Samedi 22 septembre 2018
Édition Internationale
Édition Internationale
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Les préoccupations financières et médicales des expatriés

Par Lepetitjournal.com International | Publié le 22/10/2017 à 17:00 | Mis à jour le 23/10/2017 à 09:52
Enquête Cigna assurances préoccupations expatriés

Dans une enquête récente, l’assureur Cigna s’est intéressé aux expatriés, ce qui les motive mais aussi ce qui les préoccupe.

 


Acquérir une expérience internationale constitue l’un des attraits majeurs de la vie à l’étranger. Ainsi, 74% des expatriés (de plusieurs nationalités) mentionnent de meilleures perspectives professionnelles lorsqu’interrogés sur ce qui a motivé leur départ. 63% d’entre eux pensent que travailler à l’étranger a amélioré leur situation financière. Un répondant sur 5 est propriétaire dans son pays d’accueil. Certains sondés soulignent également une atmosphère de travail agréable grâce à des horaires de travail convenables et des bonnes relations professionnelles, tant avec leurs collègues que leur hiérarchie. 71% des personnes interrogées apprécient leur nouvelle qualité de vie, et 70% aiment « l’aventure » qu’est l’expatriation.
 

Des aspects plus sombres

 

Certains aspects en revanche leur paraissent décevants : en effet, 76% des répondants estiment ne pas être en mesure de prendre en charge comme ils le voudraient les besoins financiers, la santé et le bien-être de leur famille. Ainsi l’index de Bien-être est inférieur chez les expatriés interrogés que dans la population globale, résidant dans son propre pays.

Près de 20% des expatriés souffrent aussi de la solitude, ayant des difficultés à créer des liens dans leur nouveau pays hors de leur environnement de travail et ainsi développer une vie sociale, un chiffre qui grimpe à 24% pour les célibataires.

87% estiment qu’ils n’ont pas assez de latitude financière pour prévoir leur retraite et 88% n’ont aucune sécurité financière en cas de perte d’emploi.
Globalement, seuls 33% des expatriés estiment leur situation financière satisfaisante (rémunération et package associé).
 

« On observe un réel besoin de mettre en place un suivi de la santé et du bien-être des salariés expatriés. L’obligation de diligence doit s’étendre hors du cadre de travail, lorsque les employés interagissent avec leur famille au sein de leur communauté locale, » explique Nicolas Redant, Directeur commercial France et Suisse, Cigna Global Health Benefits. En effet, pour 25% des expatriés – bien plus que la population active - les inquiétudes liées aux risques de cancers, d’accidents, de maladies mentales comme la dépression et de maladies associées à la consommation d’alcool sont sources d’anxiété. 53% des personnes interrogées estiment que l’assurance santé proposé par l’entreprise est un critère important à prendre en compte avant de partir vivre à l’étranger.

« L’intégralité des sondés s’inquiètent des conséquences que pourrait avoir la maladie d’un membre de leur famille ou d’eux-mêmes ; une inquiétude qui s’amplifie lorsque les garanties et avantages médicaux fournis par l’employeur ne sont pas suffisants ».

 

* Enquête 2017 Cigna 360° Well-being Survey - Globally Mobile Individuals conduite en ligne auprès de 2.003 expatriés dans 20 pays en Asie Pacifique, Europe, Moyen-Orient, Afrique et aux Etats-Unis. Les répondants étaient âgés de 25 à 59 ans et travaillaient dans des pays différents de ceux de leur lieu de naissance.

0 Commentaire (s)Réagir

Education

Jakarta Appercu
DÉVELOPPEMENT

Une école gratuite pour former les informaticiens arrive à Jakarta

Le secrétaire d’état chargé du numérique Mounir Mahjoubi était de passage à Jakarta ce lundi.Un accord de coopération entre l’école dite de type 42 et la Yayasan Academie a été signé.