Vendredi 18 septembre 2020
Kuala Lumpur
Kuala Lumpur

WORK IN THE CITY KL – Mesdames, Mesdemoiselles, et si on parlait travail?

Par Lepetitjournal Kuala Lumpur | Publié le 05/02/2014 à 23:00 | Mis à jour le 22/02/2014 à 08:22

  

Bien souvent en expatriation, au sein du couple seul l'un des deux a officiellement un travail; pourtant l'expérience professionnelle du conjoint accompagnant ne doit pas être négligée. Mettre sa vie professionnelle entre parenthèses n'est pas forcement un choix, mais souvent plutôt la résultante d'une situation.

Deux Françaises installées à Kuala Lumpur, Aurélie et Gwendoline, comme une grande majorité de femmes expatriées, sont arrivées en Malaisie sans travail. L'envie de s'inscrire dans un nouveau projet professionnel étant pourtant bien présente, mais il fallait résoudre l'equation entre leurs compétences, les besoins du marché et le contexte en local. Elles ont à ce moment bien réalisé l'importance de mettre en place un nouveau réseau de working girls qui soit facile d'accès, aide à préparer la partie professionnelle de l'expatriation à Kuala Lumpur, permette de créer de nouvelles connexions sociales et d'échanger sur ses expériences, sa recherche de travail et son projet professionnel délocalisé.

Aurélie a découvert ce type de groupe alors qu'elle était expatriée aux Pays-Bas. ?De 10 membres au départ, il s'est très rapidement développé pour atteindre pas moins de 200 membres?. La preuve qu'il y avait un vrai besoin, nous explique-t-elle. 

Pourquoi Work in the City KL ?

Toute cette manne de femmes, expatriées elles-mêmes ou suiveuses de conjoints expatriés, a une expérience et des compétences dans un panel de domaines très variés.  Ces talents et ce dynamisme sont une richesse en veille qui ne demande qu'à vivre. ?Chaque année, la présence française en Malaisie s'accroît? et ces femmes sont donc de plus en plus nombreuses souligne Aurélie.

Ce type de concept ?existe de façon universelle, on en retrouve aussi à Kuala Lumpur, mais pas qui soit exclusivement dédié à la communauté francophone. Et pourtant il y a un besoin et en face une population apte à y répondre?. La démarche est de mettre en place un concept nouveau en Malaisie, ?de faire quelque chose qui s'ajuste à la taille de la communauté francophone et qui apporte une vraie réponse. C'est un trésor et il serait dommage de passer à côté? explique t-elle.

Lorsque l'on se trouve dans une phase de recherche d'emploi ou de création de projet, une toute autre réalité prend place: ?l'information est difficile à trouver et parfois contradictoire? annonce-t-elle. Lorsqu'on est en poste hors de son pays d'attache, il y a bien des problématiques et ?des points? qui méritent d'être echangés et discutés. Le but est donc de créer un réseau ouvert pour les femmes francophones travaillant en Malaisie, dont l'intérêt réside dans le fait que toute participation est gratuite, sans engagement, sans critère de sélection ou de nationalité (tant que la personne est francophone).

Comment cela fonctionne t-il ?

L'agenda des réunions a déjà été planifié afin de générer une vraie effervescence et une certaine régularité. Work in the City KL se réunira un mardi par mois, de 20h à 22h30. Chaque soirée sera l'occasion d'accueillir au cours d'un dîner convivial une intervenante, qu'elle soit membre du réseau ou extérieure, qui animera durant 20 à 30 minutes une conférence sur un thème précis et concret qui sera la base d'un échange de questions et d'idées. 

Convivialité est justement le maître mot de ces discussions. ?Viens comme tu es?  ajoute Aurélie. Ce qu'elles souhaitent ? ?Mettre en contact, créer une dynamique et utiliser le talent des unes et des autres?.

C'est avant toutes choses un réseau participatif ?toute personne ayant la volonté de faire avancer les choses, d'apporter de nouvelles idées, de lancer une conférence sur une thématique en particulier est la bienvenue?.

Qui est concerné ?

?Si vous : êtes une femme, parlez français ou êtes Française, habitez Kuala Lumpur ou ses alentours, avez une activité professionnelle (entrepreneur, salariée, en recherche très active d'emploi), souhaitez partager les bonnes pratiques et bons plans professionnels locaux ainsi que vos projets... vous êtes les bienvenues!? détaillent les deux fondatrices.

?Nous sommes dans un environnement très mouvant, avec beaucoup d'arrivées et de départs? rappelle à juste titre Aurélie, ?il ne faut donc pas hésiter à parler de ce groupe autour de soi en continu!? Suivant les cas, nous sommes ?passagères au long cours, quasi-locales, expatriées ou citoyennes du monde?. Ce réseau est ouvert à toutes les femmes, ?quel que soit leur âge, y compris bien entendu aux stagiaires et aux V.I.E.?.

Le premier rendez-vous

La première réunion se tiendra le mardi 18 février, à la Crêperie de Caroline à Bangsar, une autre Française entrepreneur en Malaisie . Elles sont déjà presque 40 à s'y être inscrites.

Pour cette première réunion, ?il n'y aura pas de conférence, mais ce sera l'occasion de lancer et de positionner le réseau?, précise Aurélie.

Pour vous inscrire, une seule chose à faire, envoyez votre prénom, votre nom de famille, profession et adresse e-mail à l'adresse suivante : workinthecitykl@gmail.com.

Tarif du dîner : 50RM par personne.

Vous pouvez aussi consulter leur page Facebook

   

Alexandra Le Vaillant (www.lepetitjournal.com/kuala-lumpur.html) mercredi 5 février 2014

Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter!

logofbkl

Lepetitjournal Kuala Lumpur

Lepetitjournal.com est un média francophone en ligne, gratuit et indépendant, présent dans plus de 50 pays. L'édition de Kuala Lumpur a ouvert le 27 mars 2012.
0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

AEFE : une rentrée scolaire maîtrisée

Dans une situation mondiale inédite sur le plan épidémiologique, l’Agence pour l’enseignement français à l’étranger a mis en œuvre un certain nombre de dispositifs pour préparer la rentrée scolaire.

Vivre à Kuala Lumpur

AEFE : une rentrée scolaire maîtrisée

Dans une situation mondiale inédite sur le plan épidémiologique, l’Agence pour l’enseignement français à l’étranger a mis en œuvre un certain nombre de dispositifs pour préparer la rentrée scolaire.

Sur le même sujet