Patricia Conde, Lafontaine 73, Polanco.


C'est un sujet tabou que le photo-journaliste montréalais François Pesant découvre presque par hasard lors d'un reportage en 2012 à New York pour le journal québécois Le Devoir. Il rencontre des femmes ayant exercé dans l'armée américaine en Irak et écoute sidéré leur témoignage. Deux d'entre-elles lui confient qu'elles ont été victimes de viol au sein de leur propre régiment. Sont-ce des cas rares, isolés, avérés, le journaliste s'interroge et enquête.  "Un sondage ous couvert d'anonymat pratiqué au près d'anciens soldats de l'armée des Etats-Unis a révélé qu'une femme sur quatre a été abusée sexuellement par ses collègues lors de leur engagement militaire." Ce chiffre monte à une sur deux lorsque qu'elles reviennent d'opération sur zone de guerre (Irak, Afghanistan) mais ce sondage révèle aussi le viol de jeunes hommes.

Après un passage à la FIL de Guadalajara, François Pesant présentera son livre à Mexico lors de l'inauguration de l'exposition vendredi 11 décembre à 18h dans la Galerie Patricia Conde, Lafontaine 73, Polanco. (Photo JML)

"Cela se pratique dans une presque totale impunité car ces affaires relèvent de la justice militaire américaine qui prévoit que le soldat doit d'abord le signaler à son supérieur. Ce dernier préfère souvent étouffer l'affaire d'autant que certains officiers sont complices." Les conséquences de ces abus sexuels sur ces femmes et hommes qui intègrent l'armée très jeunes (vers 19 ans - 20 ans) sont terribles au retour de missions. "Seulement une minorité dénonce ces actes et le peu qui ont le courage de le faire sont presque tout le temps congédiés de l'armée." Bien souvent, on constate une descente aux enfers des soldats, hommes ou femmes, victimes de viol. Brisés dans leur idéal patriotique, il le sont aussi au plus profond d'eux même et beaucoup sombrent alors à leur retour dans l'errance, l'alcoolisme, la drogue voire commettent l'irréparable : le suicide.

"Le taux de suicides chez les anciens combattants de l'armée américaine est très élevé. Les raisons sont diverses mais très souvent liées à des chocs post-traumatiques et l'absence d'un accompagnement au retour à la vie civile" explique François Pesant.  Avec sa collègue Alexandra Geneste, correspondante du journal Le Monde à New York, ils parviennent à collecter un certain nombre de témoignages et le photo-journaliste décide alors de parcourir pendant plusieurs mois les Etats-Unis afin de réaliser le portrait de ces jeunes hommes et femmes traumatisés ou de leur famille dévastée après un suicide. "Nous avons voulu montrer dans ce livre Enemigo Dentro, ces personnes, ces visages qui ont connu "l'ennemi de l'intérieur" afin de leur donner une voix, exprimer leur douleur, leur sentiment d'injustice".

Cette enquête commencée en 2012 a fait l'objet de plusieurs reportages dans les journaux et magazines canadiens et français dont VSD avant la publication d'un livre en version française au Québec puis en version espagnole. "Je recherche encore un éditeur pour la version anglaise. Mais ça devrait se faire, juge optimiste François Pesant. Après la FIL de Guadalajara, je serai présent au printemps 2016 à Miami pour présenter Enemigo Dentro en version espagnole." En attendant, ses photos seront exposées à partir de vendredi 11 décembre 18h dans la Galerie Patricia Conde, Lafontaine 73, Polanco.              

Jean-Marie Legaud (lepetitjournal.com/mexico) Jeudi 10 décembre 2015

0 Commentaire (s)Réagir

Vivre à Mexico

EXPATRIATION

Insécurité : les pays qui inquiètent les expatriés

Décidés à prendre le large mais inquiets pour votre sécurité ? Fuyez le Brésil, évitez les Etats-Unis ! C’est ce que révèle la dernière édition d’Expat Insider...

Sur le même sujet