MA PETITE ENTREPRISE - Avec i-Home Systems, la maison intelligente s’installe en Malaisie

Par Lepetitjournal Kuala Lumpur | Publié le 02/06/2013 à 22:00 | Mis à jour le 03/06/2013 à 01:57

Pour trouver Guillaume de Maquillé, il faut s'éloigner du centre de Kuala Lumpur, vers Subang Jaya, dans la banlieue de la capitale malaisienne. Là, à quelques pas de la station de KTM, dans un mall flambant neuf, ce Français presque trentenaire a monté sa boîte de maisons intelligentes.

Le site de I-home

Jeune entrepreneur débordant d'énergie, Guillaume de Maquillé se décrit comme ?un expert en technologie pour la maison et les buildings?. Son créneau ? L'art de la domotique ou la mise en place, au sein des habitats, de systèmes pour contrôler localement ou à distance la lumière, la température, la musique etc.

La domotique ce n'est rien moins pour ce Français expatrié que ?créer la maison du futur?; celle qui saura s'adapter à nos modes de vie bouleversés par la révolution Internet et nous offrir luxe, confort et praticité.

Aujourd'hui, cela fait plus d'un an qu'iHome Systems Malaisie, filiale de l'entreprise mère- créée au départ en Thailande- existe. D'un salarié au départ, la société a bien grandi, elle emploie aujourd'hui dix personnes, des expatriés et des Malaisiens.

?Les affaires marchent bien?, reconnaît fièrement Guillaume. Cette réussite, il la doit surtout à un travail de titan. Son équipe s'occupe actuellement quasi exclusivement d'un énorme projet de "village intelligent" à Cyberjaya.

Pour obtenir ce contrat, Guillaume s'est occupé il y a 3 ans de tout le design du projet. Le but ? Automatiser toutes les villas de  ?Symphony Hills?, 416 villas de luxe à une demi heure de Kuala Lumpur.

Premier projet de ?connected intelligent communities? (gated community à l'américaine mais avec des maisons intelligentes) en Malaisie, c'est un véritable challenge pour l'entreprise, iHome Systems qui doit installer pas moins de vingt maisons par mois.

Chacune aura droit à son contrôle personnalisé de la lumière, de la climatisation et des volets. ?Pour le propriétaire de la villa, la domotique est un moyen de se différencier, de proposer quelque chose de différent, que l'on ne trouvera pas ailleurs?, explique Guillaume.

Hormis ce projet, l'entreprise compte surtout parmi ses clients des propriétaires individuels (environ 60% des clients de l'entreprise). Stars du show-biz, politiques ... ils veulent construire la villa de leurs rêves.  

Pour eux, Guillaume et son équipe ont tout prévu. De la matière de l'interrupteur à la moindre nuance de lumière en passant par la qualité de l'appareil pour diffuser de la musique, tout est minutieusement sélectionné, programmé et mis en place dans la maison.

Grâce à un interrupteur (tout ce qu'il y a de plus normal) ou via une application sur son smartphone, le propriétaire peut au quotidien modifier la lumière dans une pièce ou une zone de sa maison, baisser les volets, allumer la climatisation ou encore mettre sa playlist préférée.

Pour simplifier les choses, les spécialistes de la maison intelligente ont même inventé des ?modes?. Préalablement enregistrés, ils permettent de mettre la maison en position ?relax?, ?nuit? ou ?jour?. ?En un clic, tout s'organise par rapport à ce que cherche la personne dans sa maison?, explique Guillaume, fasciné par ce qu'il a réussi à réaliser.

Mais qui, mis à part les stars et les politiques peuvent se payer ces petits bijoux de technologie ? ?Ces systèmes sont de plus en plus accessibles, rétorque Guillaume. A partir de 5.000 euros, on peut avoir une maison ou un appartement intelligent?.

Et puis, iHome Systems ne travaille pas uniquement avec des particuliers mais aussi aussi avec des hôtels de luxe, des condominiums, des hôpitaux, notamment en Thaïlande, à Singapour et au Vietnam. Guillaume est confiant, les maisons intelligentes seront bientôt la norme dans l'archipel.

Laure Beaulieu (www.Lepetitjournal.com/kuala-lumpur)Vendredi 31 Mai 2013

logofbkl

Lepetitjournal Kuala Lumpur

Lepetitjournal.com est un média francophone en ligne, gratuit et indépendant, présent dans plus de 50 pays. L'édition de Kuala Lumpur a ouvert le 27 mars 2012.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Kuala Lumpur !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition internationale