Lundi 27 mai 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

CINEMA - Taymour et Shafika, la romance au rendez vous

Par Lepetitjournal Le Caire | Publié le 20/07/2007 à 02:00 | Mis à jour le 13/11/2012 à 11:09

L'amour de la vie ou l'amour simplet , peu importe puisqu'on a droit à une romance qui fait plaisir au spectateur et qui le rafraîchit par rapport au films comiques vulgaires qui font partie de la tradition estivale chaque année

Taymour et Shafika est un film à l'eau de rose donnant l'impression au spectateur que l'amour et la joie de vivre volent dans l'air. On les retrouve partout, dans les décors riches (puisqu'on a affaire à deux protagonistes aisés), dans les jolis vêtements (notamment ceux de Mona Zaki qui révèle sa garde-robe dans chaque scène) et dans les paroles des deux héros qui racontent chacun sa version de l'histoire.
Le film relève également un débat qui devient de plus en plus fréquent de nos jours dans les couples égyptiens ou non et cela rend le film d'autant plus intéressant. Indépendamment des scènes comiques et des blagues auxquelles nous avons l'habitude.

Amour, possession et liberté
Shafika et Taymour vivent l'amour que tout couple rêve d'avoir, un amour d'enfance qui grandit et qui devient union spirituelle mais qui malgré sa force n'empêche pas la rupture à cause de leurs différences de personnalité et de perspective. Taymour est le typique Si Sayed (dessiné pas Mahfûz dans sa fameuse trilogie) : jaloux, passionné et possessif. Il aime sa belle Shafika, douce, mais très orientée vers sa carrière et son futur.
Dans la scène de la rupture, on vient à penser, aurait-il dut être plus ouvert d'esprit et lui laisser plus de liberté ou devait-elle être plus obéissante et comprendre sa jalousie et ses inquiétudes ? Ainsi on revient au débat classique de l'autorité masculine et de la liberté féminine qui est d'autant plus important dans une société masculine telle la société égyptienne.

Rupture et happy end
Apres la douloureuse rupture, Shafika se concentre uniquement sur ses études et devient brillante au point de devenir la plus jeune ministre de l'histoire de l'Egypte. Le hasard fait de même pour Taymour qui est un brillant lieutenant dans le ministère de l'Intérieur et qui devient responsable de la sécurité de la ministre, Shafika. Une situation qui ne peut arriver que dans un film égyptien, mais qui malgré tout les confrontent à leur amour et à leur perspective dans la vie. Pour Shafika, quitter le ministère et la carrière pour l'amour de sa vie que la rupture n'a pas pu affaiblir ? Pour Taymour, délaisser son prestige d'homme dans une société machiste pour la femme sans laquelle il ne peut vivre ? Un dilemme que tout couple égyptien moderne vit à des échelles beaucoup moins importantes.
Le film se termine dans un "happy end"hollywoodien qui n'arrive que quand Shafika quitte son travail pour se marier avec Taymour. Est ce un message insinuant que c'est aux femmes de faire les sacrifices ? Nul ne sait, Taymour et Shafika reste un film d'été qu'il ne faut absolument pas rater. 
Dina ABDEL AL. (
www.lepetitjournal.com - Le Caire) vendredi 20 juillet 2007

Taymour et Shafika de Mona Zaki et Ahmed el Saka, écrit et réalisé par Tamer Habib.

0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet