Mercredi 20 janvier 2021
Kuala Lumpur
Kuala Lumpur

WORK IN THE CITY KL – Les codes du business en Malaisie

Par Lepetitjournal Kuala Lumpur | Publié le 20/03/2014 à 23:00 | Mis à jour le 20/03/2014 à 17:31

  

Cette semaine s'est tenu le second rendez-vous the Work In The City KL au restaurant Rama V à Kuala Lumpur. 45 participantes étaient réunies sous le thème des Codes du business en Malaisie, orchestré par Marie-Christine Tseng.

Le stretching culturel

Pour situer l'importance des différences culturelles, Marie-Christine Tseng demande aux participantes de procéder à un exercice où passé la première étape, tout le monde se retrouve perdu, immobile face a l'énoncé très bien compris mais irréalisable, puisque personne n'en décrypte les codes ?levez votre bras oriental, faite un pas vers le nord avec votre jambe occidentale,..?. La différence culturelle prend tout son sens et toute son importance. Marie-Christine Tseng l'explique très bien ?il n'y a pas de bien ou de mal, de vrai ou de faux, mais des méthodes différentes?. Et afin de comprendre les codes du business en Malaisie il est impératif de comprendre d'abord l'environnement dans lequel nous évoluons. Pour cela il faut aussi être capable de prendre du recul et ?d'embrasser la façon de faire? de l'autre. Marie-Christine ajoutant que ?lorsque l'on parle de culture, c'est réellement un échange? dont il est question.

Travaux pratiques

Afin de mieux se projeter, une série de thèmes est distribué à chaque demi-table dans le but de pouvoir échanger sur ses expériences personnelles : l'importance du regard et de l'opinion des autres, l'importance du contexte, de la hiérarchie,?. Un bon exercice pour se comparer et tenter de comprendre pourquoi ces différences, en intégrant le fait que parfois c'est peut-être nous qui sommes par exemple trop ?impatients?, qu'il y a de nombreux codes que l'on ne maîtrise pas et que l'on ne comprend tout simplement pas, comme les différents titres honorifiques utilisés en Malaisie ou l'importance de la gestuelle lorsque l'on remet ou que l'on reçoit une carte de visite. Le but, le rappelle Marie-Christine, c'est de réfléchir sur ces problématiques, d'autant qu'il n'y a pas une mais des Malaisies.

Cultural Impact

Marie-Tseng a créé sa société Cultural Impact il y a presque trois ans. Elle offre des formations pour les expatriés qui viennent en Malaisie, mais aussi des workshop pour des équipes internationales basées en Malaisie afin de permettre aux Malaisiens d'obtenir des réponses et de saisir ce qui peut parfois bloquer dans les échanges. Comme elle le souligne, les choses sont toujours une question de perspective. Un prochain workshop sur une demi-journée se tiendra le 5 mai 2014 et est ouvert à toutes. Pour toute inscription ou pour plus de détails sur les tarifs, vous pouvez la contacter via sa page Facebook.

WITCKL à suivre... 

Le prochain dîner conférence aura lieu le mardi 15 avril de 20h à 22h30, à Table 23, sur le thème suivant : surmonter l'Expat-Lag et saisir l'expatriation comme une opportunité de transition professionnelle. La conférence sera animée par Marie-Laure Dancer, formatrice en accompagnement de projets et spécialisée en ingénierie pédagogique, elle abordera les enjeux personnels et professionnels de l'expatriation au féminin.

Inscription avant le 31 mars : workinthecitykl@gmail.com.

Suivez les sur Facebook.

 

Alexandra Le Vaillant (www.lepetitjournal.com/kuala-lumpur.html) vendredi 21 mars 2014

Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter!

 

 

logofbkl

Lepetitjournal Kuala Lumpur

Lepetitjournal.com est un média francophone en ligne, gratuit et indépendant, présent dans plus de 50 pays. L'édition de Kuala Lumpur a ouvert le 27 mars 2012.
0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet