Mercredi 8 juillet 2020

VOYAGE - Se loger gratuitement c'est possible

Par Lepetitjournal Le Cap | Publié le 22/07/2016 à 05:44 | Mis à jour le 22/07/2016 à 08:20

Se loger quand on voyage peut coûter cher, mais il existe aujourd'hui des solutions pour se délester de ce poste de dépense. Comment ? En échangeant des services contre un logement.

Voyager en Afrique du Sud et dans le monde lorsqu'on a un budget restreint, c'est possible. Pour les amateurs de séjours à l'étranger, il existe plusieurs solutions pour soulager son porte-monnaie. Le transport est le plus gros poste de dépense. Ensuite, se loger et se nourrir arrive en seconde position quand on part à la découverte d'un pays. C'est là que les voyageurs peuvent limiter les frais. L'idée est simple : à travers la plateforme workaway.info, les touristes proposent leurs services à des hôtes qui en échange leur donnent un toit et des repas. « C'est vraiment un bon plan pour nous les étudiants. En échange d'un travail de cinq heures, on ne débourse pas un centime pour se loger et manger. De plus, on peut s'arranger avec les hôtes pour avoir des journées de libres afin de visiter l'Afrique du Sud l'esprit plus tranquille » raconte Luca un Argentin qui a passé un mois dans une ferme près du Cap.

Un moment d'échange

Pour les hôtes, le compromis est idéal comme le raconte Kate « j'ai une ferme et j'ai besoin d'aide régulièrement pour faire de la peinture, de la plomberie ou encore rénover certaines parties de ma ferme. Pour les jeunes, c'est économique et pour moi cela me permet d'avancer plus vite dans mes taches. Chacun y trouve son compte ».
C'est également un moyen d'échange important entre les deux parties : « En général, les personnes qui viennent sont ouvertes d'esprit. On apprend beaucoup de choses. Pour moi qui suis à la ferme, cela me permet d'avoir un aperçu des différentes cultures du monde. Je rencontre des personnes qui viennent de tout horizon » explique Kate. Pour Luca «  c'est le moyen de vivre comme un local. On se rend compte des différences qui nous séparent, on comprend plus facilement le contexte du pays ».


Loïc Blocquet (lepetitjournal.com/lecap) Vendredi 22 juillet 2016

0 Commentaire (s)Réagir

Vivre au Cap

Abidjan Appercu
TROPHEE ANCIEN(NE) ELEVE DES LYCEES FRANÇAIS DU MONDE

Georgina Siaba : « Je suis un produit de l’éducation française »

Il faut savoir donner, quand on a reçu. Tel pourrait être l’adage de Georgina Siaba une jeune Ivoirienne, qui s’est inspirée de son enseignement dans des lycées français pour venir en aide aux enfants

Que faire au Cap ?

VOYAGES

Prendre l’avion après le confinement, soulagement ou épreuve ?

L’été pointe son nez et les grandes vacances nous appellent. Malgré la pandémie, les frontières ré-ouvrent et avec elles les projets de vacances. Mais comment protéger les voyageurs du virus ?

Sur le même sujet