Samedi 17 novembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

LE CAP - Le nouveau consul fait les présentations

Par Lepetitjournal Le Cap | Publié le 17/09/2013 à 11:57 | Mis à jour le 18/09/2013 à 15:43

 

Le nouveau consul du Cap a pris ses fonctions le 29 août dernier. Xavier d'Argeouves a reçu Le Petitjournal.com.

(Crédit: MD-LPJ)

Lepetitjournal.com/Johannesbourg : Pouvez-vous nous présenter rapidement votre parcours avant votre arrivée ici ?
Xavier d'Argeouves :
Après une école de commerce, j'ai fait mon service militaire en tant qu'adjoint à l'attaché de défense à l'ambassade de France à Lisbonne. J'y ai découvert le rôle des ambassades et le métier de diplomate.

De retour en France, j'ai donc passé les concours du ministère des Affaires étrangères et j'ai pris mon premier poste en tant que vice consul en Ukraine. Ensuite, j'ai passé de nouveaux concours ce qui m'a permis de prétendre à des postes plus "politiques". J'ai commencé par suivre depuis Paris la politique en Angola, en Zambie et au Malawi, pendant 2 ans. Ensuite, j'ai été muté en Tanzanie ou j'ai été premier secrétaire d'ambassade pendant 4 ans. Parlant le Swahili, ce poste était particulièrement intéressant pour moi. Puis, j'ai été muté en ambassade à Kuala Lumpur en Malaisie où j'ai suivi la politique intérieure du pays pendant 2 ans.

Ensuite, je suis rentré en France pendant 3 ans, j'ai travaillé au Conseil de l'Europe à Strasbourg et j'ai suivi l'application des conventions d'Ottawa sur l'interdiction des mines antipersonnel et d'Oslo sur les armes à sous-munitions. Enfin, j'ai été muté à Rangoun, en Birmanie en tant que premier conseiller (le numéro deux de l'ambassade) pendant 4 ans. J'ai quitté Rangoun le 21 août et j'ai pris mes fonctions au Cap le 29 août.

Quelles vont être vos principales missions ici ?
J'ai la chance d'être à la tête d'un consulat avec un éventail de missions particulièrement complet. Bien sûr, il y a le côté administratif : l'état civil, les demandes de passeports, les demandes de visa. Le consulat accorde 11.000 visas pour la France chaque année et mon rôle est de veiller à ce que tout se passe sans accro. Pour éviter de trop longs délais d'attente, nous avons décidé d'externaliser le dépôt des dossiers de demande de visas.

Le ministère souhaite favoriser le tourisme vers la France, toutes les ambassades et les consulats ont donc eu pour consigne de s'assurer que les visas soient accordés rapidement.

Je suis également chargé d'être le relai, ici au Cap, de l'ambassade de Pretoria. A ce titre, je dois suivre l'économie et la politique locale. Je dois aider les entreprises françaises à s'implanter, mais également faire remonter le maximum d'informations sur les opportunités locales.

D'un point de vue politique, deux points semblent intéressants ici : d'abord le parlement et son activité. Ensuite, les interactions entre la seule province dirigée par l'opposition (DA) et le gouvernement national contrôlé par l'ANC.

Il ne faut pas oublier non plus la diplomatie "d'influence" : il faut valoriser la France et favoriser son rayonnement. A ce titre, je travaille en lien avec l'école française et l'Alliance française qui sont deux vecteurs très importants de la langue, la culture et l'éducation française. L'une des priorités dans ce domaine sera le recrutement d'étudiants étrangers. Le ministère des affaires étrangères souhaite favoriser les universités françaises et y attirer des étudiants qui préfèrent aujourd'hui aller dans les grandes écoles anglo-saxonnes. Je vais donc devoir particulièrement travailler sur ce point.

Vous êtes arrivé voilà un peu plus de deux semaines, quelles sont vos premières impressions ?
J'ai trouvé au Cap une communauté française jeune, dynamique et débrouillarde. Surtout, une communauté assez nombreuse, presque 3.000 personnes, comparée à la communauté française de Rangoun qui ne comptait que 300 personnes.
Je trouve qu'il y a une belle présence française ici; il y a beaucoup d'entreprises, une école en pleine croissance, le consulat et l'Alliance française, bien sûr, et une représentation militaire régulière avec les escales des navires de la marine française au Cap.

Bref, ce poste consulaire s'annonce comme particulièrement complet et intéressant.

Marie Dumoulin - (www.lepetitjournal.com/johannesbourg.htmlmercredi 18 septembre 2013

Pour en savoir plus:

http://www.consulfrance-lecap.org/

 

0 Commentaire (s)Réagir

Vivre au Cap

Johannesburg Appercu

LINGUISTIQUE - Petit top 20 des expressions sud-africaines

Vous l’avez peut être remarqué, les Sud-Africains emploient parfois des expressions particulières et parfois incompréhensibles. Voici une petite liste et un guide d’utilisation pour ne pas

Que faire au Cap ?

Johannesburg Appercu

Windhoek, une Los Angeles en Afrique Australe (2/2)

Il y a de nombreux points communs entre la capitale de la Namibie et la mégapole californienne. Toutes deux nichées au milieu de collines érodées à la végétation rase et peu verdoyante.

Sur le même sujet