Jeudi 15 novembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Salon franco-espagnol de l'Emploi: recherche "individu biculturel"

Par Eva Sannino | Publié le 08/10/2017 à 11:23 | Mis à jour le 10/10/2017 à 13:33
Photo : COCEF
Salon franco-espagnol de l'Emploi

Un but : soutenir les francophones et les hispanophones professionnellement. Le rendez-vous a réuni une trentaine d'entreprises vendredi dernier dans le cœur de la Défense à Paris.

 

Initiative de la Chambre de Commerce d'Espagne en France (COCEF), ce salon a permis vendredi dernier à près de 1.500 participants d'accéder à des entreprises internationales. Entre ateliers, conférences et sessions de coaching individuelles, tout était fait pour guider les visiteurs. Depuis sa première édition il y a 3 ans, l'événement a rassemblé un total de 3.000 candidats et près de 100 entreprises selon Empleo Francia, le service emploi de la COCEF.

 

Le 1er salon professionel spécialisé dans les profils franco-espagnols


Avec le soutien du ministère espagnol de l'Emploi, la COCEF a créé un véritable pont entre les sociétés et les profils qu'elles recherchent : un individu "biculturel", qui maîtrise le français et l'espagnol, mais qui peut surtout s'adapter à différents environnements et modes de fonctionnement. 

 


Les activités sur le salon constituaient une aide directe pour satisfaire les demandes de ce marché : des conférences au coaching, c'est un véritable mode d'emploi d'une embauche réussie qui était proposé. Pour trouver un poste, il faut aussi être prêt à bouger, et le "Plan de Movilidad : Jovenes en el extranjero" a encouragé les participants dans ce sens. Ce rendez-vous a également permis de se tenir au courant de l'actualité entrepreneuriale. L'impact des ordonnances Macron sur les différentes formes de relation de travail et de ruptures de contrat ou encore l'esprit start-up dans les entreprises ont fait l'objet d'exposés enrichissants.

 

Découverte d'acteurs locaux


L'Union des Français de l’Étranger, via le service emploi de l'UFE Catalogne, a pour la première fois rejoint le salon en tant qu'exposant, représentée par Ivan Delamare. Le caractère associatif de l'UFE, et ses compétences issues d'une organisation coopérative, se voulaient complémentaires au capital institutionnel et au réseau de la COCEF. L'organisation peut en effet les accompagner dans la création d'entreprises, dans la mobilité liée à l'emploi mais surtout leur proposer des opportunités d'emplois dans toute l'Espagne, voire même dans l'Europe de Schengen.

Fan de comédies musicales et de séries TV, admiratrice des cultures étrangères et de leur gastronomie, curieuse et motivée pour apprendre et à l'écoute du monde.

Eva Sannino

Fan de comédies musicales et de séries TV, admiratrice des cultures étrangères et de leur gastronomie, curieuse et motivée pour apprendre, à l'écoute du monde.
0 Commentaire (s)Réagir

Vivre à Madrid

Barcelone Appercu
#MAVIEDEXPAT

383 pages polémiques qui dénoncent les dérives de l’Espagne

Le livre d’un Néerlandais expatrié en Espagne, dressant un portrait peu flatteur du pays et dénonçant ses dérives financières et ses inégalités, suscite la polémique.

Sur le même sujet