Jeudi 20 septembre 2018
Lisbonne
Lisbonne
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

"En Panne de Mots" : Mélodies et images de la langue française

Par Maria Sobral avec la collaboration de Olivia Baali | Publié le 21/06/2018 à 23:22 | Mis à jour le 22/06/2018 à 12:13
"En Panne de Mots"

"En Panne de Mots" est un projet qui prend forme dans le cadre de la fête de la Francophonie 2018. Des poèmes récités, illustrés par des créations graphiques originales et rythmés par le son d’une guitare. Tel est le résultat d´une rencontre entre le directeur de l’Alliance Française de Lisbonne, Françis Maizières qui est egalement Délégué géneral de L´Alliance Française pour le Portugal, "à la recherche d´une bonne idée pour faire vivre la langue française lors de la fête de la francophonie" pour reprendre ses propos et le poète Philippe Despeysses "en quête de mots rares ou colorés puisés au fil des pages du dictionnaire" pour le citer. Un jeune illustrateur, fils du poète s´est associé au projet pour donner vie aux mots. Françis Maizières décrit cette idée dans une interview qu´il a accordé au Lepetitjournal.
 


A"En Panne de Mots" ou l´étrange mésaventure d´un poète

Philippe Despeysses, né en Ardèche (France), vit depuis plus de 10 ans à Lisbonne où il exerce une activité d’écrivain-marcheur, de poète et de journaliste; il est l’auteur de nombreux volumes de poésies dont “ Carnets de l’Instant “ (2010), une balade poétique dans la ville de Lisbonne qui a obtenu le prix littéraire de l’Association Française des Journalistes et Écrivains de Tourisme en 2011.
 
Le poète confesse que venant de terminer un recueil il se retrouvait sans un véritable projet d’écritures poétiques en perspective...Alors pour passer le temps et surtout “ne pas perdre la main”, il décide de feuilleter son dictionnaire... "Et miracle des lettres et de la richesse de la langue française, des mots me sautent alors aux yeux, des mots pleins d’émotions, de sensations et d’images...Naissent ainsi, lettre par lettre, tout au long de l’alphabet, des poèmes inattendus." raconte t´il.
 

A l´occasion de l´édition par l´Alliance Française de Lisbonne d´un recueil de ces poèmes illustrés de dessins graphiques, Francis Maiziéres raconte combien ce projet lui tient à cœur.

 

Lepetitjournal : Comment a surgit cette idée de vous associer à Philippe Despeysses pour ce projet ?

Françis Maizières : Tout à débuté lors d’une conférence d´Erik Orsenna sur le thème de l’eau au Lycée Français Charles Lepierre lors de laquelle j’ai fait la connaissance de Philippe Despeysses.  Il m’a transmis son idée de faire quelque chose à partir des mots un peu rares, pris au hasard dans le dictionnaire, de composer des poèmes. Personnellement j´aime les mots et ceci coïncidait avec mon projet d´organiser un événement original pour la fête de la Francophonie. L´idée était de prendre chaque lettre de l´alphabet et de tirer du dictionnaire un mot au hasard afin d´en faire un poème. Puis, sont venus s´associer des illustrations. Le fils du poète étant étudiant aux beaux-arts, il nous a envoyé des projets de dessin avec lesquels nous avons tout de suite accroché. A partir de là, une exposition évolutive a été organisée à l’Alliance pour donner envie aux professeurs et aux étudiants de participer à ce projet. Le 20 mars, lors de la soirée de la Francophonie, Philippe Despeysses a présenté ses poèmes rythmés par les accords d´une guitare d´un slameur et des étudiants en ont fait de même avec leurs poèmes. Une fois l’événement passé, j’ai eu l’idée de faire un livre pour mieux rendre compte du travail de qualité des illustrations et j´ai choisi de le faire sous forme de cahiers cousus à la main. C´est un livre pour ceux qui aiment la langue française, le livre a été offert aux étudiants et il est disponible et en vente à l’Alliance Française.
 

Avez-vous une préférence parmi ces poèmes ?B

Oui sans hésitation, le poème écrit à partir de la lettre "b" : "Bacchanale"
"ça bafouille… bastingage
ça babine… banquet
ça batelle… bamboula
ça vaisotte … baldaquin"

Mais il y en a beaucoup que j´aime. C´est un peu un rêve qui est réalisé avec ce projet, un rêve en lien avec les mots. C’est quelque chose de très personnel.


Comment voyez-vous le futur de ce livre ?

Je souhaite que tous nos étudiants se l´approprient afin d´encourager les professeurs et leurs élèves à faire ce type d’exercice qui suscite l’imagination de chacun et attise l’aspect ludique. J’aimerais bien que l’année prochaine, cet exercice soit repris lors de la fête de la Francophonie. C’est en tous cas le message que je veux faire passer à travers ce projet qui mêle les mots, la langue, le sens des mots et les sonorités avec la musique qui accompagne ces poèmes.

 

C’est aussi une manière de rendre la langue française accessible…

Je suis le premier à défendre l’emploi du français comme langue utile à une carrière mais en même temps on a perdu le sens plus littéraire et gratuit du français. Comme il est compliqué de rentrer dans la littérature de Proust ou de Victor Hugo, je pense que cette façon de faire est une bonne entrée en matière pour apprendre le français qui a tendance à perdre de son "aura" en tant que langue qui offre aussi un accès gratuit à une culture.
 
 
In fine “EN PANNE DE MOTS“ ou une invitation à voyager, à la portée de toutes celles et de tous ceux qui décideraient - ou même par hasard - de “plonger” dans les pages d’un dictionnaire de notre “ belle ” langue française, une langue à la fois intense, surprenante mais délicate, pleine d’histoire, de couleurs et de musiques.
(Philippe Despeysses)

 

0 Commentaire (s)Réagir