Lundi 25 juin 2018
Lisbonne
Lisbonne
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

1er OCTOBRE – Le Portugal se prépare à choisir ses nouveaux maires

Par Christopher Marques | Publié le 19/09/2017 à 03:35 | Mis à jour le 24/09/2017 à 23:17
Elections municipales

Le 1er octobre 2017, plus de neuf millions d’électeurs sont invités à choisir la composition des 308 mairies portugaises pour les quatre prochaines années. Le pays élira aussi les membres des assemblées municipales et ceux du conseil municipal (freguesias). Les élections sont ouvertes aux citoyens de l’Union européenne qui vivent au Portugal et qui se sont inscrits sur les listes électorales.
 
Après plusieurs mois de discussion et débats politiques, le Portugal est entrée cette semaine officiellement en campagne électorale. À la télévision et dans les rues de tout le pays, les mouvements politiques et les différents candidats multiplient les actions pour obtenir les voix des électeurs portugais pour les prochaines élections municipales.

Aux élections municipales, chaque électeur doit remplir trois bulletins de vote : un pour la câmara municipal (mairie), un pour l’assemblée municipale et un dernier pour  le conseil municipal (freguesias). Les trois élections se décident en un seul tour.

 
Choisir son maire

Le vote pour la mairie est vu comme le plus important des trois cités ci-dessus. Le maire élu est celui qui recueillera le plus grand nombre de votes et qui est à la tête de la liste electorale. Les mandats d’adjoints sont distribués proportionnellement au nombre de votes obtenus par le parti.

L’assemblée municipale fonctionne comme un "parlement de la mairie", où siègent les députés municipaux et les présidents des conseils municipaux. L’assemblée accompagne et contrôle l’action du pouvoir exécutif. Le vote du budget municipal est un moment fort de son action.

La freguesia est la plus petite division de l’organisation administrative du Portugal. Elle est assez proche de la commune en France pour les petites villes alors que dans le cas de villes plus grandes comme Lisbonne, on peut la voir presque comme un arrondissement. Le Portugal compte actuellement 3.092 freguesias, qui se regroupent en 308 communes.
 
Le Portugal permet aussi que les ressortissants de l’Union Européenne votent aux élections municipales. A cet effet, ceux-ci doivent s’inscrire aux listes électorales auprès de leur junta de freguesia. En juin, les autorités portugaises comptaient13.644 électeurs ressortissant de l’Union européenne et 13.462 électeurs originaire d’autres pays.

 

Les candidats

Le 1er octobre 2017, le Portugal choisira 308 maires. À Lisbonne, l’actuel maire Fernando Medina (PS) a remplacé automatiquement l´actuel Premier ministre, António Costa en 2015. C´est donc la première fois qu´il part véritablement au combat.
 
Le Parti Social-démocrate (PSD, centre droit) a choisi Teresa Leal Coelho comme candidate. La présidente du Parti Populaire (CDS-PP, chrétien-démocratique), Assunção Cristas, est elle-même candidate à la mairie de Lisbonne. Le député européen João Ferreira est quant à lui le candidat du Parti communiste et Ricardo Robles celui du Bloco de Esquerda (BE, gauche radicale).
 
À Porto, l’actuel maire Rui Moreira tente un deuxième mandat. Rui Moreira est le candidat du mouvement indépendant “O nosso partido é o Porto”. Auparavant, il  avait exercé son mandat avec l´appui du PS pendant quatre ans.
 
Le PS présente Manuel Pizarro, ancien adjoint de Rui Moreira, comme candidat. Le social-démocrate Álvaro Almeida est le candidat du PSD et João Teixeira Lopes celui du Bloco de Esquerda. Le Parti communiste a choisi l’économiste Ilda Figueiredo comme tête-de-liste pour la 2ème ville du pays.
 
Au sud, Faro concentre les attentions. Le social-démocrate Rogério Bacalhau se représente pour un second mandat contre le socialiste António Eusébio. Quatre autres candidats se présentent: António Mendonça (Parti communiste), Maria Eugénia Taveira (Bloco de Esquerda), Paulo Batista (PAN) et Humberto Correia (Indépendant).
 
 

Rappel historique

En 2013, le Parti Socialiste a conquis la présidence de 150 mairies, bien plus que les 106 obtenu par les conservateurs du PSD. Le Parti communiste a obtenu la présidence de 34 mairies et le CDS-PP - sans compter les coalitions avec le PSD – quatre mairies. Le Bloco de Esquerda a perdu sa seul mairie. Il y a quatre ans 47,4% des électeurs n’ont pas voté, un taux d´abstention particulièrement élevé
 
Le pouvoir local revêt une importance certaine dans la vie des citoyens. Les premières élections municipales libres au Portugal ont eu lieu le 12 décembre 1976, créant la notion de autarquia local – commune locale.
 
L´exercice du vote au niveau local est aussi un exercice de démocratie. Ces élections de proximité sont parmi celles qui touchent le plus directement la vie des Portugais et de tous ceux qui sont autorisés à voter lors de cette élection municipales.

 

0 CommentairesRéagir

Rubriques partenaires

Logo partnaire