Mardi 18 septembre 2018
Le Caire
Le Caire
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

THEATRE - Aventure théâtrale...

Par Lepetitjournal Le Caire | Publié le 18/04/2010 à 05:57 | Mis à jour le 13/11/2012 à 15:16

Au c?ur de l'aventure théâtrale : Maria Machado, William Mesguich, Lotfi Labib, Rochdi Chami? quatre grands comédiens qui se sont lancés le 7 avril, sur les planches du CFCC, dans la lecture bilingue, en français et arabe, d'une ?uvre culte de Roland Dubillard, "Les Diablogues", en tête d'affiche à Paris. Elle est traduite par Rania Fathy. A découvrir bientôt en librairie avec d'autres ouvrages

"Ainsi l'on arrive à la dernière étape de l'aventure", souligne Tatiana Weber, directrice du centre français d'Héliopolis et chargée de la programmation théâtrale. Le projet, comme elle l'explique, a commencé en 2009 et avait pour objectif de "lancer un programme de lecture bilingue de théâtre contemporain, pour permettre à des auteurs français de franchir les frontières et devenir des noms dans le répertoire égyptien". Photos LPJ - Les quatre aventuriers du théâtre

Quatre dramaturges ont été donc choisis pour des raisons de célébrité, de modernité mais aussi de qualité : "Lagarce, Minyana, Novarina et Dupillard sont actuellement beaucoup joués en France. Du coup, ils peuvent intéresser. C'est vrai qu'ils sont assez intello, mais ça s'est très bien passé", confirme la directrice. Effectivement, selon le témoignage de Maria Machado, il y a quelque chose dans la respiration de Dupillard, auteur monument, grand prix de l'Humour Noir, qui fait que cela passe dans toutes les langues. "Il observe la réalité que les gens n'ont pas l'habitude de regarder, pose des questions et essaie de comprendre. A partir de là, tout devient étonnant et neuf.  Sa pensée si subjective finit par être objective. De même, il emploie beaucoup les cinq sens et laisse parler les émotions".

Collaborant avec Dupillard depuis les années 68, la grande actrice a joué et mis en scène plusieurs de ses pièces. Il lui en dédie la dernière qui date de 2007 : "Madame fait ce qu'elle veut". Pour ce qui est des "Diablogues", ces courtes pièces loufoques à grand succès, parues pour la première fois en 1975, où les paroles s'enchaînent à l'infini d'une façon très musicale, déclenchant le rire à tout moment, ils sont peut-être un peu trop difficiles. Ce qui pose énormément de défis à la traduction. Pourtant, cela nous incite à réfléchir sur le théâtre.

Rania Fathy, professeur à l'université du Caire, a vécu quatre mois avec le texte pour le traduire. Au bout de ce temps, elle a fait des trouvailles : "A travers le jeu de mots sur la langue, j'ai été amenée à découvrir le non-sens et toute l'absurdité du discours. Ceci dit, le texte fait sens bien sûr en dévoilant sur scène le culte de la parole. Finalement, la traduction a donné quelque chose de rythmé, vivant? Je dirais même plus que le Français. Les acteurs égyptiens étaient très à l'aise avec le texte. Je crois que cela se justifie par la langue. On est peut-être habitué à ces bribes de phrases dans notre conversation. La langue française, par contre, est très logique".

Avis aux amateurs de livres, "le coffret" qui réunira les ouvrages des quatre dramaturges en question sortira au mois de mai.

Nihad ATTAR (www.lepetitjournal.com - Le Caire - Alexandrie) mardi 20 avril 2010

0 Commentaire (s)Réagir

Vivre au Caire

Entre Israël et l'Egypte, quarante ans de "paix froide"

Quarante ans après les accords de Camp David, Israël et l'Egypte vivent une paix "froide", les relations diplomatiques entre Etats n'ayant pas réussi à réchauffer les sentiments de la population

Communauté

Beyrouth Appercu
FRANÇAIS DE L'ÉTRANGER

Amal Lakrafi lance la 1ère "élection de députés juniors"

Amal Lakrafi, députée de la 10ème circonscription des Français établis hors de France, lance le concours ‘’Election de députés juniors’’ destiné aux jeunes Français de 13 à 17 ans.

Sur le même sujet