Mardi 19 novembre 2019
Édition Internationale
Édition Internationale
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Le secret d’une bonne orientation, c’est l’anticipation !

Par Article Partenaire | Publié le 07/11/2019 à 17:00 | Mis à jour le 07/11/2019 à 17:00
Orientation anticipation Meriem Draman

A peine quelques semaines après la rentrée, le rythme de l’année scolaire est maintenant bien calé. Pourtant en ce début de mois de novembre, c’est le moment idéal pour réfléchir sérieusement à son orientation. Les élèves de Terminale doivent faire leurs choix post-bac, les élèves de Première doivent abandonner une spécialité en fin d’année, les élèves de Seconde doivent initier leur choix de spécialités, et les élèves de Troisième vont bientôt devoir choisir un stage d’observation. Et pour nous aussi parents, c’est le moment clé pour se réinventer, se reconvertir, trouver un métier qui a du sens, donner un nouveau souffle à sa carrière… Parce que l’orientation est souvent source de stress et de doutes, il vaut mieux s’y prendre en avance, prendre le temps de la réflexion pour sécuriser son parcours.

 

 

1. Vous êtes conseillère d’orientation scolaire et professionnelle. En quoi consiste votre métier exactement ? 

 

Meriem Draman
Meriem Draman

Avant de choisir de devenir conseillère d’orientation, j’ai exercé plusieurs activités : j’ai d’abord été enseignante de sciences-Physiques pendant 10 ans en France et en Turquie, puis responsable de l’édition du petitjournal.com d’Istanbul pendant 5 ans, et enfin responsable de la com et des relations presse dans différents organismes publics en France pendant 2 ans. Depuis début 2019, je propose mes services de

Conseillère en orientation ; c’est un très beau métier puisque j’aide les personnes à trouver leur voie à l'aide d'outils fiables et éprouvés et un accompagnement sur-mesure.  Ma mission consiste à identifier les secteurs dans lesquels la personne aura le plus de chance de s’épanouir, trouver le ou les métiers qui la feront vibrer, puis construire son parcours d’études ou de formation en fonction de son projet, de sa personnalité et de ses capacités.

 

2. Vous appartenez au réseau international Mental’O. Pouvez-vous nous le présenter ?

Effectivement, j’appartiens au réseau Mental’O, spécialisé dans l’orientation scolaire et professionnelle. C’est un des réseaux leaders de ce secteur en France et aussi à l’étranger : il est présent en Suisse, au Luxembourg, à Hong-Kong, et depuis début 2019 en Turquie et en Tunisie. Je travaille avec la méthode primée de Mental’O, une méthode mise au point par Armelle Riou, après une dizaine d’années d’expérience dans le domaine de l’orientation et des tests psychométriques. Cette méthode propose une approche innovante, positive et sérieuse de l’orientation qui répond aux vrais besoins de la jeunesse d’aujourd’hui. D’ailleurs, elle a été sélectionnée pour son efficacité par le Figaro Étudiant dans le cadre des « Rencontres de l’Orientation » en 2016, 2017, 2018 et 2019.

Si j’ai choisi de rejoindre ce réseau, c’est pour l’efficacité de sa méthode, mais aussi pour ses valeurs, son attachement aux relations humaines et son esprit rafraîchissant ! 

 

3. Quels sont vos différents services ? Pouvez-vous nous les décrire ? À qui s’adressent-ils ? 

Je propose différents bilans d’orientation personnalisés dont l’objectif est de faire un tour d’horizon complet de la personnalité afin :

  • de mieux se connaître pour mieux s’orienter, 
  • puis de construire son parcours de formation une fois son projet défini. 

Concrètement, les bilans d’orientation se déroulent en deux séances d’1h30 chacune et peuvent se faire en présentiel ou via Skype. Je réalise d’abord un entretien personnalisé pour me permettre de bien cerner la personne puis un questionnaire en ligne d’environ 45 min qui me permet de définir les différents types d’intelligence qui la caractérisent, d’identifier ses motivations, et de découvrir ses centres d’intérêt professionnels. Contrairement à de nombreuses méthodes d’orientation, chez Mental’O, on s’intéresse d’abord à l’individu et non à ses résultats, on étudie et on révèle sa singularité avant tout. Lors de la deuxième séance, je propose une restitution en « one to one », accompagnée d’un rapport détaillé de 30 pages, en présence des parents pour les collégiens et les lycéens. 

