Mercredi 19 septembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Travel by blades : Johann Camboulive, Madrid-Dakar en rollers !

Par Camille Guil | Publié le 24/07/2018 à 09:23 | Mis à jour le 26/07/2018 à 10:25
Photo : DR
travel by blade

Johann Camboulive a 30 ans, il fait du roller depuis ses dix ans et a commencé à voyager avec en 2012. Le voyage à vélo s'est énormément développé ces dernières années : on entend beaucoup parler de périples de cyclistes, en solitaire où en groupe mais la même chose en rollers, c'est assez inédit ! Le projet de Johann se démarque aujourd'hui comme une nouvelle façon de voyager.  

 

Sa première expérience, il l'a faite il y a six ans, après avoir parcouru 15.000 kilomètres et traversé neuf pays en stop, du Canada au Costa Rica. Il a effectué un premier voyage à rollers "test" de 500km en solitaire entre le Costa Rica et le Panama avec son premier prototype de "charrette de voyage à rollers", un premier parcours au cours duquel il a beaucoup appris et qui lui a permis notamment d'améliorer son modèle de charrette.
Quatre ans plus tard, Johann Camboulive s'est lancé à la conquête de l'Espagne, toujours en patinant, de Barcelone à Tarifa sur près de 1.500 kilomètres avec une colombe comme compagnon de voyage !

 

 

Madrid Dakar en six mois

 

Départ dans 3 semaines ! Après ces deux expériences formatrices, cette année, il a un nouveau projet qui consiste à rejoindre Dakar en partant de Madrid à rollers, avec une nouvelle charrette en bambou équipée de freins et d'une voile. Son départ est prévu pour le mois d'août, et la distance à parcourir, en prenant en compte les contraintes pratiques, avoisine les 5.000 kilomètres, c'est un nouveau défi de taille que s'est lancé Johann !
Il traversera l'Espagne, le Maroc, le Sahara et la Mauritanie à une vitesse moyenne de 35 kilomètres par jour car comme il l'explique, "le voyage à rollers avec charrette reste bien plus contraignant et dur physiquement qu’un voyage à vélo".
Il patinera un mois en Espagne, avec un dénivelé qui reste "raisonnable". "Il va faire chaud mais si je pars beaucoup plus tôt, je m’expose aux grosses chaleurs du désert, et si je pars plus tard ce sera le vent qui posera problème plus au sud", explique-t-il. Puis il traversera le Maroc sur 2.300 kilomètres pendant environ trois mois et demi, et enfin 1.000 kilomètres en Mauritanie pour rejoindre le Sénégal. Son arrivée prévisionnelle à Dakar est prévue pour février 2019.

 

madrid dakar en rollers

 

Si Johann est un voyageur expérimenté, le trajet qu'il va parcourir n'est pas des plus faciles : il doit parcourir une certaine distance dans le désert où les conditions seront parfois compliquées. Difficulté de ravitaillement, sécurité, vents, états des routes, il devra adapter son voyage, notamment à la chaleur en portant des vêtements couvrants et en anticipant ses heures de trajet. Si le dénivelé est plutôt clément, il y aura tout de même un col de 1.000 mètres de dénivelé à franchir aux portes du désert du Maroc.

 

 

Voyage petit budget

 

"Comme pour les anciens voyageurs, la règle d'or est : pas de budget transport ni logement". Grand fan d'Indiana Jones, Johann a prévu de voyager simplement : si l'aventurier avait d'abord prévu de transporter une tente, utile pour se protéger du désert et des animaux des régions traversées (serpents, scorpions et chiens sauvages), finalement un matelas de sol et un sac de couchage feront l'affaire : "Je n'aime vraiment pas dormir enfermé quand je voyage et que je dors dehors", explique Johann.. Ainsi qu'un jerrican de vingt litres pour avoir une réserve suffisamment importante d'eau dans ces contrées sèches.
Au total, pour six mois, il prévoir 3.350€ de budget, dont une partie qu'il compte obtenir grâce à du financement participatif. En outre, avec ce projet qui sort des sentiers battus, Johann a touché deux bourses : la Bourse Aventure Labalette et la Bourse Projet Grand Est. Et les personnes intéressées par son périple ne devraient pas en perdre une miette : Johann prendra avec lui du bon matériel vidéo pour partager son aventure sur son blog, grâce notamment à un partenariat pour le montage, "avec des amis de longue date", www.fredandflora.com.

 

 

Projet caritatif

 

Johann entreprend cette aventure par passion du roller et du voyage mais pas seulement : son idée est de partager la passion du roller. Pour cela, huit points collectes de matériel de roller sont mis en place dans toute la France à destination du Sénégal. Tout ce qui aura été récupéré sera redistribué, d'une part à des associations aidant des jeunes en difficulté : L'empire des enfants, centre d'accueil d'urgence pour les enfants dans la rue, Association pour les Enfants Handicapés du Sénégal, ESTEL Dakar (œuvre pour l'éducation et l'insertion des enfants et des jeunes en situation d'handicap mental), Avec Les Enfants et les Femmes du Sénégal, et d'autre part aux athlètes de la Fédération Sénégalaise de roller.
Le matériel sera envoyé à Dakar pour coïncider avec l'arrivée de Johann, ensuite, des initiations seront prévues sur places en collaboration avec l'association locale de patineurs. Des ateliers seront dispensés avec l'association Accro Roller : des modules de deux heures par semaines pendant quelques mois.
Pour recueillir tout ce dont il a besoin, Johann communique sur la collecte avec l'intérmediaire du web, distribue des flyers, est présent avec son stand lors des événements de rollers et grâce au bouche à oreille. "On doit avoir entre 250 et 300 paires, bien assez pour l'action de cette année, ce qui nous permet de commencer dejà a penser aux actions futures !", se réjouit Johann, qui ajoute : "Nous sommes en plein financement participatif en ce moment". On vous transmet ici lien pour le crowdfunding. 

Plus d'infos sur son site : http://www.travelbyblades.com/
 

0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet