Mercredi 8 juillet 2020

EXPOSITION - Les Pink Floyd passent le mur du son au V&A

Par Lepetitjournal Londres | Publié le 19/05/2017 à 08:05 | Mis à jour le 19/05/2017 à 09:09

Les Pink Floyd font le show au Victoria et Albert Museum. Jusqu'au premier octobre, le musée de South Kensington reçoit le groupe de rock dans une exposition très interactive. Cette rétrospective fête en grande pompe les 50 ans de la formation britannique. Visite des lieux.

The Wall, Dark Side of the Moon, Wish you Were Here, Animals? Difficile d'énumérer tous les albums cultes des Pink Floyd sans avoir en tête une note ou une couverture de pochette à l'esprit. Pourtant à la visite de l'exposition Pink Floyd : Their Mortal Remains, il est étonnant de constater qu'on connaît mal le groupe anglais. Roger Waters, Nick Mason, Richard Wright, David Gilmore et Syd Barrett, ont, dès 1967, développé depuis Londres leur rock psychédélique et progressif si particulier. expat, expatrié, francophone, french, français, R-U, UK, Angleterre, Great, Britain, journal, News, information, actualité, communauté, magazine, Londres, Pink Floyd, V&A, Victoria et Albert, Museum, South Kensington, rock, The Wall, Dark Side of the Moon, Wish you Were Here, Animals, Their Mortal Remains, Roger Waters, Nick Mason, Richard Wright, David Gilmore et Syd Barrett, « man I've been burned », l'usine de Battersea, Storm Thorgerson, The Endless River, Battersea Power Station
Le spectateur plonge dans un véritable univers hypnotique, à l'image d'Alice aux Pays des Merveilles qui a beaucoup inspiré les musiciens.La visite audio bien millimétrée débute à l'entrée du premier bus du groupe, formé à Polytechnic en 62. Le tour conduit ensuite dans les clubs de l'époque : l'UFO de Notting Hill ou le Roundhouse de Camden qui ouvrit en 66. Ce début en fanfare amène, pas à pas, à l'enregistrement du premier album à Abbey Road, un live mythique à Pompéi et aux premiers albums-concept. Premier des premiers, The Dark Side of the Moon révèle ses petits secrets d'enregistrement avec les pièces utilisées pour le morceau Money. Car c'est le son qui est la star de cette exposition. Les écouteurs mis à disposition permettent une bonne appréciation des expériences électroniques commentées par les créateurs. Et les visiteurs dodelinent de la tête à l'écoute de « la musique du future » du synthétiseur VCS3.

Un homme en feu et un cochon volant
expat, expatrié, francophone, french, français, R-U, UK, Angleterre, Great, Britain, journal, News, information, actualité, communauté, magazine, Londres, Pink Floyd, V&A, Victoria et Albert, Museum, South Kensington, rock, The Wall, Dark Side of the Moon, Wish you Were Here, Animals, Their Mortal Remains, Roger Waters, Nick Mason, Richard Wright, David Gilmore et Syd Barrett, « man I've been burned », l'usine de Battersea, Storm Thorgerson, The Endless River, Battersea Power Station L'album Wish You Were Here fait basculer les musiciens du statut de groupe culte populaire à celui de meilleurs vendeurs d'albums du monde en 1975. La pochette mythique célèbre l'homme des années 70 et l'expression « man I've been burned ». Pourtant, pas d'effets spéciaux pour la photo à flammes. Le cascadeur Ronnie Rondell portait sur tout son corps une protection ignifugée mais a dû quand même demander l'aide des extincteurs pour éteindre le feu ! Anciens étudiants en architecture, les Pink Floyd ont toujours eu la passion de l'esthétisme et le souci de mettre en lumière des artistes avant-gardistes. C'est le cas pour Animals et The Wall. Les deux albums de 77 et 78 ont droit à une immense salle consacrée à leurs illustrations. Animals, revisite musicale du roman la Ferme des Animaux de George Orwell, est célèbre pour sa pochette. L'image de l'usine de Battersea avec un cochon volant illustre l'expression « if pigs could fly ». Cette création gonflable du designer Jeffrey Shaw fut reprise dans les concerts de The Wall. Cet opéra rock remettait en scène les personnages terrifiants inventés par l'illustrateur satirique Gerald Scarfe.

Une débauche d'énergie? et de sentiments
La fin de la visite devient plus calme et vraiment émouvante avec le départ du groupe de Roger Waters, et les disparitions du photographe Storm Thorgerson et du claviériste Richard Wright. Des hommages célébrés sous forme d'ultimes collaborations autour des pochettes de A Momentary Lapse of Reason et The Division Bell. Et surtout une vraie nostalgie du passé dans l'opus The Endless River. Une façon « de se retrouver comme nous le faisons en mémoire de Richard » note dans les commentaires le guitariste David Gilmour. Le recueillement avant la dernière explosion auditive en savourant à sa juste valeur les riffs de guitare et rythmes exacerbés en live.

                                         expat, expatrié, francophone, french, français, R-U, UK, Angleterre, Great, Britain, journal, News, information, actualité, communauté, magazine, Londres, Pink Floyd, V&A, Victoria et Albert, Museum, South Kensington, rock, The Wall, Dark Side of the Moon, Wish you Were Here, Animals, Their Mortal Remains, Roger Waters, Nick Mason, Richard Wright, David Gilmore et Syd Barrett, « man I've been burned », l'usine de Battersea, Storm Thorgerson, The Endless River, Battersea Power Station

VOUS AIMEREZ AUSSI : SURPRENANT - Une crevette rock'n'roll nommée? Pinkfloydi

Solène Lanza (www.lepetitjournal.com/londres), le 19 mai 2017

PRATIQUE
Pink Floyd: Their Mortal Remains est à découvrir jusqu'au 1° octobre 2017 au Victoria & Albert Museum, Cromwell Rd, Knightsbridge, London SW7 2RL (métro : South Kensington.)
Ouvert tous les jours de 10 à 17h30 (nocturnes le vendredi jusqu'à 21h30) Billets : 18£-22£ par personne. Gratuit pour les enfants jusqu'à 11 ans. Réservations à l'avance recommandées : https://www.vam.ac.uk/exhibitions/pink-floyd#intro

 

 

 

 

 

lepetitjournal.com londres

Lepetitjournal Londres

Média de référence des français et francophones de la capitale britannique. Actu, bons plans, bonnes adresses...
0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Chennai Appercu
CULTURE

Marre du Covid-19, parlons Sexe !

Covid par ici, pandémie par là… STOP ! On fait une pause virus et on vous parle aujourd’hui d’un sujet indien beaucoup plus philosophique (si si), relaxant et…excitant : le Kamasutra !

Sur le même sujet