Mardi 18 septembre 2018
Le Caire
Le Caire
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

GASTRONOMIE - Le Goûteur Masqué y prend goût...

Par Lepetitjournal Le Caire | Publié le 09/06/2010 à 00:00 | Mis à jour le 13/11/2012 à 15:16

Non content de s'être fait admettre parmi les gourmets, gourmands et autres fins gastronomes de la Chaine des Rôtisseurs, notre 007 de la belle et bonne "bouffe" remet ça et nous fait monter l'eau à la bouche... Il a frôlé l'agression du fait de la jalousie générée chez ses collègues de la rédaction

"Je commence à reconnaître du monde parmi ces épicuriens de haut vol, certains me reconnaissent aussi, l'intégration commence à poindre. Il me faut rester sérieux pour ne pas risquer la mise à l'index de cette gourmande association. L'apéritif permet de saluer les pairs et d'établir un premier contact avec la cuisine que va nous offrir le chef. Ses amuse-gueules sont à la hauteur du luxe et du confort de l'hôtel qui nous reçoit, le Fairmont Nile City. Tout est beau, tout est chic, pas ostentatoire et de bon goût. L'espace est généreux comme dans tous les endroits de ce niveau. Vous devez penser "mais qu'attend-il pour nous parler du repas ?" Et voilà...

Le repas
La fois dernière, je pensais avoir atteint le Nirvana, finalement celui-ci est encore plus loin que je ne le pensais. Et, l'étape qui m'y mène se fait aujourd'hui devant un menu à la fois riche, inventif et somptueux. Si un reproche doit être fait, et il ne doit pas l'être je vous rassure, c'est juste de nous mettre dans l'embarras. Mon vocabulaire devient trop limité pour exprimer ce que je pense des mets présentés à mes papilles. C'est le même problème que dans la chanson, à force de se lever pour le moindre chanteur sans voix, on ne sait plus quoi faire pour ceux de talent, faudra-t-il sauter, se taper sur la tête ou mieux sur celle de son voisin... C'est exactement ce que je pense à l'arrivée dans la salle du ballet des serveurs, quelle synchronisation, quel travail ! Le spectacle est dans la salle et continue dans l'assiette, rien à dire, dommage pour vous, je n'ai rien à dire...

Six plats, séparés également par un "sorbet aux griottes et sauge"... Vous verrez cela sur le scan ci-contre, un repas digne des meilleurs. Mon égo en prend un sacré coup, il y a de quoi se prendre pour ce qu'on est pas quand on dîne comme les Rois...
Les trois premiers plats donnent une impression de légèreté et de gaité, dans la cuisine de qualité, le goût est recherché et le titillement des sens par le magicien qui orchestre le menu est une priorité. Il faut qu'il surprenne, qu'il tente et qu'il finisse par nous convaincre de la qualité de cette harmonie raffinée et voluptueuse.
Après le sorbet, les trois plats qui se présentent sous nos yeux ébahis sont plus ronds en bouche, plus chauds en goûts et plus savoureux les uns que les autres. Mon péché mignon étant les douceurs et la pâtisserie en particulier, un franc succès et un souvenir indélébile marqueront le dessert présenté par l'équipe pâtissière.

La minute philosophique
Je vous laisse juste rêver sur le menu, comme dit plus haut, il arrive de ne plus pouvoir décrire ce que l'on ressent quand le c?ur est au bord des spasmes dus à l'excès de bonheur. En revanche, j'aimerais vous faire partager un point de vue que peu de gens connaissent lorsqu'ils ne sont pas professionnels de l'hôtellerie et la restauration.

La différence qui existe entre les établissements comme le Fairmont, le Sémiramis et autres de cette catégorie, et les hôtels de niveau inférieur, ne repose pas uniquement sur le montant de l'addition et le luxe de la décoration. Pour ce repas, il y avait 130 convives et autant de personnes soit au service, soit en cuisine, soit en organisation et contrôle. Nous avions une personne chacun à notre service, c'est énorme, colossal, et lorsque je parlais du ballet des serveurs c'était vraiment un ballet avec une entrée en scène, une mise en scène et une sortie de scène dignes des meilleures chorégraphies. Cette restauration de qualité, outre le régal d'estomacs sophistiqués, permet de donner du travail à une foule de gens, qui en tirent à la fois leur survie, mais aussi les principes d'un service fondé sur la qualité et le respect du client. But noble s'il en est.

Le mois prochain nous aurons une autre bonne table à découvrir et je m'en délecte déjà, peut-être vous y rencontrerai-je ?

Waouuuuuuuuh !!!!! Je suis  revenu et je continuerai...

Le Goûteur Masqué (www.lepetitjournal.com - Le Caire - Alexandrie) mercredi 9 juin 2010

0 Commentaire (s)Réagir

Vivre au Caire

Entre Israël et l'Egypte, quarante ans de "paix froide"

Quarante ans après les accords de Camp David, Israël et l'Egypte vivent une paix "froide", les relations diplomatiques entre Etats n'ayant pas réussi à réchauffer les sentiments de la population

Communauté

Beyrouth Appercu
FRANÇAIS DE L'ÉTRANGER

Amal Lakrafi lance la 1ère "élection de députés juniors"

Amal Lakrafi, députée de la 10ème circonscription des Français établis hors de France, lance le concours ‘’Election de députés juniors’’ destiné aux jeunes Français de 13 à 17 ans.

Sur le même sujet