Jeudi 21 juin 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

VIOLETTE ET LA TASSE DE THE – Un livre frais autour du partage

Par Lepetitjournal Londres | Publié le 01/10/2014 à 22:01 | Mis à jour le 02/10/2014 à 13:52

 Ensemble, Anne-Sophie Ravix et Florence Dambre se sont lancé le défi de créer un livre pour enfant. Un projet vivant et inédit puisqu'aucune des deux jeunes femmes n'est du métier. Finies les histoires de super héros, le voyage de la petite fille en Angleterre se veut être un retour au vrai et à la simplicité. Un livre authentique qui favorise l'échange entre enfant et adulte. 

Deux parcours, une rencontre

Anne-Sophie Ravix et Florence Dambre sont respectivement mères de trois et quatre enfants. Anne-Sophie a travaillé dix ans dans le domaine de la communication. En 2007, elle arrive à Londres où elle s'occupe de sa famille. Cinq ans après, sa fille ainée lui soumet l?idée d'écrire un livre pour enfants.  Florence, quant à elle, a fait des études de commerce pour travailler dans le marketing. A Londres,  elle se lance dans le cursus City Lit, pour tenter de satisfaire son appétit créatif. Elle intègre ensuite  Goldsmiths pour faire du design. Alors qu'elle est enceinte de son dernier enfant elle découvre une annonce. Anne-Sophie Ravix cherche une illustratrice. Florence décide donc de tenter sa chance. 

Anne-Sophie nous dit qu'il s'agissait là d'un projet très personnel. N'étant pas écrivain, elle n'avait pas envie d'une illustratrice professionnelle. "Je recherchais une personne flexible qui avait envie de se lancer dans ce projet fou3 nous dit-elle en riant.  En étudiant les dessins de Florence, tout lui a paru être une évidence. "Quand on écrit une histoire, on s'imagine les personnages. Il faut avoir la même sensibilité que son illustrateur. Là, ça a tout de suite marché.  Les simples croquis correspondaient. Je pense qu'il faut vraiment une adéquation entre les deux pour que ça soit réussi. C'est comme ça que l'on a démarré il y a un an et demi"

(Florence Dambre)

Un projet vivant

N'étant pas du métier, les deux jeunes femmes ont donc du apprendre au fur et à mesure. C'est d'ailleurs ce qu'elles ont apprécié dans leur travail commun, elles ont découvert ensemble. A deux, elles ont réfléchi, échangé et travaillé pour trouver ce qu'elles voulaient. "C'est un projet très vivant", nous dit Florence Dambre. Désireuses d'être au plus proche des attentes des enfants, elles ont pu vivre la fabuleuse expérience de lire leur livre à trois classes. "Il y a eu une interaction incroyable. On leur a demandé comment ils imaginaient la fin de l'histoire. Que va-t-il arriver à Violette ? Beaucoup souhaitaient la voir rencontrer la Reine d'Angleterre. Nous avons changé la fin". Un moyen pour elles de voir également si leur travail plaisait. Ça a été le cas, puisque tous les enfants ont participé à l'échange et les institutrices ont commenté "enfin un peu de fraicheur !"

Les deux jeunes femmes ont tout d'abord cherché un éditeur. Après avoir parcouru de nombreux sites internet, elles se sont rendues au salon du livre à Paris en mars dernier. Si l'espoir que cela puisse aboutir était présent, avec la crise et le risque pour un éditeur de prendre en charge de jeunes auteurs, cette option n'a pas pu être retenue. L'autoédition a donc été la solution pour Florence et Anne-Sophie qui auront monté ce projet seules du début à la fin.

Un retour au vrai et à l'échange

"Une expression de Carol Shields dit "Write the book you want to read, the one you cannot find"" nous dit Florence qui comme Anne-Sophie, n'a pas toujours trouvé les ?uvres qu'elle recherchait pour ses enfants. Il est vrai qu'aujourd'hui beaucoup de livres sont des histoires de super héros, où le fantastique se mêle à l'incroyable. Les deux mamans avaient donc cette volonté de retourner aux classiques. Violette et la tasse de thé est l'histoire d'une petite fille qui se retrouve transportée en Angleterre. Un récit plein de rebondissements autour de la gourmandise. 

(Anne-Sophie Ravix)
Un livre numérique ? Pas question.  "Pour nous, ça n'a pas le même intérêt. Les émotions ne sont pas les mêmes. L'enfant serait seul sur sa tablette. Ça serait triste. Ça tuerait tout ce qui fait Violette, c'est à dire, une petite fille simple, enjouée, j'ai envie de parler d'authentique. Sur les dessins justement ce qui est sympathique c'est qu'on voit le crayon. Ce n'est pas parfait. Cela donne quelque chose de vrai. Ce type de dessin sur un écran, ça serait en décalage" nous dit Florence. Le petit format de l'ouvrage permet néanmoins de l'emporter partout. Et pourquoi pas dans le train pour se rendre à Londres ?

Le livre est un échange. Anne-Sophie a volontairement poussé le vocabulaire. Le but étant que l'enfant apprenne tout en passant un bon moment. "Cela peut lui permettre de poser des questions à ses parents. C'est intriguant pour un enfant de ne pas tout comprendre. On avait vraiment envie qu'il y ait un dialogue entre l'adulte et l'enfant. On veut qu'il ait le plaisir d'ouvrir un livre avec ses parents ou un autre adulte, qu'il ne soit pas seul dans son coin".

Les deux mamans ont également eu l'idée d'intégrer à cette histoire deux recettes anglaises et deux recettes françaises. Ainsi, enfants et parents peuvent partager un moment gourmand et créatif. Tout en s'amusant, l'enfant apprend et échange. Un petit lexique avec des mots très simples traduits en anglais vient s'ajouter. De quoi initier et donner goût à la langue de Shakespeare.  

Déjà de nouveaux projets

Anne-Sophie Ravix et Florence Dambre ont mis du temps pour mettre en place ce premier livre. "On est encore dans la phase où on chouchoute le premier. C'est un peu comme pour les enfants. Pour le deuxième on aura déjà du savoir-faire" nous avoue Florence en riant. Cela ne veut pas dire qu'elles n'ont pas de projets pour la suite. La version anglaise de Violette et la tasse de thé sera proposée dans les prochains mois. "Nous avons également déjà réfléchi au second. Violette voyagera dans un autre pays. Ça restera toujours très coloré et très festif.  Mais on ne dévoile rien pour l'instant !

En attendant, le premier livre d'Anne-Sophie Ravix et Florence Dambre sera disponible fin octobre auprès des principales librairies françaises et sur sites internet comme amazon.fr, chapitre.com ou la fnac.com

Violette et la tasse de thé, Une histoire gourmande qui marque le début d'une belle collaboration.

 Raphaël Suspène (lepetitjournal.com/londres) jeudi 2 octobre 2014   

N'oubliez pas de suivre Violette sur Facebook ! 

lepetitjournal.com londres

Lepetitjournal Londres

Média de référence des français et francophones de la capitale britannique. Actu, bons plans, bonnes adresses...
0 CommentairesRéagir
Sur le même sujet