Mercredi 21 novembre 2018
Melbourne
Melbourne
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

"SI J'OZAIS" - Civisme et bien-être

Par Lepetitjournal Melbourne | Publié le 08/03/2015 à 20:00 | Mis à jour le 08/03/2015 à 23:27

 

Rêvons un peu... 
Imaginons qu'un matin vous vous leviez en retard et d'humeur maussade après une mauvaise nuit.  Pas de quoi rêver, me direz-vous... 
A peine le temps d'une douche avant de courir au travail. Vous grommelez un peu. 
Le manteau attrapé à la volée, vous dévalez l'escalier, manquez comme souvent de renverser la concierge qui choisit toujours son moment pour faire le ménage.

Mais cette fois, au lieu d'en prendre ombrage - tiens, c'est curieux - elle vous adresse tout sourire un: "Bonjour! Comment allez-vous aujourd'hui?" (1)
Évidemment ça vous prend un peu de court; et puis, pas vraiment le temps de s'attarder. Alors vous poursuivez votre course jusqu'à la gare, non sans interpeller avec brusquerie quelque passant pour avoir l'heure, puisque, bien sûr, vous avez oublié votre iphone... 

Mais lui vous lance gaiement: "Bonjour! Comment allez-vous aujourd'hui?" (1)
Vous commencez par vous braquer. Qu'est-ce qu'il lui prend? J'veux pas faire la conversation, je veux juste savoir l'heure.
Mais bon, comme il vous la faut absolument, l'heure, vous lui répondez de mauvaise grâce:
 "Très bien, merci".

A la gare, rebelote. Le préposé aux tickets, le vendeur de journaux, le type chargé de caser le plus de monde possible dans la rame de métro... Ça finirait par vous faire sourire tellement c'est incongru.
Vous commencez quand même à vous interroger. Flash mob d'un nouveau genre, qui sait?

Au boulot, rien à signaler, on vous pose toujours la question, mais au moins ces gens-là, vous les connaissez.
Pourtant le soir sur le chemin du retour, c'est reparti, tout le monde a l'air d'humeur à embrasser la terre entière, jusqu'à la caissière du supermarché, qui a tout de même du mérite vu la journée qu'elle a dû passer, jusqu'au chauffeur de taxi, professionnel entre tous de la mauvaise humeur.  D'ailleurs peu à peu vous-même vous prenez au jeu. Après tout, votre journée n'a pas été si calamiteuse que ça, alors vous vous risquez à surenchérir: "Très bien. Et vous?"

Maintenant rêvons encore...
Imaginons que cette situation se reproduise tous les jours. Qu'à peine sorti de chez vous, vous soyez salué par tous les habitants de votre quartier, accueilli chaleureusement par tous vos interlocuteurs.
Alors, bien sûr, vous me direz, c'est juste une convention sociale, personne ne s'attend à ce que vous répondiez honnêtement à la question.
Mais tout de même, peut-être qu'à la longue, il deviendrait difficile de faire la gueule tout seul. Et que, de fil en aiguille, qui sait? ça allégerait vos réveils difficiles.

C'est un peu ce que vit le Parisien fraîchement débarqué à Melbourne. Au début il est assez perplexe, forcément; et puis, insensiblement, il finit par sourire en sortant de chez lui.

(1)  "Hello! How are you today?" a deux concurrents sérieux dans la vie du péquin moyen:  "Hello! I hope you have a lovely day." ou, plus savoureux, " Hello! I hope you have an adorable day." 

 
Géraldine Lautour (LePetitJournal.com/melbourne) lundi 9 mars 2015
lepetitjournal.com Melbourne

Lepetitjournal Melbourne

French daily online newspaper in Melbourne , Victoria - Quotidien des Francophones de Melbourne et du Victoria.
0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet