Dimanche 17 novembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Français du bout du monde, Chanee le protecteur des gibbons à Bornéo

Par Valérie Pivon | Publié le 11/08/2019 à 23:30 | Mis à jour le 11/08/2019 à 23:30
Chanee Kalaweit gibbon Kalimantan Borneo

Chanee est toujours dans l’action et prêt à défendre la cause des animaux : des gibbons bien sûr, mais aussi de ceux menacés par la déforestation et les plantations d’huile de palme dans la forêt de Kalimantan, partie indonésienne de l’île de Bornéo. De passage à Jakarta, nous avons pu le rencontrer. 

À travers son association Kalaweit et depuis déjà 20 ans, Aurélien Brulé dit Chanee consacre sa vie à la protection des gibbons et des forêts de Kalimantan. Il recueille gibbons mais aussi orang-outangs, ours et pangolins dans ses centres de Sumatra et Kalimantan près desquels des réserves ont pu être achetées et constituées afin de relâcher les animaux. Face à la déforestation de l’île au profit de la culture intensive d'huile de palme, Chanee a décidé de changer de tactique : acheter du terrain afin de protéger la biodiversité.

Kalaweit, c’est quoi ?

Les gibbons sont la passion de Chanee depuis son plus jeune âge ; il a d’abord créé l’association Kalaweit afin de venir en aide aux animaux retenus en captivité par des particuliers, un vrai problème en Indonésie. 

Chanee Kalaweit gibbon Kalimantan Borneo

Deux centres de conservation - l’un à Sumatra et l’autre à Kalimantan - des réserves pour relâcher les animaux, une radio afin de médiatiser l’action de son association où musique, humour et information sont diffusés. Les auditeurs lui font confiance, ils informent l’association et amènent les animaux aux refuges. Aujourd’hui Kalaweit, c’est 79 personnes, vétérinaires, soigneurs et gardes qui y travaillent. Avec le temps, les populations sont devenues des partenaires de l’association, des programmes humanitaires ont aussi été mis en place.

En France, Chanee est aujourd’hui connu, il a participé à plusieurs documentaires pour France 2 et apparaît régulièrement sur le plateau de Michel Drucker où il présente une chronique sur les animaux. « J’essaie d’apporter des nouvelles positives lors de ces chroniques parce qu’il y a des actions qui portent leurs fruits et que la protection, ça marche » nous explique Chanee. Cette notoriété lui a permis de faire connaître Kalaweit et de trouver des sponsors et soutiens. 

Changement de tactique pour Kalaweit 

Les plantations d’huile de palme ont repoussé les animaux, leurs territoires diminuent, alors « relâcher des gibbons, animaux monogames et territoriaux, sur un territoire qui n’est pas le leur, ils finissent pas s’entre-tuer - ce qui n’est pas le cas pour toutes les espèces ». Fort de ce constat, Chanee a décidé de changer de tactique et d’acheter des forêts là où c’est possible et de protéger ainsi la biodiversité. Il continue de travailler avec l’administration et les volontaires, mais pour lui les choses ne vont pas assez vite : «  Trop de discours, de rapports, sur le terrain. Les choses s’aggravent, il faut agir ! ». 

Le projet de la réserve de Dulan

Chanee a pu identifier des poches de forêts primaires et secondaires dont la réserve de Dulan qui se trouve au centre de Kalimantan. Cette forêt est un refuge pour les animaux : une centaine d’orang-outangs, 200 gibbons, des langurs, des ours des cocotiers, des macaques, des cerfs ont pu être identifiés. Kalaweit a déjà pu acquérir 180 hectares et souhaite continuer. La réserve représente 1500 hectares. Ce projet est mené avec les populations locales. « Elles ont vu ce que les plantations d’huile de palme détruisent, elles veulent aujourd’hui conserver leurs terres. Ces populations protègent ces réserves. Elles peuvent continuer d’y chasser, de cueillir et planter leurs légumes. »

Ces projets, menés en partenariat avec les populations locales « sont sans doute le meilleur moyen de protéger la forêt » estime Chanee, qui reste confiant quant à l'avenir :  « Les difficultés sont quotidiennes, mais je veux rester optimiste, nous avons nos petites victoires. »

 

Chanee Kalaweit gibbon Kalimantan Borneo

 

Comment soutenir Kalaweit ?

Chanee Kalaweit gibbon Kalimantan Borneo

Consultez le site de Kalaweit et suivez-les sur les réseaux sociaux : Facebook, Instagram.

Utilisez le moteur de recherche Lilo : moteur de recherche solidaire qui redistribue la moitié de ses revenus à des projets sociaux et environnementaux et respecte votre vie privée.

Nous vous recommandons

Valerie Pivon

Valérie Pivon

Expatriée depuis plus de 20 ans en Asie dont 14 ans en Indonésie, guide au musée national de Jakarta. C'est avec plaisir que je partage avec les lecteurs du Petitjournal.com ma passion pour l'archipel indonésien.
0 Commentaire (s)Réagir

Vivre à Jakarta

ÉCHAPPÉE BELLE

Un week-end à Bandung : que faire ?

Surnommée « le petit Paris», Bandung, la capitale de la province de Java occidental, se démarque par son architecture de style Art Déco ainsi que par son climat relativement frais.

Expat Mag

Heidelberg Mannheim Appercu
MICRO-TROTTOIR

L’Allemagne va sanctionner le « Upskirting ». Elles témoignent

La curiosité est un vilain défaut comme le dit l’adage, surtout si c’est pour regarder sous les jupes des filles. L’Allemagne a décidé de sanctionner dorénavant les amateurs de clichés impudiques.