Mercredi 21 novembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Un village déclare son indépendance symbolique pour rester dans l’UE

Par Lepetitjournal Londres | Publié le 03/08/2018 à 11:03 | Mis à jour le 06/08/2018 à 11:47
Jonathan Cooper - Totnes - Devon - England

L’échéance du divorce entre le Royaume-Uni et l’Union Européenne se fait de plus en plus pressante. Pour de nombreux « remainers » pourtant, le combat continue. Dans la ville de Totnes, dans le Devon, par exemple, les habitants sont nombreux à avoir voté contre le Brexit. L’avocat Jonathan Cooper et ses associés sont à l’origine d’une initiative destinée à faire de cette petite ville du sud de l’Angleterre, un état indépendant pour espérer rester dans l’Europe des 27. Le Petit Journal Londres est parti à sa rencontre.

Le 24 juillet dernier, les habitants de Totnes ont découvert sur la porte de leur église, une déclaration unilatérale d’indépendance, faisant de la ville, une cité-état indépendante pour protester contre le résultat du référendum de 2016. Par la suite, le mouvement s’est mis à créer et à distribuer des passeports de la ville-état de Totnes, bien évidemment passeports de l’UE. Cette initiative intervient au moment où le Royaume-Uni traverse une crise sans précédents liée aux Brexit. Après le vote, Jonathan Cooper affirme que les partisans du « remain » dans le sud du Devon ont tout de suite été « exaspérés » par le « désastre » que représentait le Brexit et en pressentaient déjà les conséquences néfastes pour l’avenir du pays.

Alors, son entourage et lui ont décidé de manière informelle de s’unir et de s’engager : « Je pense que le plus important dans cette action est que ceux qui croient encore en l’Union Européenne et ses valeurs puissent toujours avoir une chance d’exprimer leurs engagements et leur foi », explique-t-il. Aujourd’hui, l’action semble gagner les habitants de Totnes, la demande pour obtenir un nouveau passeport étant réellement conséquente : « Chaque fois que je reçois des e-mails, des messages Facebook ou des tweets, c’est pour une demande de nouveau passeport ».


Totnes Passport

Si le mouvement bénéficie localement d’une certaine popularité, Jonathan Cooper espère atteindre d’autres régions du Royaume-Uni. Bristol pourrait bien faire quelque chose prochainement, même si pour l’avocat ce serait plus intéressant qu'une action s'organise à Londres, pour voir comment le gouvernement réagirait. 

Aujourd’hui, il s’adresse aux Britanniques mécontents du vote ainsi qu’aux citoyens européens : « N’abandonnez pas les Britanniques, soutenez-nous, nous sommes des millions et des millions à vouloir rester dans l’UE ». L’Europe a permis, selon lui, aux pays de conserver leurs institutions nationales tout en s'engageant dans un « projet fantastique » qui n’est pas qu’une union économique. Il ajoute : « c'est aussi un engagement mutuel à l’égard de valeurs européennes communes, d’une justice sociale qui fait en sorte que personnes ne sera exploité à l’intérieur de l’Union, c’est un projet, dont nous européens, devrions être incroyablement fiers ». 

Il met aussi en garde les autres pays membres de l’UE contre l’idée de suivre le chemin pris par le Royaume-Uni. Le Brexit serait synonyme d’appauvrissement, de désordre et de division : « Inévitablement, le Royaume-Uni deviendra plus dysfonctionnel et fracturé ». Ainsi, Jonathan Cooper réitère son soutien et son amitié aux citoyens de l’UE vivants au Royaume-Uni. Pour lui, l’espoir d’être de nouveau dans l’UE continue d’exister : « Nous serons de retour dans l’UE », conclu t-il. 

 

Julia GOIGOUX

lepetitjournal.com londres

Lepetitjournal Londres

Média de référence des français et francophones de la capitale britannique. Actu, bons plans, bonnes adresses...
2 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

David mer 08/08/2018 - 21:13

A quand un passeport pour les autres villes de la Grande-Bretagne ? Cette action mérite d’être imitée ailleurs !

Répondre
Commentaire avatar

Snowy mer 08/08/2018 - 17:47

Excellent. Je suis Anglais, de totnes, marié à une femme française magnifique. Il y en a beaucoup qui méprisent le BREXIT et tout ce que cela implique. Bien sur, j'ai demandé un passeport totnes.

Répondre