Dimanche 25 août 2019
Melbourne
Melbourne
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

MIRKA MORA - L’art et la bohème française à Melbourne

Par Lepetitjournal Melbourne | Publié le 22/03/2012 à 21:00 | Mis à jour le 05/01/2018 à 08:30

 

Peu d'artistes occupent une place à ce point privilégiée dans le c?ur des habitants de Melbourne. Mirka Mora est à la fois l'enfant chérie de Melbourne et une part importante de l'histoire de la ville

Une artiste chérie des Melbourniens
Née Mirka Zelik dans la France de 1928, elle fut envoyée au camp de Pithiviers en 1942 et échappera de justesse aux camps de concentration grâce a son père résistant. Elle rencontre son mari George Mora en 1946 et tous deux émigrent en Australie avec leur bébé Philippe en 1951. Mirka a 23 ans a l'époque, un solide appétit de la vie et déjà une pratique du dessin et de la peinture. Georges et Mirka vont largement contribuer à la scène artistique naissante de Melbourne. Leur studio d'artiste au 9 Collins Street, puis leurs cafés et restaurants rassemblent peintres, sculpteurs et écrivains pour des discussions autour d'un verre ou d'un repas (cuisine française familiale !), entourés par des ?uvres d'art, dans un esprit proche des cafés parisiens ou se retrouvaient les Impressionnistes une centaine d'années plus tôt. Jeune femme élégante, douée, à l'accent charmant dont elle ne s'est jamais défaite, Mirka incarne dans le Melbourne des années 50-60 l'artiste et la femme française par excellence.

L'influence Mirka
Le restaurant Tolarno sur Fitzroy Street, St Kilda  est un  ?monument historique' de Melbourne. Longtemps propriété de Georges et Mirka Mora, sa salle a manger est toujours entièrement couverte par ses peintures murales qu'elle a elle même rafraichies en 2006 lorsque le restaurant fut  repris par le chef Guy Grossi. Le restaurant porte aujourd'hui le nom de "Mirka at Tolarno" et la présence de Mirka est assurée par une magnifique photo géante accueillant les visiteurs au dessus du bar. Non loin de là, une ruelle de St Kilda porte le nom de Mirka, en témoignage de sa place dans la vie sociale et culturelle du quartier.

Mirka, l'artiste
Mirka n'a jamais cessé de peindre durant toutes ces années : alliant différentes techniques de peinture, dessin, couture, mosaïque, pour créer des ?uvres poétiques et fantastiques, Mirka propose un univers empli de créatures mi humaines, mi animales, d'enfants, de fleurs, de plantes, d'anges aux yeux immenses posés dans des décors qui parfois réinventent librement les paysages locaux. Le Musée d'Art Moderne à Heide lui a consacré en 1999 une rétrospective, et plus récemment une exposition de leur collection personnelle de ses ?uvres (?Mirka', Octobre 2010- Juin 2011), pour laquelle elle a créé une grande peinture sur le mur vitré de l'entrée, devenue depuis un trait permanent du bâtiment. Les ?sculptures molles' de Mirka, personnages ou animaux de tissu rembourrés et peints, figuraient en bonne place dans cette exposition qui montrait également beaucoup de dessins à l'encre peuplés de ses personnages caractéristiques. Mais Mirka ne s'est pas contentée de peindre des toiles : l'immense  peinture/mosaïque murale le long de la gare de Flinders Street, le siège en mosaïque de la jetée de St Kilda, d'autres peintures murales à Melbourne ou dans le Queensland, et même un tram décoré par ses soins en témoignent !
Son talent de peintre ainsi que sa vie de bohème, sa générosité et sa joie de vivre ont fait de Mirka l'une des artistes les plus aimées de Melbourne et d'Australie. Ses mémoires Wicked but virtuous, my life publiées en 2000, sont un festin d'images et de souvenirs qui donnent un aperçu de son destin extraordinaire et de la vie artistique à Melbourne des années 50 à nos jours. Sa contribution n'a pas été ignorée de l'Etat Français qui la fit Officier de l'Ordre des Arts et des Lettres en 2002. Toujours fidèle à son personnage joyeux, libre et excentrique, Mirka vit aujourd'hui dans son atelier/maison au milieu de ses livres, peintures, jouets et objets de toutes sortes qui peuplent ses ?uvres. Son inspiration et sa curiosité toujours en éveil s'expriment encore aujourd'hui dans ses peintures et dessins régulièrement exposés à la galerie de son fils William Mora à Richmond.

Sabine Cotte (www.lepetitjournal/melbourne) Vendredi 23 Mars 2012

Sabine Cotte est restauratrice de peinture et a travaillé en collabortion avec Mirka Mora sur plusieurs de ses oeuvres publiques - http://sabinecotte.com/

Les derniers travaux de Mirka sont en exposition à la William Mora Galleries - http://www.moragalleries.com.au/mirka

lepetitjournal.com Melbourne

Lepetitjournal Melbourne

French daily online newspaper in Melbourne , Victoria - Quotidien des Francophones de Melbourne et du Victoria.
0 Commentaire (s)Réagir

Vivre à Melbourne

FAMILLE

Littérature enfantine : le top 6 des auteurs australiens

Votre petit se prépare pour son premier jour en crèche ou dans une maternelle australienne? Un petit tour d’horizon des livres pour enfants les plus populaires, écrits par des auteurs australiens.

Expat Mag

ENVIRONNEMENT

Amazonie, le poumon vert de rage

Depuis plusieurs semaines, les incendies ravagent la forêt amazonienne dont 60% se trouvent sur le territoire brésilien. Lundi dernier, Sao Paulo se trouve plongée dans le noir en plein jour

Sur le même sujet