Samedi 8 août 2020

SABC - Le groupe audiovisuel réprimandé

Par Lepetitjournal Le Cap | Publié le 12/07/2016 à 06:32 | Mis à jour le 12/07/2016 à 08:41

La SABC, le groupe audiovisuel public a reçu des réprimandes de la part de l'Autorité indépendante des communications en Afrique du Sud. A quelques semaines des élections municipales, elle est accusée de censure et de favoritisme envers l'ANC.

A trois semaines des élections municipales, la SABC a été épinglée par l'Autorité indépendante des communications en Afrique du Sud (Icasa). L'Icasa dénonce la décision du groupe audiovisuel public de ne plus vouloir diffuser d'images de manifestations violentes à l'approche des scrutins. Pour de nombreux journalistes et l'opposition, cette mesure d'auto-censure a pour seul objectif de favoriser l'ANC lors des élections du 3 août.
Face à la décision de la Icasa, le président de la SABC, Mbulaheni Maguvhe a déclaré : «  La liberté d'opinion et d'information ne signifie pas que nous devons exposer nos enfants à de telles images qui les incitent à devenir eux-mêmes des hooligans et des citoyens irresponsables ».

La SABC proche de l'ANC

La SABC a déjà montré son côté pro-ANC au mois de mai 2016. Elle a banni la lecture des gros titres des journaux qui critiquent le pouvoir, dans les émissions de radio du groupe. En février, certains médias ont affirmé que les appels des auditeurs sont filtrés quand il s'agit d'exprimer leurs opinions sur Jacob Zuma. Ces décisions ont également fait des remous en interne. Fin juin, Jimi Matthews le PDG du groupe audiovisuel a annoncé sa démission en expliquant «  une ingérence politique dans la gestion de la SABC ».
Plusieurs journalistes ont reçu des sanctions disciplinaires pour avoir critiqué ouvertement les nouveaux choix éditoriaux du groupe. Certains ont même été suspendus pour avoir couvert des manifestations violentes en dépit de l'interdiction.

Loïc Blocquet (lepetitjournal.com/lecap) Mardi 12 juillet 2016

0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet