Dimanche 5 juillet 2020
Melbourne
Melbourne

L'adieu à la nuit : immersion aux portes du djihad

Par Dorian Boussol | Publié le 12/03/2020 à 20:30 | Mis à jour le 12/03/2020 à 20:30
adieu nuit deneuve

Aujourd'hui, on estime à 10,000 le nombre de Français radicalisés. Parmi eux, 2,000 ont quitté la France pour combattre en Syrie. Le dernier long-métrage d’André Téchiné L'adieu à la nuit, un des films proposés par l'Alliance Francaise dans le cadre du French Film Festival revient sur la  vague de départ de France de jeunes radicalisés en 2015. Le film traite avec justesse l'amateurisme de ces apprentis djihadistes Français qui rêvent de partir faire le djihad en Syrie.

 

Une année sabbatique pour préparer le Djihad

Alex, personnage principal du film d'André Téchiné Adieu à la nuit, est un jeune Français qui mène une vie banale à Toulouse. Il décide comme beaucoup le font à son âge, de prendre une année sabbatique au Canada. Quelques jours avant son départ, il décide de rendre visite à sa grand-mère maternelle, dans la campagne occitane, au sud du pays. Propriétaire d’un centre équestre, Muriel (Catherine Deneuve) est très heureuse de retrouver son petit-fils, elle entretient de très bonnes relations avec ce dernier et sa compagne Lila (Oulaya Amamra), une jeune auxiliaire de vie d’origine maghrébine.

 

sabbatique syrie deveuve

 

L'histoire d'une conversion à l'Islam radical

Muriel réalise rapidement que son petit-fils s’est converti à l'Islam radical. Lorsqu'elle cherche à comprendre les causes, elle comprend qu’il a découvert cette religion avec sa compagne, grâce à des cours sur Internet. Un jour, elle se rendra compte qu’en fait, ce voyage était une  couverture pour  preparer son  départ pour faire le djihad en Syrie. Au long de ce film ouvert, qui ne milite pas pour une vision précise de la société, Muriel tentera à tout prix d’empêcher son petit-fils d'aller combattre aux Moyen-Orient.

 

Un film évitant clichés et polémiques

En abordant un tel sujet, le réalisateur évite les clichés portant à polémique. Bien ficellé, le scénario est clair et simple. Les acteurs jouent leurs rôles de manière pertinente et réaliste,leurs faiblesses exposées avec justesse. Aucun rôle n’est plus mis en valeur que d’autre, ce qui fait la qualité du film. Catherine Deneuve est remarquable dans ce rôle.

 

Un portrait précis des rouages de la radicalisation

Ce film dépeint avec justesse ce  que peut-etre l'amateurisme chez certains jeunes Français et les mécanismes d'endoctrinement en ligne. Les scènes choisies par le réalisateur décrivent avec précision la préparation de ce voyage : réunions dans des salles de prières secrètes, mariage par Skype, ou encore pressions exercées par le recruteur, le personnage de Bilal, joué par Stephane Bak.

 

"L'adieu à la nuit" est un film cru et naturel. C’est un film agréable malgré sa simplicité. Le spectateur peut facilement se reconnaitre à travers certains personnages. La force sentimentale des acteurs rend le film définitivement émouvant.

 

Note du film 7/10

 

Retrouvez-nous sur Facebook, Twitter ou Instagram. Un projet, votre entreprise à promouvoir? envoyez-nous un message pour discuter de toutes les opportunités que nous vous pouvons vous offrir : melbourne@lepetitjournal.com

 

 

Nous vous recommandons

Dorian Boussol

Dorian Boussol

Originaire de l’île de la Réunion, j'ai étudié le journalisme pendant trois ans à Toulouse. Passionné par la radio, j'ai exercé à France info, RTL. Lors de mon temps libre, j'aime pêcher et surfer.
0 Commentaire (s)Réagir