Vendredi 22 février 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

LFM – Sous les feux de la rampe…

Par François COUDRAY | Publié le 31/05/2018 à 16:00 | Mis à jour le 31/05/2018 à 16:00
Théâtre-LFM

Ce ne sont pas moins que cinq spectacles, regroupés en trois soirées de représentations, qu’offre cette année le Lycée français de Manille au public francophone des Philippines à l’occasion de son annuelle Semaine des arts.

 

Au programme, à l’auditorium du Lycée français de Manille :

  • mardi 5 juin, à 19h : Guitou de Fabrice Melquiot et Les mains d’Edwige de Wajdi Mouawad ;
  • mercredi 6 juin, à 18h : Une soirée chez Plaute, théâtre latin ;
  • jeudi 7 juin, à 19h : Pinocchio d’après Joël Pommerat et Les sifflets de Monsieur Babouch de J.P. Milovanoff.

 

Focus sur la première soirée : Guitou, Edwige… deux approches du mystère

 

Deux auteurs de référence du théâtre francophone contemporain, Fabrice Melquiot et Wajdi Mouawad ; deux figures féminines confrontées à l’insensée douleur de la séparation ; deux parcours scéniques, deux chemins d’écriture, pour interroger ce mystère, inventer la possibilité d’une résilience…

 

GuitouGuitou

 

Le dramaturge français Fabrice Melquiot est reconnu en France comme l’un des plus importants auteurs de théâtre pour la jeunesse d’aujourd’hui.

 

 

Associant une langue toute à la fois accessible et très travaillée à un univers personnel d’une très grande sensibilité, il aborde pour les plus jeunes, avec exigence et beaucoup de tendresse, quelques questions qui n’ont pas d’âge.

 

 

Guitou était l’amie d’Emilie. Elle a disparu alors que les deux jeunes filles avaient dix ans. Emilie s’est construite avec cette blessure, cette incompréhension, ce secret. Emilie a une trentaine d’année lorsque la pièce s’ouvre, une vie de famille heureuse. C’est sans compter sans Guitou…

 

 

Une pièce adaptée et portée à la scène par les élèves de l’atelier théâtre collège de François Coudray.

 

 

EdwigeLes mains d’Edwige

 

Le dramaturge et metteur en scène franco-canadien Wajdi Mouawad, actuel directeur du Théâtre de la Colline à Paris, est devenu une figure incontournable du monde du théâtre contemporain.

 

 

Interrogeant, dans son œuvre personnelle, la déchirure de l’exil, et renouant, dans son travail de metteur en scène, avec les forces vives de la tragédie grecque, il défend une écriture pour la scène exigeante et puissante.

 

 

Les mains d’Edwige confrontent deux regards sur l’insoutenable mystère de la disparition d’un proche : celui d’une adolescente que rien ne semble pouvoir résigner à l’acceptation et celui d’une famille et de toute une communauté qui investit l’événement de toutes autres manières.

 

 

Une œuvre bouleversante portée à la scène par les élèves du lycée, sous la direction de leur professeur, Gérald Boucard.

 

 

Une soirée théâtrale à ne pas manquer, le mardi 5 juin, à 19h, au Lycée français de Manille !

 

Et un focus à venir sur les soirées, des 6 et 7 juin : deux autres rendez-vous incontournables !

 

LFM

 

0 Commentaire (s)Réagir

Communauté

POLITIQUE

Grand débat national : comment participer depuis l’étranger ?

Les ressortissants français établis à l’étranger sont appelés à s’impliquer dans le grand débat national, via une plateforme numérique et des consultations organisées localement...