Lundi 22 juillet 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

EMBOUTEILLAGES - Un effet des villages privés ?

Par Lepetitjournal Manille | Publié le 30/05/2017 à 19:00 | Mis à jour le 08/02/2018 à 13:03

Seconde analyse des élèves de 2de de l’option Littérature et Société consacrée au quartier du Lycée français de Manille : Betterliving à Parañaque. Avec les outils du géographe, ils ont tenté de comprendre les embouteillages auxquels ils se trouvent chaque jour confrontés. Eléments d’explication.

Parañaque se vide le matin parce que c'est un quartier résidentiel dont les habitants vont travailler dans d'autres quartiers, comme Makati. Les seules rues publiques disponibles à la circulation sont alors immédiatement congestionnées.

Plusieurs éléments permettent d’expliquer ce phénomène.

Ce phénomène est d’abord le résultat de l'imitation du modèle de vie américain par les Philippins.

Le choix d’un habitat en maisons individuelles conduit à un étalement de la ville et à une dépendance accrue vis-à-vis des transports. Ce même modèle américain, et la quasi-absence de transorts en commun, conduit en outre la population à utiliser des voitures individuelles toujours plus nombreuses. Les conséquences de ces choix sur le trafic et les embouteillages sont évidents.

Selon ce même modèle toujours, les quartiers destinés aux affaires tendent à se spécialiser en devenant de véritables "mini-villes", drainant et donc concentrant vers elles l’essentiel du trafic quotidien.

Parañaque est par ailleurs un quartier où la fermeture des rues en villages privés a fait de plus en plus disparaitre les espaces publics.

Par conséquent, les quelques espaces publics encore présents sont de plus en plus fréquentés. La limitation du nombre de voies de circulation publiques a ainsi une conséquence directe sur le trafic et les embouteillages.

De plus, les associations "privées" de "villages" se surimposent aux autorités des baranguay, qui est l'unité administrative du quartier. Cela entraine des ralentissements dans l'exécution des taches d'entretien ou de travaux publics dans les rues. A Parañaque, où il y a des dizaines d'associations privées de villages, cette complexité administrative (et politique) se ressent très fortement sur l’entretien de certaines voies de circulation.

Anthony ESTRADE et Yawen CLAUDIO (2de-LFM) (www.lepetitjournal.com/manille) mercredi 31mai 2017.

 

logofbmanille

Lepetitjournal Manille

L'édition de Manille de Lepetitjournal.com, le média des Français, des francophones et des francophiles à l'étranger
0 Commentaire (s)Réagir

Que faire à Manille ?

Les raisons de plonger dans le triangle de corail en 2019

Le 9 juin, nous fêterons la journée du triangle de corail ; un jour pour célébrer et sensibiliser à la plus grande zone de biodiversité marine au monde. Couvrant une superficie d’environ 6 millions..

Expat Mag

"Pires que la prison": les centres pour mineurs philippins sont le théâtre d'abus

Le crime de Jerry, un Philippin de 11 ans? Avoir violé les lois sur le couvre-feu des mineurs après avoir fui la violence à la maison. Son châtiment? Un séjour en centre de détention pour la ...

Sur le même sujet