Gestion des émotions : La thérapie vue par Morgane Le Cleuyou de la Maison Médicale

Par Marie Benhalassa-Bury | Publié le 28/03/2022 à 17:33 | Mis à jour le 28/03/2022 à 18:05
Morgane Le Cleuyou, la thérapeute spécialiste de gestion des émotions de la Maison Médicale

La Maison Médicale nous ouvre les portes des nombreuses spécialités proposées à ses patients, dont une large partie traite du bien-être des individus. Découvrez aujourd’hui le parcours et les motivations animant Morgane Le Cleuyou, la thérapeute de l’équipe, une spécialiste au service des femmes et enfants.

 

Comment êtes-vous devenue thérapeute, quel a été votre parcours ?

Je suis arrivée à Londres il y a seize ans. En 2011 je me suis lancée dans une activité de traduction et suis également devenue coach scolaire, principalement auprès des enfants scolarisés dans les écoles francophones de Londres, mais également pour des élèves préparant les épreuves de français du GCSE et des A-level. J’ai décidé de m’y installer durablement.

Le coaching prend vite une place très importante dans ma vie professionnelle, je me rends compte que travailler auprès d’enfants et adolescents m’apporte beaucoup d’épanouissement et je trouve gratifiant de les aider à travailler sur le développement de leur confiance et de leurs capacités. Plus qu’un tutorat, nous portons nos efforts sur leurs facultés d’organisation, leurs modes d’apprentissage spécifiques ainsi que les craintes et doutes qu’ils ont pu développer. Je m’épanouis tant dans cette activité de coaching scolaire que je décide de l’intégrer pleinement dans mon quotidien. Mon approche plaît et je me vois proposer l’accompagnement d’enfants présentant des troubles de l’apprentissage, de l’attention, par exemple des élèves dyslexiques ou dyscalculiques et de travailler en collaboration avec des orthophonistes ainsi que les pôles bien-être des écoles … Je me rends alors compte que pour beaucoup de ces enfants, ces troubles affectent leur estime d’eux-mêmes, et malgré l’encadrement mis en place, une partie d’entre eux ont également besoin d’être soutenus psychologiquement.

Je me mets donc en quête d’outils pour mieux les accompagner et c’est ainsi que fin 2018, je passe une formation en EFT (emotional freedom technique), un outil très apprécié des enfants et particulièrement adapté à la gestion des émotions et du stress pour faire plus sereinement face aux situations difficiles. Je décide de coupler l’EFT au coaching scolaire mais rapidement, des parents d’élèves me contactent pour des suivis tout autre : me voilà à accompagner des enfants timides, présentant des troubles du sommeil ou encore préparant des examens d’entrées dans de prestigieuses écoles. Je me retrouve vraiment dans cette nouvelle forme d’accompagnement et décide d’y accorder plus de temps. Je réalise également le potentiel que cet outil offre aux adultes et prends la décision de leur proposer mes services, je me forme en parallèle à la PNL ainsi qu’à l’hypnose afin de leur proposer des accompagnements plus complémentaires. En novembre 2019, j’ouvre officiellement mon cabinet et continue à me former car j’ai à cœur de proposer à mes clients des accompagnements pertinents, personnalisables et modulables. Ainsi,en 2021, j’ajoute à ma boîte à outils l’hypnothérapie comportementale et cognitive, et l’EMDR (Eye Movement Desentitization and Reprocessing). Cette dernière constitue l’une des thérapies comportementales les plus efficaces en termes de gestion des évènements douloureux et du stress post-traumatique.

 

Pouvez-nous nous en dire un peu plus sur vos outils ?

L'EFT (Emotional Freedom Techniques ou tapping) est une approche psychocorporelle qui cible à la fois l’esprit et le corps. Cette pratique consiste à tapoter, du bout des doigts, sur différents points du système vasculaire primaire qui sont situés sur le visage, le tronc et les mains tout en se concentrant sur un problème que l'on veut résoudre ou en verbalisant les pensées et les sentiments qui peuvent affecter son vécu et avoir un impact sur la qualité de sa vie quotidienne. Le Tapping calme le système nerveux et induit un état semi-méditatif qui facilite l'accès à nos pensées, croyances et émotions et favorise ainsi un travail d'introspection, d'amélioration ou d'évolution de notre réalité émotionnelle. Reconnaître, identifier et décider comment accueillir vos émotions vous permet de constater leur influence sur votre vie, qu'il s'agisse de difficultés personnelles, de douleurs persistantes ou de maladies.

