Vendredi 14 mai 2021
Édition Internationale
Édition Internationale

La droite triomphe aux régionales à Madrid, revers pour Pedro Sánchez et Podemos

Par AFP | Publié le 04/05/2021 à 22:35 | Mis à jour le 05/05/2021 à 11:35

La droite espagnole et sa figure montante, Isabel Díaz Ayuso, ont triomphé mardi aux élections régionales à Madrid, un revers cinglant pour le Premier ministre socialiste Pedro Sanchez et son allié Podemos, dont le chef a annoncé son retrait de la vie politique.

"Un nouveau chapitre dans l'histoire de l'Espagne commence aujourd'hui", a déclaré Mme Díaz Ayuso, 42 ans, devant une foule compacte réunie devant le siège de sa formation, le Parti Populaire (PP), dans le centre de la capitale espagnole.

"Car aujourd'hui, en partant de Madrid, du kilomètre zéro, nous allons retrouver la fierté (...) l'unité et la liberté dont l'Espagne a besoin", "les jours sont comptés" pour le gouvernement de gauche de Pedro Sánchez, a-t-elle ajouté, en affirmant s'adresser à tous les Espagnols.

Revers cinglant pour M. Sánchez, qui s'était investi personnellement dans la campagne, ce scrutin a fait une victime directe: le chef de Podemos, Pablo Iglesias, qui a annoncé son retrait de la vie politique après la déroute de la gauche.

"Quand on cesse d'être utile, il faut savoir se retirer", a dit M. Iglesias, qui avait quitté son poste de vice-président du gouvernement Sánchez pour mener son parti à la bataille dans ces régionales.

afp

Cette décision marque la fin d'un chapitre pour la politique espagnole, dont l'ancien professeur de sciences politiques était l'un des principaux visages depuis la création de sa formation de gauche radicale en 2014 dans une Espagne plongée dans l'austérité.

Selon des résultats quasi définitifs, Mme Diaz Ayuso, ferme opposante aux strictes restrictions sanitaires, a doublé son score du dernier scrutin régional de mai 2019, en totalisant plus de 44% des voix et 65 sièges sur 136 au parlement régional.

Le PP, qui dirige la région depuis 26 ans, ne disposant pas de la majorité absolue, il devra s'appuyer sur le parti d'extrême droite Vox, qui soutenait déjà Mme Díaz Ayuso depuis deux ans et a indiqué mardi soir qu'elle pouvait compter sur ses voix.

Arrivés en tête en 2019 dans la région, les socialistes (24 sièges) perdent 13 députés régionaux, tandis que la gauche dans son ensemble ne totalise que 58 sièges.

- Très forte mobilisation -

Malgré la pandémie, les plus de 5,1 millions d'électeurs se sont déplacés en masse, la participation étant estimée à 75%, soit une hausse de plus de 10 points par rapport au précédent scrutin.

Cette très forte mobilisation reflétait la portée nationale du scrutin, dont la campagne, très tendue, a été marquée par l'envoi de lettres de menaces de mort à des candidats contenant des balles.

afp

Le PP avait présenté cette élection comme une étape sur le chemin de son retour au pouvoir en Espagne.

"Aujourd'hui, Madrid a adopté une motion de censure démocratique" contre Pedro Sánchez, a lancé mardi soir son chef Pablo Casado, en parlant de "point d'inflexion dans la politique nationale".

A la tête du gouvernement espagnol de 2011 à 2018, cette formation, qui reste derrière les socialistes dans les intentions de vote au niveau national, en a été chassée par une motion de censure déposée par Pedro Sánchez suite à un scandale de corruption.

- "Liberté" pour slogan -

Mais cette victoire à Madrid est avant tout celle d'Isabel Díaz Ayuso, qui avait fait de Pedro Sánchez son unique adversaire et avait pris pour slogan "Liberté".

Malgré les pressions du gouvernement central, cette tenante d'une ligne très droitière et populiste a toujours refusé d'imposer des restrictions strictes contre la pandémie afin de protéger les entreprises, notamment les bars et les restaurants, qui sont restés ouverts.

Une stratégie qui a porté ses fruits, sur fond de ras-le-bol d'une partie de l'opinion à l'égard des mesures anti-Covid.

Ses détracteurs mettent, eux, en avant la sombre situation sanitaire de la région de Madrid, qui, avec quelque 15.000 décès du Covid-19 sur un total de 78.000 pour toute l'Espagne et près de 700.000 cas sur un total de 3,5 millions, présente le pire bilan des 17 régions du pays.

Ce scrutin avait été provoqué par la décision surprise de Mme Díaz Ayuso de mettre fin à son alliance avec le parti de centre-droit Ciudadanos, qui a subi un revers historique et ne compte plus aucun député à l'assemblée régionale.

bur-mg/CHZ/roc

2 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Giel358 mer 05/05/2021 - 07:37

Madrid s'est réveillé. Espérons que l'Espagne suivra et que Pedro Sanchez laissera, dans l'Histoire politique du pays, l'image du pire président de gouvernement que l'Espagne démocratique a connu.

Répondre
Commentaire avatar

AVO7 mer 05/05/2021 - 15:09

Aznar a fait bien pire en mentant sur les attentats à Madrid qu’il attribuait à l’ETA ou en épousant les thèses mensongères sur les armes de destruction massive en lrak pour ne donner que deux exemples.

Répondre

lepetitjournal.com fête ses 20 ans

Le Caire Appercu
LITTERATURE

20 romans pour mieux connaître l’Egypte

Le Nil, les pyramides, les temples… Pour de nombreux écrivains, l’Egypte fait rêver. C’est le pays parfait pour situer leur intrigue. Voici 20 romans sur l’Egypte à dévorer !

Trophées 2021

Trophée des Français de Singapour

Participez aux Trophées des Français de Singapour 2021 !

Les Trophées des Français de Singapour, organisés par lepetitjournal.com souhaitent mettre en lumière des parcours étonnants et des engagements réussis dans la Cité-Etat, dans un contexte particulier

Expat Business

Tel Aviv Appercu
BUSINESS

FFA : Israël veut séduire les investisseurs français

Dans le cadre du Forum Francophone des Affaires, une conférence a présenté les stratégies pour les entreprises internationales souhaitant s’implanter en Israël et le rôle clé joué par l’innovation.

Ma Vie d'Expat

Chiang Mai Appercu
INTERVIEW

À Chiang Mai, un couple français féru d’art ouvre sa caverne d’Alibaba

Amateurs d’art et collectionneurs invétérés, Alain Lalisse et Bernard Le Du viennent d’ouvrir leur propre musée à Chiang Mai pour partager avec le public ce qui s’apparente à un cabinet de curiosités

Expat Etudiant

La 1ère année à Paris de 3 étudiants en Bachelor in Management (BSc)

Alors qu'une année académique s'achève et qu'une autre commence, il est temps de regarder en arrière et de réfléchir à tout ce qu'elle nous a apporté. Juste avant la pause estivale, trois étudiants…