Samedi 18 septembre 2021

Portrait d’expat' : Le docteur Eleonor Martial de la Maison Médicale

Par Marie Benhalassa-Bury | Publié le 15/07/2021 à 19:42 | Mis à jour le 16/07/2021 à 10:25
Photo : Eleonor Martial
Une photographie du docteur Eleonor Martial

Nous avons rencontré Eleonor Martial, médecin généraliste à la Maison Médicale de Londres, pour discuter de son parcours tout particulier, entre expatriations et renouveau perpétuel de sa pratique.

Propos recueillis par Luther Beaumont.

 

À quel moment avez-vous entamé votre carrière ?

Je suis devenue médecin en 2012, à la fin de mon internat, et docteur en 2015, parachevant alors mes études.
 

Où avez-vous commencé à exercer ?

Mon dernier semestre d’internat s'est déroulé à Mayotte, où j’ai travaillé ensuite pendant quelques semaines. J’y suis retournée par intermittence, toujours pour exercer quelques mois par an, et ce jusqu’en 2019. Parfoi,s je travaillais également en Nouvelle Calédonie. D’aucuns pourront dire que j’ai eu une vie assez nomade ! La médecine est très différente à l’étranger. Je pense y avoir véritablement pris goût. Il faut savoir tout faire, dépasser l’apprentissage de son cursus.

J’ai travaillé dans des centres de santé, lesquels ne sont pas vraiment des hôpitaux mais sont équipés de petites salles d’urgences, ouvertes en continu, avec une salle de déchocage. J'ai donc beaucoup pratiqué la réanimation, la médecine d’urgence. Qui plus est, les pathologies ne sont pas forcément les mêmes en raison du climat : les patients peuvent se présenter avec des cas de paludisme, de dengue, de typhoïde… Même lorsque les infections ne sont pas forcément graves en soi, il se pouvait que les patients arrivent déjà dans un état compliqué du fait de la précarité sanitaire dans certains territoires. J’ai même eu à pratiquer des micro-chirurgies.
 

Combien de temps avez-vous consacré à vos études, en tout ?

Une douzaine d’années, auxquelles s’ajoutent deux ans passés pour obtenir mon équivalence britannique. Le processus administratif a pris beaucoup de temps...
 

À quel moment l’aventure avec la Maison Médicale a-t-elle commencé ?

J'ai débuté mes consultations à la Maison Médicale en mai 2020. 

L'ambiance y est très agréable, et avec plus de 30 praticiens (GPs et spécialistes) nous pouvons travailler en étroite collaboration pour le bien des patients. 

Je pratique la médecine générale, je reçois également des patients pour des soucis dermatologiques et j'effectue des tests Covid.

J'exerce aussi au NHS. 

Vous êtes donc médecin généraliste. Néanmoins, vous considérez-vous plus spécialisée dans certains domaines ?

J'estime que oui, mais il en est de même pour certains de mes confrères et consœurs. J'ai décroché un diplôme en dermatologie, et je démontre d'une affinité assez forte pour la pédiatrie, que je me devais d'exercer à Mayotte puisque la moitié de la population avait alors moins de 15 ans. 

Comment prendre rendez-vous avec vous pour une consultation ?

La demande de consultation peut s’effectuer par téléphone en appelant la réception au 020 7589 9321 ou bien sur notre site https://lamaisonmedicale.co.uk/.

Je consulte les jeudi, vendredi et samedi, et le Dr. Laure Tourame est présente sur la première partie de semaine. En plus du français et de l’anglais, je peux aussi assurer les consultations en espagnol.

 

Marie Benhalassa - Journaliste Londres

Marie Benhalassa-Bury

Etudiante à Sciences Po Aix, curieuse de tout, ancienne expatriée à Brighton avant de rejoindre l'équipe de rédaction de Londres
0 Commentaire (s) Réagir

Expat Mag

Cambodge Appercu
CULTURE

Quelle est la posture de Bouddha qui vous correspond ?

Dans les pagodes cambodgiennes, les statues du Bouddha prennent différentes postures. Ces gestes symboliques sont associés aux principaux épisodes de sa vie et aux jours de la semaine.

Sur le même sujet