Quant à l'hypno-CBT, les thérapies cognitives et comportementales (TCC/CBT en anglais) s'intéressent aux problèmes actuels, plutôt qu'aux traumatismes passés. Elles se concentrent sur notre capacité à changer, en observant et modifiant la façon dont nous pensons, ressentons et nous comportons face à certaines situations. L'hypnose thérapeutique reproduit quant à elle l'état de conscience que nous expérimentons naturellement lorsque nous sommes perdus dans nos pensées, écoutons de la musique ou même marchons dans une forêt. Il s'agit simplement d'un état de conscience plus ouvert aux changements, à la nouveauté, aux options alternatives et aux suggestions. Combiner les approches TCC à l’hypnose permet donc de mieux comprendre notre fonctionnement de façon consciente et d’établir des options préférables dans un premier temps, avant d’utiliser l’hypnose pour renforcer les changements souhaités par le client. 

L'EMDR (Eye Movement Desensitization and Reprocessing) est un traitement psychothérapeutique conçu à l'origine pour atténuer la détresse associée aux souvenirs traumatiques. Il utilise des stimulations bilatérales (tapotement de chaque côté du corps, utilisation de buzzers dans les deux mains ou stimulations visuelles) combinées à une thérapie par la parole dans un format spécifique et structuré pour faciliter l'accès et le traitement des images négatives, des émotions, des croyances et des sensations corporelles associées à des souvenirs traumatiques et à d'autres expériences de vie négatives qui semblent être bloqués, pour les amener à une résolution adaptative. Aujourd'hui, la portée de l'EMDR va au-delà du traumatisme, elle peut également aider à résoudre les difficultés après une rupture, la jalousie, les phobies, la gestion du poids et les troubles alimentaires, le deuil ou même l'anxiété de performance.

 

Pourquoi ce choix de travailler auprès des enfants, adolescents et des femmes ?

Travailler avec les enfants et les adolescents n’est que la suite logique de mon activité, pour avoir travaillé 10 ans à leurs côtés, je suis très familière avec les problématiques qu’ils rencontrent, qu’elles soient liés à leur scolarité ou à leur progression dans leur vie et les questionnements que cela génère en eux, et je trouve si gratifiant de les accompagner. C’est en observant et soutenant les mamans de ces enfants que j’ai décidé d’étendre ma pratique aux femmes : ces mamans, je les ai aussi d’une certaine façon accompagnées pendant 10 ans : j’ai entendu leurs doutes, leurs questionnements, parfois aussi leurs culpabilités, elles aussi avaient besoin de soutien autour de thématiques qui m’étaient familières. Et puis j’ai aussi réalisé que mon parcours de vie était finalement celui de beaucoup de femmes expatriées : arriver ici pour faire carrière, naviguer le monde du travail en tant que femmes, se construire sa vie tout en affrontant ses peurs, gérer les relations de couple interculturelles, et je suis par ailleurs très férue du principe des cercles sorores. Aussi me sentais-je apte et légitime à aider la population féminine.

 

Quand avez-vous rejoint la Maison Médicale ?

Je connaissais le Dr. Denise Vohwinkel. Je me suis entretenue avec elle pour la rédaction d’un article sur les troubles anxieux. Or, elle exerçait déjà à la Maison Médicale et a parlé de moi au manager du cabinet Valérie Derville qui, intéressée par mon profil, m’a proposé de rejoindre l’équipe en novembre 2020.

Pour toute demande de consultation, les lundi et mercredi soir à partir de 17h, ou le restant de la semaine en visio, rendez-vous sur le site de la Maison Médicale ou contactez le secrétariat au +44 20 7589 9321.

 

Marie Benhalassa - Journaliste Londres

Marie Benhalassa-Bury

Etudiante à Sciences Po Aix, curieuse de tout, ancienne expatriée à Brighton avant de rejoindre l'équipe de rédaction de Londres
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Londres !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale