COMMUNAUTE - Création du premier club IT francophone en Australie

Par Lepetitjournal Melbourne | Publié le 01/04/2014 à 19:45 | Mis à jour le 02/04/2014 à 14:14

Un groupe de Français a créé il y a  8 mois le premier French IT Club (FIT) sur le réseau LinkedIn, média professionnel par excellence. L'initiative est unique et a pour objectif de créer un véritable réseau francophone dans les domaines de l'IT en Australie. Rencontre avec un des fondateurs, Jean-Marie Guitera.

Lepetitjournal.com - Le French IT Club, qu'est ce que c'est ?

JM Guitera - C'est tout d'abord une plateforme d'accueil pour tous les francophones qui travaillent dans l'IT, que ce soit dans les jeux vidéo (comme moi), les agences digitales, ou encore dans le software. C'est un club très ouvert lié essentiellement par la langue et le domaine d'activité assez large des technologies de l'information.

Pourquoi avoir créé ce club ?

Il y avait un besoin. La communauté française et francophone a beaucoup cru ces dernières années. C'est toujours bien de pouvoir rencontrer un réseau professionnel dans sa langue en Australie qui est un pays où finalement les gens restent proches de leurs nationalités d'origine et cela se voit notamment dans l'IT mais dans beaucoup de domaines.

Le réseau démarre bien, nous venons de dépasser la centaine de membres et avons déjà organisé trois événements à Sydney. Le club est ouvert avec des critères souples, nous cherchons plutôt à inclure tout en gardant un véritable lien avec le domaine bien sur.

Votre mission première ?

Connecter les gens entre eux. Par définition, dans l'IT la notion de réseau est importante, cela va sans dire. Professionnellement d'abord mais aussi en gardant la convivialité. On s'aperçoit qu'on peut connaitre beaucoup de gens personnellement mais en croisant la langue les contacts dans un domaine professionnel particulier sont plus rares. Il y a quelques structures existantes mais aucune d'entre elles n'est centrée autour de l'IT qui est souvent mal ou sous-représenté dans ces structures existantes. La Chambre de Commerce par exemple représente historiquement essentiellement les entreprises industrielles.

Cela fait une vraie différence d'être capable d'échanger non seulement dans sa langue mais aussi avec certaines qualités associées à cette langue française. Des qualités de créativité en général et particulièrement dans l'IT, et une certaine forme de convivialité sont des valeurs importantes. Les français ont ce qu'il faut en terme de talent et de rigueur mais ne sont pas forcément aussi connectés par des réseaux naturels que d'autres communautés historiques comme les Anglais par exemple.

Les réseaux sont forts en Australie dans l'IT ?

Oui assez forts de l'avis de tous. Cela ne créé pas forcément une vraie égalité devant les chances. Des groupes socio-économiques et par nationalité se créent, naturellement, c'est ce que l'on appelle les "marchés cachés" où des postes sont communiqués au réseau avant qu'ils ne soient rendus publics. On retrouve ce système en France aussi: on a tendance à favoriser ce que l'on connait, donc nous voudrions que les francophones se connaissent et tenter de rétablir un peu la balance.

Quels types d'événements organisez-vous ?

C'est un format à la fois professionnel et convivial. On essaye toujours d'avoir une présentation de jeune startup intéressante suivie d'une discussion ouverte autour de cette présentation, qui permet d'avoir un feedback sur le modèle économique, puis  nous terminons avec un aspect convivial. Par exemple la dernière fois, nous avions proposé une dégustation de vins avec la société  L'échanson qui importe des vins français un peu exceptionnels, ce qui illustre ces valeurs d'originalité et de professionnalisme,. Trois événements ont déjà eu lieu à Sydney et l'un d'entre eux proposait une présentation de la startup française Maestrano, qui a d'ailleurs depuis réussi sa première levée de fond. Cette entreprise avait une offre de logiciels originale, un très bon concept et un grand professionnalisme.

Vous aidez les jeunes arrivants en Australie ?

Comme tout réseau, French IT Club est constitué de gens de différents âges et backgrounds. Et bien sur c'est important d'accueillir les jeunes français mais ce n'est pas que cela. Les français sont très appréciés en Australie pour leur créativité et leur rigueur. Le système scolaire est différent, il forme des bons cerveaux et il faut le défendre. Mais plus nous serons nombreux et de profils divers, plus cela deviendra intéressant. Et comme tout réseau, sa valeur, sa force dépendront de sa profondeur.

Prochain événement ?

Nous sommes fiers d'annoncer l'organisation prochaine du premier événement FIT Club Melbourne.

Pour donner le coup d'envoi de ce cycle, ce premier événement sera simplement l'occasion de se rassembler, faire connaissance, échanger sur les prochains temps forts, raisons d'être du groupe et rappeler les opportunités pour les membres.

Lieu: Fall of Grace, 477 Collins Street Collins ( Pour ceux qui connaissent, un bar sensationnel, au sous-sol de State of Grace avec accès secret ! )

Date et Heure: le Jeudi 10 Avril, à partir de 18h30

Propos recueillis par Flore Gregorini (www.lepetitjournal.com/sydney) mercredi 2 avril 2014

Plus d'information sur le French IT Club, il faut être connecté sur Linkedin.com (gratuit) tapez ?French IT Club?

Ou contactez Jean-Marie Guitera

Sydney +61 431 691 902

jm@subversivegames.com

lepetitjournal.com Melbourne

Lepetitjournal Melbourne

French daily online newspaper in Melbourne , Victoria - Quotidien des Francophones de Melbourne et du Victoria.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Melbourne !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com