Lundi 18 juin 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

EVASION - Taal, l'aventure explosive !

Par Lepetitjournal Manille | Publié le 07/09/2017 à 19:00 | Mis à jour le 11/05/2017 à 12:47

Au mois de février dernier, les élèves de 4ème et de 1ère du Lycée français de Manille se sont réunis pour un voyage scientifique au volcan Taal. Récit d'une aventure explosive. Et retour sur la présentation d'une excursion facile et passionnante, seul, entre amis ou en famille.

A 7h30, peu après leur arrivée à l'école, les élèves se sont répartis dans les deux bus prévus. Le voyage pouvait commencer : en route vers le Taal ! Le trajet a été plus long que prévu à cause de la circulation. Après deux heures pleines de rires et de bonne humeur, le convoi est enfin arrivé dans les environs de Tagaitai. La vue était magnifique et dégagée, et le volcan bien visible.

Après avoir rempli plusieurs documents d'embarquement, les élèves se sont répartis à 4 ou 5 par bangka (petit bateau de bois philippin à balancier) et les engins ont pu démarrer. Le vent et l'écume leur fouettaient délicatement le visage. Une sensation de fraîcheur, un sentiment de liberté, très agréables pour la plupart des jeunes. Une traversée pleine de joie, de blagues et de conversations sur le "lac" bleu. Après 15 minutes environ, les élèves ont enfin pu mettre le pied sur la plage du volcan Taal. Des animaux de différentes espèces (chevaux, ânes, chiens, vaches et oiseaux) étaient dispersés sur la rive mais les élèves ne s'y sont pas attardé trop longtemps car ils allaient devoir marcher?

Ils se sont en effet engagés dans l'ascension du volcan, dans la poussière et sous le soleil, heureusement protégés des insolations par leurs casquettes. Quelques adolescents étaient habitués à randonner et la balade leur a paru aisée. Les autres, grâce à leur volonté et leur enthousiasme, sont parvenus au bout de ce parcours. Pendant cette marche, ils ont découvert des failles qui dégageaient des odeurs nauséabondes, bordées de couleurs diverses (jaune soufre, rouge ferrugineux, gris?) : il s'agissait en fait des poches d'acide sulfurique du volcan. A d'autres endroits, la terre semblait humide et chaude, dégageant de fines vapeurs d'eau.

Enfin arrivés au terme de leur ascension, les élèves ont pu admirer le cratère rempli d'eau et l'île miniature qui s'y trouvait. Ils ont pris des photos, depuis le bord du cratère ou depuis le belvédère qui permet de prendre quelque élévation encore. Ils ont discuté et se sont amusés, tâchant malgré tout de se reposer. Ils ont bu et mangé afin de reprendre des forces. Malgré l'exiguïté des lieux, les échoppes ne manquent pas, en effet.

L'heure de la descente a sonné. Elle s'est avérée plus simple et rapide que la montée. Les premiers élèves sont arrivés assez vite en bas du volcan, alors que d'autres ont pris plus de temps, certains choisissant même un étrange chemin à rallonge.

Avant de regagner le LFM, les élèves ont marqué un dernier arrêt à l'Institut philippin de vulcanologie et de sismologie chargé de surveiller et d'étudier au plus près l'activité du volcan Taal. Un spécialiste les y a reçus et leur a dévoilé divers documents ainsi que l'équipement utilisé pour prendre les différentes mesures. Un contact chaleureux et très intéressant.

C'est sous la pluie que les adolescents sont ensuite rentrés chez eux, car l'orage menaçant a enfin éclaté, après cette longue et chaude journée?

POUR UNE VISITE GUIDEE DU SITE ET DES INFORMATIONS PRATIQUES, retrouver un l'article complémentaire d'Olivier GIANNI, ICI 

Tamara BORTEN et Solène MOUCHEL (avec l'intervention ponctuelle de quelques autres élèves de 4ème ? LFM) (www.lepetitjournal.com/manille) vendredi 12 mai 2017

Images de Gaëlle SAVINA et Louisa MASSELIN (4ème ? LFM)

logofbmanille

Lepetitjournal Manille

L'édition de Manille de Lepetitjournal.com, le média des Français, des francophones et des francophiles à l'étranger
0 CommentairesRéagir

Actualités

EDITO

MANILLE – Les adieux du petitjournal.com…

Après trois années d’une belle aventure, l’édition manillaise du petitjournal.com du Lycée français de Manille cessera son activité à la fin du mois de juillet. Souvenirs et perspectives.

Que faire à Manille ?

Singapour Appercu
ENVIRONNEMENT

ENVIRONNEMENT – Boracay, ile paradisiaque, fermée au tourisme

Aux Philippines, la magnifique ile de  Boracay de seulement 11 km2, située à 300 km au sud de Manilles, fait rêver avec ses plages de sables fins, ses palmiers et son eau translucide … Un peu trop mêm

Sur le même sujet