Je m’adresse aux adolescents et aux jeunes adultes (14/25 ans), scolarisés dans l’enseignement secondaire ou supérieur (de la classe de Troisième aux études supérieures) ainsi qu’aux jeunes ayant interrompu leurs études et désirant les reprendre ou s’orienter dans une voie professionnelle. 

Je m’adresse également aux adultes actifs en reconversion professionnelle ou en réflexion sur la direction à donner à leur carrière.

En effet, je ne propose pas que des bilans d’orientation pour les jeunes. Les adultes aussi ont leurs bilans personnalisés, plus rapides et plus opérationnels que le bilan de compétences. Le bilan Mental’O pour les adultes permet dans un premier temps de mieux se connaître pour mieux choisir sa future activité professionnelle, puis dans un deuxième temps de vérifier l’adéquation de son projet grâce à une analyse croisée de sa personnalité, de son style relationnel et de ses compétences.

Outre les bilans d’orientation, je propose également une Formule Assistance Parcoursup pour les élèves de Terminale, en présentiel ou via Skype également. Il s’agit d’un soutien personnalisé pour les inscriptions dans le supérieur. Du dépôt de dossiers de candidatures aux inscriptions définitives, les points forts de cette formule sont :

· Un accompagnement pour toute la procédure nationale Parcoursup, 

· Un encadrement pour d’autres candidatures hors Parcoursup, 

· Un rappel des dates-clés et des étapes importantes de la procédure d’inscription, 

· Et des conseils précis et individualisés pour la création du CV et la rédaction de la lettre de motivation.

 

4. Il y a aujourd’hui de nombreux conseillers en orientation scolaire et professionnels privés. Pourquoi choisir de travailler avec vous ? 

J’ai acquis au fil de ma carrière une certaine expertise des métiers, des formations et surtout une grande curiosité à l’égard des nouveaux métiers qui n’existent pas encore. Mon parcours « atypique » m’aide à mieux appréhender les attentes de mes clients, et à bien comprendre leur quête de sens car je suis passée par là moi aussi et je me sens tout à fait à ma place dans la peau de consultante. Recevoir des personnes indécises quant à leur avenir, pleines de doutes et de questions et les voir repartir après le Bilan avec les yeux qui brillent, un objectif à atteindre et un plan d’action est la mission qui me motive au quotidien et me donne envie de continuer dans cette voie. 

 

Notes :

Plus d’infos mon site internet www.meriemdraman.com

Pour toutes vos questions, n'hésitez pas à m'écrire, je vous renseignerai avec plaisir : info@meriemdraman.com

 

Pour découvrir mon profil Mental’O, cliquez ici.

Pour rejoindre le groupe privé sur Facebook « Astuces, conseils, et discussions autour de l’orientation scolaire et professionnelle » cliquez ici.

 

Mental'OConseillère d'orientation Meriem Draman

0 Commentaire (s)Réagir

Expat & Vie Pratique

LYCÉES FRANÇAIS DU MONDE

OLIVIER BROCHET - "L’enseignement français : l’excellence pour tous"

Le directeur de l’AEFE, Olivier Brochet, revient avec nous sur les enjeux de ce plan de développement et la stratégie de l’Agence pour mener à bien ce chantier titanesque.

Ma Vie d'Expat

1e édition forum professionnel : les alumni de l'ALFM se retrouvent !

Parce qu’ils sont estimés à plus de 600 000 personnes sur le globe, les anciens élèves des lycées français du monde constituent une communauté d’almuni des plus prometteuses à fédérer

Expat & Emploi

1e édition forum professionnel : les alumni de l'ALFM se retrouvent !

Parce qu’ils sont estimés à plus de 600 000 personnes sur le globe, les anciens élèves des lycées français du monde constituent une communauté d’almuni des plus prometteuses à fédérer

Le Mag

TÉLÉTHON

Jonas : "La maladie m'emprisonne, mais je crois au traitement"

Jonas, jeune étudiant de 22 ans, a été diagnostiqué d’une calpaïnopathie à l’âge de 6 ans. Une maladie qui s’est installée progressivement et qui depuis l’adolescence grignote peu à peu ses muscles