Vendredi 16 novembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

TRADITION - Idul Adha la fête du sacrifice pour les musulmans

Par Lucie Pech | Publié le 21/08/2018 à 23:00 | Mis à jour le 22/08/2018 à 10:46
idul adah

Mercredi 22 août, les musulmans célèbrent Idul Adha appelé aussi Aïd al-Kebir la “grande fête”. C’est la fête la plus importante de l’Islam. Elle a lieu le 10 du mois de dhou al-hijja, le dernier du calendrier musulman. 

Depuis plusieurs semaines déjà les alentours des mosquées ont des allures de bergeries. Des moutons, des chèvres et même des vaches sont ainsi rassemblés en vue d’être vendus pour Idul Adha. Cette fête célèbre la dévotion d'Ibrahim, l'Abraham judéo-chrétien, à qui Dieu aurait demandé de sacrifier sur un autel son fils appelé Ismaël chez les musulmans et Isaac chez les chrétiens et les juifs .

Au moment de passer à l'acte, Dieu aurait envoyé un mouton par l'entremise de l'Archange Gabriel pour remplacer le fils d'Ibrahim. Les musulmans sont donc invités au cours de l'Aïd al-Kebir à sacrifier un mouton ou une chèvre, une vache voire même un dromadaire dans les régions du monde où il n’y a pas de mouton. 

Ne doivent accomplir l'Aïd-el-Kébir que ceux qui en ont les moyens. Sachant que les prix varient entre Rp 500.000 pour une petite chèvre à plusieurs millions de rupiah pour une vache, les familles modestes préfèrent souvent n’acheter qu’un seul morceau de viande. Elles peuvent aussi recevoir un bon distribué dans les mosquées qui leur donnera droit à une part gratuite d’un animal sacrifié.  

Le sacrifice doit avoir lieu après la prière de l'Aïd, vers 9h du matin.

L’an dernier 600.000 bêtes ont ainsi été sacrifiées en Indonésie. 

 

Lucie pech

Lucie Pech

De Casablanca à Jakarta en passant par Alger, Istanbul, Phnom Penh, Colombo ou Nairobi, l’expatriation est ma 2e nature. Passionnée de voyages et de rencontres. J'aime partager mes découvertes sur notre gigantesque et trépidante ville de Jakarta
0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

CINÉ

Culture – Cinéma – Ahok retrouve la tête d’affiche

Actuellement sur les écrans, le film ‘A man called Ahok’ s’intéresse particulièrement à la jeunesse et la vie familiale de l’ancien gouverneur chrétien de Jakarta, toujours incarcéré.