Vendredi 3 juillet 2020
Édition Internationale
Édition Internationale

ETATS-UNIS – Une Française expatriée décrypte l’American way of life

Par Lepetitjournal.com International | Publié le 14/06/2016 à 19:01 | Mis à jour le 15/06/2016 à 09:19

 

Sophie Landrieux est expatriée aux Etats-Unis depuis huit ans. Cette ancienne maître de conférence en gestion avait mis sa carrière entre parenthèse pour suivre son mari. Son expatriation fut pour elle l'occasion de se découvrir une nouvelle passion, l'écriture. Elle est l'auteur de Chroniques de l'Amérique au quotidien : une Française décrypte l'American way of life

Lepetitjournal.com : Vous avez suivi votre époux à Chicago en 2008, vous mettant en disponibilité de votre poste de maître de conférence. Comment est né votre projet d'écriture ?

Sophie Landrieux : L'Amérique était en pleine crise économique et personne ne m'attendait. Alors, j'ai pris la plume une première fois pour écrire un ouvrage universitaire de Théorie des organisations pour mon éditeur français Gualino. Ensuite je suis tombée enceinte et ai accouché d'un petit Franco-Américain en février 2010, juste à temps pour préparer un deuxième déménagement faisant suite à la nouvelle mutation de mon époux à Atlanta. Après deux années dans une banlieue résidentielle sans contact avec la communauté française, à souffrir d'un climat pour le moins hostile, notre arrivée ici a été une véritable renaissance. Après quelques mois, j'ai commencé à retravailler, d'abord en faisant des remplacements à l'école primaire de mes enfants, ensuite dans la relocation. J'ai aussi postulé pour des postes à l'université. Les recrutements sont des processus assez longs, mais j'ai réussi à décrocher en 2012 un poste à temps plein en tant que « French Lecturer » à la Georgia State University. J'y enseignais notamment le français des affaires. J'ai occupé ce poste pendant plus de trois ans. Dernièrement, j'ai choisi de le quitter pour retrouver plus de flexibilité et me consacrer à ma passion de l'écriture. Je viens de publier chez Amazon un livre « Chroniques de l'Amérique au quotidien : une Française décrypte l'American way of life » pour parler de l'expatriation et surtout de mon expérience aux Etats-Unis.

D'où vous vient votre inspiration?

Les voyageurs depuis des siècles écrivent des récits de leurs aventures. Les expatriés d'aujourd'hui sont ces nouveaux voyageurs. Vivre en expatriation s'avère une chance unique pour découvrir un pays, ses habitants et sa culture. C'est une source d'inspiration inépuisable.

Quels sont les thèmes abordés dans le livre ? 

Mon livre aborde des aspects essentiels de la vie quotidienne aux Etats-Unis pour les expatriés. Il traite notamment des différences culturelles franco-américaines en matière de cuisine, d'éducation des enfants, de fêtes? Je parle aussi naturellement du choc culturel et des formalités au moment de l'installation dans ce pays. Drôle et documenté, cet ouvrage sera utile aux amoureux des Etats-Unis, aux nouveaux arrivants et à tous ceux qui veulent en savoir plus sur l'American way of life

Quelles sont les différences les plus frappantes entre la France et les Etats-Unis ?

Selon moi et c'est un cliché, ladémesure caractérise le mieux les Etats-Unis. Tout se fait ici à une autre échelle qu'en France et pas uniquement d'un point de vue géographique. Au quotidien, cette démesure est frappante dans la taille moyenne des maisons et leur équipement, le conditionnement des produits alimentaires, d'entretien et de beauté, mais aussi la façon de fêter les anniversaires des enfants, Noël ou Halloween... Ils n'hésitent pas à bien vivre et le montrer  (« living large »)  au risque de vivre au-dessus de leurs moyens et de s'endetter. L'état d'esprit me paraît aussi très différent. Il me semble qu'ils sont beaucoup plus optimistes, souriants et entreprenants. Ils attendent beaucoup moins de l'Etat que les Français et ne semblent pas se plaindre ou peu. Quand vous prenez des nouvelles, vous obtenez toujours une réponse standard. « - Comment allez-vous ? » - Great ». « - Comment vont les enfants ?-  They're doing great ».

Bref, en apparence, tout va bien dans le meilleur des mondes et cela peut paraitre faux. En tout cas, j'ai appris à répondre mécaniquement au plus grand nombre. Au début, je disais que j'allais bien (good), ou les mauvais jours, pas si bien que ça (not so good) et là, j'ai remarqué que pour de nombreux Américains, il ne fallait pas répondre ainsi car je les inquiétais vraiment. En France, on répond qu'on va « bien ». Il est vraiment rare de dire qu'on va « très bien » ou « super bien », n'est-ce pas ? Ici, tout doit être formidable. Quel optimisme ! Naturellement, on a envie d'aller au-delà de cette façade. Une de mes meilleures amies américaines me dit souvent « merci pour ton honnêteté » quand nous parlons en tête-à-tête plus librement de nos vies. 

Avez-vous d'autres projets de livres ?

Oui, j'aimerais continuer à écrire. Si ce livre rencontre du succès, je souhaite en écrire un autre pour continuer à explorer les différences culturelles franco-américaines, notamment celles dans le monde du travail et de l'éducation supérieure. J'explore aussi la possibilité d'adapter mon ouvrage pour un lectorat américain en réalisant sa traduction.

Propos recueillis par Mathilde Poncet (www.lepetitjournal.com) - mercredi 15 août 2016

Chroniques de l'Amérique au quotidien : une Française décrypte l'American way of life  est disponible sur Amazon.

0 Commentaire (s)Réagir

Société

Sydney Appercu
ENVIRONNEMENT

Un mois de juillet sans plastique : êtes-vous prêt à relever le défi ?

Le mouvement global Plastic Free July revient cette année pour vous proposer conseils et astuces pour réduire votre consommation de plastique à usage unique et lutter contre la pollution plastique

Culture

Tunis Appercu
ART

ARTS & LOISIRS - A voir, à faire ce week-end

Chaque lundi : l'agenda de la semaine - Chaque vendredi : l'agenda du week-end : cinéma, théâtre, musique, événements, festivals, gastronomie, sorties, centres culturels

Sur le même sujet